Les cosmétiques causent mes tics !

... ou qui part, fume !
mardi 16 décembre 2008
par  Makhlouq
popularité : 1%

Ce qui parait bon à nos sens ne l’est pas nécessairement pour notre organisme et nous en avons la preuve avec les drogues douces ou dures. La cosmétique a pour vertu, nous dit-on, d’entretenir sinon de rajeunir la peau. La cigarette, nous affirmait-on, offrait la possibilité de se détendre. Pourtant, les composants des parfums [1]... industriels... ne sont pas loin de ceux du tabac. Pourquoi, alors, s’en prend-on aux uns et pas aux autres ?

La Noël approche. Les jouets commencent à inonder nos marchés. Nos enquêteurs s’empressent fébrilement et avec conscience de mesurer, peser, toiser, doser, compter, calibrer... d’analyser, enfin, les éléments contenus dans chacun d’eux. Du moins, cette opération s’applique aux marchandises venant de l’extérieur... et notamment de Chine !

Nous savons déjà que tout ce qui vient d’ailleurs est... obscur... d’où le nom... d’étrange... et d’étranger ! Toute une philosophie de préjugés et de racisme inconscient car le mal ... c’est surtout l’autre... celui qui n’est pas de chez nous !

Nous apprenons donc, à l’issue d’une opération bien menée, bien ficelée, que les jouets « chinois » ne répondent pas aux « normes » de chez nous ! Certains contiennent des peintures toxiques, d’autres des métaux pas plus heureux... bref... la Chine après avoir empoisonné notre économie, puis nos relations, s’occupe de le faire pour nos enfants !

Ah... ces Chinois, j’vous jure ! Avec leurs yeux bridés... quels sournois !

Fort bien ! L’État veille à notre santé... c’est admirable ! Il veille aussi à notre sécurité... en karchérisant nos banlieues car nous savons tous qu’il n’y a que des étrangers, là-bas, qui gâtent la vie des bons Français que nous sommes ! Bref... n’ayons de crainte... nous sommes entre de bonnes mains !

Quel est donc le problème que je pose ?

Toujours le même ! L’éternel ! Celui des « deux poids, deux mesures ! »

En effet... on nous rebat les oreilles avec les produits toxiques contenus dans la marchandise venant de l’extérieur tout en ayant des troubles de la vision concernant les nôtres... qu’il ne faut pas attaquer car tenus par le lobby industriel... copain du pouvoir !

Voyons voir !

On nous affirme, preuves à l’appui, dans un dessein eschatologique annonçant la proche disparition de l’homme que les cancers de la peau ont augmenté ? Quelle cause invoque-t-on ? La couche d’ozone qui disparait, nous dit-on... donc le réchauffement climatique... donc la pollution... donc, avec appui des Verts... d’innombrables mesures jetées comme de la poudre aux yeux et financées par le peuple mais... ô grande surprise... jamais par le pollueur ! Bref... des attrape-nigauds... comme d’habitude !

Mais... comprenez-moi bien, cher lecteur, je ne dis pas que les causes citées n’existent pas. Je dis seulement qu’on nous cache les plus importantes, pourtant les plus nombreuses, les plus insidieuses et les plus pernicieuses.

Je m’explique.

Les réchauffements climatiques autant que les glaciations sont des phénomènes naturels qui ont existé depuis que la terre est née. Les phénomènes que nous observons aujourd’hui font partie du décor sauf qu’ils ont été accentués par une civilisation plus en recherche de son confort que d’une vie en harmonie avec la nature. Donc, la puissance solaire n’est pas plus nocive sur la peau aujourd’hui qu’elle ne l’a été à l’époque de Jésus sinon d’Abraham.

Le problème est ailleurs mais... gare à celui qui le dévoilera !

Afin de comprendre ce que j’écris, car l’expliquer m’oblige à faire des recoupements, je dois vous faire part, cher lecteur, de l’expérience de deux savants japonais, méconnus du public et dont on se garde bien d’éventer les travaux : les Professeurs Yamagiwa et Ishikawa, en badigeonnant de goudron l’oreille interne d’un lapin trois fois par semaine, observèrent, au bout d’un trimestre, l’apparition de papillomes, tumeurs bénignes, qui se transformèrent en cancers de la peau quelques mois plus tard. Ils démontrèrent, avec certitude, les rapports de cause à effet entre les goudrons et les cancers, pressentis déjà par Percival Pott dans ceux du scrotum chez les ramoneurs.

