Foie gras : contestation à Arcachon le 30 octobre

jeudi 30 octobre 2008
par  marjo
popularité : 2%

Recherches d’alternatives au gavage : la France aux abonnés absents

À Arcachon, le 30 octobre, une délégation de Stop Gavage rappellera les engagements européens de la France

Les 30 et 31 octobre 2008 se tiendront à Arcachon les 8e Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras, organisées conjointement par l’INRA, le CIFOG (l’interprofession du foie gras) et d’autres partenaires.

À cette occasion, Stop Gavage (L214 ) soulèvera de nouveau la question de l’indépendance et des financements de la recherche publique. Nous avons déjà révélé les biais des recherches menées à l’INRA (1), financées et utilisées par les producteurs de foie gras pour tenter de faire oublier le rapport scientifique européen (2) qui démontrait la nocivité du gavage pour la santé des oiseaux.
Nous constatons aujourd’hui que la recherche publique, à l’image de la filière, continue d’ignorer toute étude d’alternatives au gavage, contrairement aux engagements pris par la France (3) auprès du Conseil de l’Europe.
Une délégation de Stop Gavage (L214) sera présente place Thiers à Arcachon de 10h à 14h.

Le programme des 8e Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras (4) laisse perplexe. Il y est seulement question de rentabilité et d’amélioration des “performances”. Passées sous silence, les blessures, les maladies et les morts provoquées par le gavage et la détention en cage sauf dans la mesure où ces problèmes affectent la rentabilité.

Il apparaît que les recommandations européennes - qui demandent clairement la recherche d’alternatives - et nos discussions avec l’INRA sont restées lettres mortes.

En 2007, la direction scientifique de l’INRA avait en effet annoncé (5) qu’elle allait organiser une réflexion interne pour étudier les éventuelles recherches qui pourraient être entreprises dans des domaines qui n’avaient pas ou peu été étudiés (mortalité et pathologies provoquées par le gavage, alternatives au gavage, etc.). À notre connaissance, aucune disposition dans ce sens n’a été prise à ce jour.

Lorsque nous pointons du doigt les souffrances que vivent les animaux dans les élevages ou les abattoirs, il nous est rétorqué que notre position ne sera prise en compte que sur des bases scientifiques. Mais aujourd’hui encore, les chercheurs en bien-être animal travaillent dans des unités de recherche dont l’objectif général est de servir les intérêts des producteurs, et qui fonctionnent sous co-financement de ces derniers. Dans un institut aussi lié aux intérêts économiques des filières de production, la marge de manoeuvre de chercheurs dont les travaux mettraient en cause des pratiques d’élevage reste nécessairement limitée.

Contacts :
Brigitte Gothière - brigitte.L214 (at) gmail.com - 06 20 03 32 66
Sébastien Arsac - sebastien.arsac (at) l214.com - 06 17 42 96 84

1. http://www.stopgavage.com/inra/index.php , Antoine Comiti avec la collaboration d’Estiva Reus, L’INRA au secours du foie gras, Editions Sentience, 2006.
2. Commission européenne – Comité scientifique de la santé et du bien-être des animaux, Welfare Aspects of the Production of Foie Gras in Ducks and Geese, 16 décembre 1998, http://www.stopgavage.com/rapport.php
3. Article 24 de la Recommandation concernant les canards de Barbarie et les hybrides de canards de Barbarie et de canards domestiques, adoptée par le Comité Permanent de la Convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages, le 22 juin 1999,
http://www.stopgavage.com/recommand...
4. http://www.journees-de-la-recherche...
5. Voir le compte rendu de notre rencontre avec la direction de l’INRA en mars 2007, http://www.stopgavage.com/actu_inra...

L214 : En 1976 les animaux sont pour la première fois explicitement désignés comme "êtres sensibles" dans la loi française. C’est l’article L214 du code rural. Les implications éthiques de la sentience animale sont considérables. Pour l’heure, elles n’ont été sérieusement prises en compte ni dans les pratiques ni dans le droit.
L’association L214 s’inscrit dans le mouvement de refus du spécisme.
Les campagnes de L214 ciblent des pratiques nocives pour les animaux et représentatives des problèmes généraux posés par la production de viande, dont L214 prône l’abolition.
L214 a été fondée par des militants végétariens pour les animaux de l’équipe de Stop Gavage, campagne pour l’abolition du foie gras qui se poursuit dorénavant au sein de L214.


Portfolio

JPEG - 9.2 ko JPEG - 42.8 ko

Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois