Poster un commentaire à la suite de l'article...

lundi 9 janvier 2017

L’important : c’est l’oiseau

Par Gérard Charollois
Lorsque surviennent des intempéries, les médias formatés décrivent complaisamment les inondations, les routes verglacées, les rues enneigées, le petit ou grand froid, les sécheresses persistantes, le vent dévastateur, sans jamais mentionner les effets de ces calamités sur la (...)

En réponse à...

Logo de Gromit
samedi 14 janvier 2017 à 17h29 - par  Gromit

La planète a perdu la moitié de ses animaux sauvages en 40 ans. Et pourtant ça n’a pas l’air d’émouvoir grand monde.
En entend-on parler par les candidats lors des débats pour les élections ?
Par contre aucune crainte pour nombre d’élus d’afficher leur soutien aux chasseurs et autres sanglants crétins.
Moins d’animaux c’est aussi moins de poésie !
Bienvenue dans un monde de brutes. Un monde de terroristes.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Lien hypertexte

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)