Aujourd’hui, les faits sont reconnus et avérés !

Permettez-moi, encore, cher lecteur, pour les besoins de la cause de faire une digression, rébarbative, je l’avoue, mais néanmoins nécessaire... sur la nature des goudrons.

On désigne sous ce dénominatif un ensemble de produits industriels provenant du pétrole, notamment des substances éminemment toxiques et cancérigènes, tels
- le méthylcholanthrène, le benzopyrène ou le diméthylbenzanthracène.
- les parabènes méthylparabène (acide méthylparabène = E218, sel méthylparabène = E220), éthylparabène (acide éthylparabène = E214, sel éthylparabène = E215), propylparabène (acide propylparabène = E216, sel propylparabène = E217), butylparabène. http://fr.wikipedia.org/wiki/Parabens
- paraffine
(le sigle E, suivi d’un numéro, désigne ce que l’on appelle couramment les conservateurs)

Maintenant que les présentations sont faites, il sera plus facile de comprendre où je veux en venir surtout lorsque j’écrirai que la plupart des produits ménagers, des comestibles sous emballage, et surtout des produits cosmétiques contiennent tous les dérivés du pétrole que nous venons de voir.

Apprenez seulement, cher lecteur, que les parabènes dont on nous afflige afin de conserver les aliments, se déposent au niveau de la muqueuse intestinale, la tapissent, la bouchent et empêchent les principales vitamines et autres aliments nutritifs de passer dans le sang.

Pis encore, en dehors de leurs effets hautement cancérigènes, la paraffine et les autres matières parce que minérales et donc peu chères sont abondamment utilisées dans les produits de beauté (crèmes, laits, rouge à lèvres, déodorants) et les parfums dans lesquels on ne compte pas moins de 100 à 350 ingrédients.

Comment agissent-elles ?

Utilisées sur la peau, elles ont tendance à la rendre plus lisse, plus glissante, plus brillante donc plus belle, tout comme le ferait une huile naturelle (chère) à la différence qu’elles forment un film sur la peau l’empêchant ainsi de respirer et de s’hydrater. L’effet de la paraffine sur l’épiderme est le même que celui d’une marée noire de pétrole sur la mer. Le pouvoir hautement cancérigène en plus !
Sachant que l’on utilise des cosmétiques et des parfums plusieurs fois par jour et qu’on s’en badigeonne insatiablement, il n’est pas difficile de comprendre pourquoi les cancers de la peau ont augmenté de manière aussi affolante.

Voilà pourquoi il nous faut encore être vigilants et ne pas céder aux sirènes de la consommation aveugle, stupide et mortelle.

Mais... nous dira-t-on tout cela ? Empêchera-t-on nos industriels de s’adonner à pareil sport mortel pour nous et pour la nature (car de tels produits ont aussi la vertu de polluer l’environnement) ? Les obligera-t-on seulement à inscrire sur les emballages des cosmétiques : « le parfum industriel tue » ? Je ne le crois pas !

Alors, Messieurs qui veillez à notre santé... arrêtez de n’accuser que les autres et nettoyez devant votre seuil !


[1Les parfums faits à base d’éléments naturels, c’est-à-dire dépourvus de produits industriels ne sont aucunement toxiques. Ils n’entrent pas dans cette étude. Autant que la paraffine naturelle végétale


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Annulation essais OGM de 2006

dimanche 30 novembre 2008

La Confédération paysanne vient enfin de se voir notifier à la suite des
recours déposés par le syndicat et d¹autres intervenants l¹annulation par
des arrêts successifs du Conseil d’État dans les dernières semaines de
toutes les autorisations d’essais OGM accordées en 2006.

Ainsi, Biogemma, Monsanto, Pioneer et Syngenta ont semé en 2006, 2007 et
pour certains en 2008 des essais aujourd’hui dépourvus de base légale.

Plus d’infos :
confederationpaysanne.fr

Le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire