Sur la musique et le cinéma arabes en France

jeudi 23 octobre 2008
popularité : 4%

Par Frédéric Lagrange (*)

Si les publications françaises sur la musique et le cinéma arabes n’ont pas connu depuis les années 1970 une efflorescence comparable à celle de la traduction de la littérature classique et moderne, l’activité éditoriale est cependant remarquable. On consultera, dans le domaine musical, la bibliographie de référence établie en 2000 par J. Lambert et C. Poché pour saisir l’ampleur des publications académiques, journalistiques ou de vulgarisation consacrées aux musiques de l’aire arabo-musulmane depuis 1958. Des approches ethnographiques, historiques, organologiques, musicologiques, des traductions de traités médiévaux, des réflexions générales sur les notions de transe et d’extase chez J. During et G. Rouget attestent l’existence d’une école francophone.

Toutefois, comme dans d’autres domaines du savoir, on ne peut que regretter le sous-développement des éditions universitaires en France, particulièrement au regard des États-Unis. Ainsi, nombre de thèses de valeur ne sont pas diffusées ; seules les éditions Geuthner se risquent parfois à proposer de nouveaux travaux de recherche sur les musiques arabes ou rééditent des classiques qui n’ont rien perdu de leur actualité, comme les six tomes de La Musique arabe, du baron Rodolphe d’Erlanger.
Au Maghreb, trois domaines sont couverts par de nombreuses études : la musique savante arabo-andalouse (belles sommes de M. Guettat et C. Poché), les musiques berbères et leurs textes poétiques, enfin le phénomène raï, qui a donné lieu à la publication d’intéressantes et sérieuses monographies à côté d’une cohorte d’ouvrages plus faibles consacrés aux principales vedettes, que nous n’avons pas cités. Dans l’aire orientale, on ne peut que regretter que la figure mythique d’Umm Kulthûm n’ait eu droit qu’à des ouvrages manquant de sérieux (ou de bons romans, qui demeurent par définition des fictions) quand le public germanophone ou anglophone dispose d’intelligentes synthèses.

Regrettons aussi que les ouvrages généraux sur la musique arabe soient désormais anciens et ne prennent guère en compte les avancées de la recherche. La traduction par C. Poché, parue en 2002, de la somme d’Amnon Shiloah, La Musique dans le monde de l’islam, comblera en partie cette lacune, mais on attend, à côté du classique mais trop court « Que sais-je ? » de S. Jargy (1977), une nouvelle somme spécifique aux musiques arabes à même de satisfaire les amateurs exigeants comme les universitaires. La création en 1995, chez Actes Sud, en collaboration avec la Cité de la musique, d’une collection d’ambitieux ouvrages de vulgarisation consacrés aux « musiques du monde » aura été particulièrement bienvenue. Quatre volumes, accompagnés de CD, sont désormais spécifiquement consacrés à des musiques arabe et on peut espérer que la Tunisie, le Levant syro-libanais et l’Irak (dont seul l’organologie a donné lieu à publication) trouveront leur place dans cet ensemble.

Il est enfin un domaine où le travail de recherche français a pris une avance notable sur les publications anglo-saxonnes : il s’agit de l’édition phonographique. En effet, les enregistrements de musiques savantes et de musiques populaires, délaissées par l’industrie du disque arabe, qui se concentre sur la variété, et les rééditions d’archives 78-tours sont, depuis la fin des années 1980, une spécialité française. Non seulement les courants les plus variés des musiques arabes y sont présentés à un large public, mais les livrets accompagnant les CD, souvent fort longs et fort savants, mériteraient presque d’être ici cités, tant ils font parfois autorité dans leur domaine.

Parmi les ouvrages consacrés au cinéma, généralement plus modestes, une publication de prestige attire l’attention : le superbe volume consacré au cinéma égyptien publié par l’IMA en 1995, richement illustré et assorti d’une filmographie exhaustive (jusqu’à sa date de publication) de la plus ancienne et la plus importante industrie cinématographique du monde arabe ; il s’agit désormais d’un livre de référence. Les récents ouvrages de Khémais Khayati et d’Yves Thoraval viennent, quant à eux, heureusement rajeunir des références désormais dépassées.

C’est dans les numéros spéciaux de certains périodiques que l’on trouvera des dossiers thématiques consacrés à de grands cinéastes : les Égyptiens Youssef Chahine, Salah Abou Seif, Chadi Abdel Salam, ou le Palestinien Michel Khleifi. Enfin, les cinémas du Maghreb ont la chance d’être répertoriés dans un dictionnaire récent, certes traduit de l’anglais.

La danse est manifestement l’un des oublis de l’édition et de la recherche, non seulement française mais internationale. Un bel ouvrage s’impose, Les Danses dans le monde arabe, auquel on ne pourra adjoindre qu’une unique étude ethnographique et... un manuel technique de danse orientale, répondant sans doute bien partiellement aux besoins des amateurs.

(*) Maître de conférence à l’université de Paris IV Cultures France

Musique

Musique arabe. Le congrès du Caire de 1932
Actes du Colloque « Les documents du premier congrès sur la musique arabe, Le Caire, 1932 », Le Caire, Qasr al-Ghoury, 25-28 mai 1989,
CEDEJ, Le Caire, 1992, 440 p. (+ 1 cassette audio)
isbn : 2-905839-28-X
Abassi Hammadi
Tunis chante et danse (1900-1950)
Éd. du Layeur, coll. « Layeur Audio », Paris, 2000, 47 p.
isbn : 2-911468465
[Réédition d’un ouvrage paru en 1995.]
Aous Rachid (dir.)
Les Grands Maîtres algériens du cha’bi et du hawzi. Diwân arabe et kabyle
El Ouns / Unesco, coll. « Chants et poésies du Maghreb »
et « Collection Unesco d’oeuvres représentatives », Paris, 1996, 530 p.
isbn : 2-911854-00-4
Aous Rachid, Samrakandi Mohammed Habib
Musiques d’Algérie
Presses universitaires du Mirail, coll. « Horizons maghrébins », Toulouse, 2002, 200 p.
isbn : 2-8581-6657-9
Benaissa Naoufel
Étude analytique de l’évolution du tba’ tunisien dans la première moitié du XXe siècle
Presses universitaires du Septentrion, coll. « Thèse à la carte »,
Villeneuve-d’Ascq, 1999, 581 p.
isbn : 2-284-01152-7
Bougherara Hadri
Voyage sentimental en musique arabo-andalouse
Paris-Méditerranée / Edif 2000, coll. « Documents, témoignages et divers »,
Paris / Alger, 2002, 173 p.
isbn : 2-84272-137-3
Chlyeh Abdelhafid
Les Gnaoua du Maroc. Itinéraires initiatiques, transe et possession
La Pensée sauvage, coll. « Bibliothèque d’ethnopsychiatrie », Grenoble, 1998, 174 p.
isbn : 2-85919-136-4 ; 9981-838-85-3
Daoudi Bouziane
Le Raï Librio, coll. « Librio musique », Paris, 2000, 84 p.
isbn : 2-290-30092-6
During Jean
Quelque chose se passe. Le sens de la tradition dans l’Orient musical
Verdier, Lagrasse, 1995, 448 p.
isbn : 2-86432-212-9
Guettat Mahmoud
La Musique arabo-andalouse. L’empreinte du Maghreb
El Ouns, coll. « Chants et poésies du Maghreb », Paris, 2000, 528 p.
isbn : 2-911854-08-X
Guignard Michel
Musique, honneur et plaisir au Sahara.
Étude psycho-sociologique et musicologique de la société maure
Geuthner, coll. « Bibliothèque d’études islamiques », Paris, 1975, 232 p. (+ un disque souple)
isbn : 2-7053-0549
Hachlaf Ahmed, Hachlaf Mohamed Elhabib
Anthologie de la musique arabe (1906-1960)
Publisud, Paris, 1993, 345 p.
isbn : 2-86600-476-0
Hasan ibn Ahmad ibn Ali al-Katib al-
La Perfection des connaissances musicales. Traduction et commentaire
d’un traité de musique arabe du XIe siècle par Amnon Shiloah
Geuthner, coll. « Bibliothèque d’études islamiques », Paris, 1972, 238 p.
isbn : 2-7053-1006-1
Hassan Schéhérazade Qassim
Les Instruments de musique en Irak et leur rôle dans la société traditionnelle
École des hautes études en sciences sociales, coll. « Cahiers de l’homme », Paris, 1980, 258 p.
isbn : 2-7132-0701-0
Hell Bertrand
Le Tourbillon des génies. Au Maroc avec les Gnawa
Flammarion, coll. « Essais », Paris, 2002, 371 p.
isbn : 2-08-211581-X
Khouas Arezki, Cherbi Moh
Chanson kabyle et identité berbère. L’oeuvre de Lounis Aït Menguellet
Paris-Méditerranée, coll. « Documents, témoignages et divers », Paris, 1999, 160 p.
isbn : 2-84272-056-3
Ibn Taymiyya Ahmad ibn Abd al-Halim
Musique et danse selon Ibn Taymiyya. Le «  Livre du sama et de la danse : Kitab al-samâ‘ wa l-raqs » compilé par le shaykh Muhammad al- Manbijî
(trad. et prés. Jean R. Michot) Vrin, coll. « Études musulmanes », Paris, 1991, 221 p.
isbn : 2-7116-1089-6
Ibrahim Mustafa Fathy, Pignol Armand
L’Extase et le Transistor.
Aperçu sur la chanson égyptienne contemporaine de grande audience
CEDEJ, coll. « Dossiers du CEDEJ », Le Caire, 1986, 222 p.
isbn : 2-905838-06-X
Jargy Simon
La Musique arabe
PUF, coll. « Que sais-je ? », Paris, 1977, 127 p.
isbn : 2-1304-0266-6
Lagrange Frédéric
Musiques d’Égypte
Cité de la musique / Actes Sud, Paris / Arles, 1996, 175 p.
(+ 1 CD audio « Musiques du monde »)
isbn : 2-7427-0711-5
Lama Patrick
La Musique populaire palestinienne
Témoignage chrétien, Paris, 1982, 112 p.
isbn : 2-9000-16-01-0
Lambert Jean
La Médecine de l’âme. Le chant de Sanaa dans la société yéménite
Société d’ethnologie, coll. « Hommes et musiques », Nanterre, 1997, 310 p.
(+ 1 CD audio)
isbn : 2-901161-48-0
Lortat-Jacob Bernard
Musique et fêtes au Haut-Atlas
École des hautes études en sciences sociales,
coll. « Cahiers de l’homme », Paris, 1980, 154 p. (+ 1 disque souple)
isbn : 2-7193-0464-6 ; 2-7132-0697-9
Mahfoufi Mehenna
Chants kabyles de la guerre d’indépendance.
Étude d’ethnomusicologie, Algérie (1954-1962)
Séguier, coll. « Les colonnes d’Hercule », Biarritz, 2002, 314 p.
isbn : 2-84049-309-8
Mecheri-Saada Nadia
Musique touarègue de l’Ahaggar (Sud algérien)
Awal / L’Harmattan, Paris, 1994, 252 p.
isbn : 2-7384-2566-6
Mortaigne Véronique
Musiques du Maghreb
Éd. du Chêne, coll. « Notes de voyage », Paris, 2002, 95 p. (+ 1 CD audio)
isbn : 2-84277-290-3
Poché Christian
Musiques du monde arabe. Écoute et découverte
Institut du monde arabe, Paris, 1994, 64 p. (+ 1 CD audio)
isbn : 2-906062-66-9
Poché Christian
La Musique arabo-andalouse
Cité de la musique / Actes Sud, Paris / Arles, 1995, 159 p.
(+ 1 CD « Musiques du monde »)
isbn : 2-7427-0501-5
Poché Christian, Lambert Jean
Musiques du monde arabe et musulman. Bibliographie et discographie
Geuthner, Paris, 2000, 405 p.
isbn :2-7053-3671-0
Rouget Gilbert
La Musique et la Transe. Esquisse d’une théorie générale des relations
de la musique et de la possession
Gallimard, coll. « Tel », Paris, 1990, 621 p.
isbn : 2-07-072010-1
Rovsing Olsen Myriam
Chants et danses de l’Atlas. Maroc Cité de la musique / Actes Sud, Paris / Arles, 1997, 160 p. (+ 1 CD audio « Musiques du monde »)
isbn : 2-7427-1050-7
Salvador-Daniel Francisco
Musique et instruments de musique du Maghreb
La Boîte à documents, Paris, 1987, 175 p.
isbn : 2-906164-3
Samrakandi Mohammed Habib, Zagzoule Mokhtar
Rihla, traversée. Musique du Maroc
Presses universitaires du Mirail, Toulouse, 2001, 195 p. (+ 1 CD audio)
isbn : 2-85816-573-4
Shiloah Amnon
La Musique dans le monde de l’islam. Une étude socio-culturelle
(trad. Christian Poché) Fayard, coll. « Les chemins de la musique », Paris, 2002, 409 p.
isbn : 2-213-61201-3
Tenaille Frank
Le Raï. De la bâtardise à la reconnaissance internationale
Cité de la musique / Actes Sud, Paris / Arles, 2002, 187 p.
(+ 1 CD audio « Musiques du monde »)
isbn : 2-7427-3824-X
Vigreux Philippe
La Derbouka. Technique fondamentale et initiation aux rythmes arabes
Édisud, Aix-en-Provence, 1999, 176 p.
isbn : 2-85744-229-7
Virolle Marie
La Chanson raï. De l’Algérie profonde à la scène internationale
Karthala, Paris, 1996, 216 p.
isbn : 2-86537-637-0

Cinéma

Armes Roy
Dictionnaire des cinéastes du Maghreb
Association des trois mondes, coll. « Caméra des trois mondes », Paris, 2000, 336 p.
isbn : 2-9509985-0-X
Aziza Mohamed
L’Image et l’Islam. L’image dans la société arabe contemporaine
Albin Michel, coll. « Présence du monde arabe », Paris, 1978, 192 p.
isbn : 2-226-00667-2
Benali Abdelkader
Le Cinéma colonial au Maghreb. L’imaginaire en trompe-l’oeil
Éd. du Cerf, coll. « 7e art », Paris, 1998, 371 p.
isbn : 2-204-06164-6
Bénard Marie-Claude, Depaule Jean-Charles, Salem Ayman (dir.)
Le Caire et le cinéma égyptien des années 1980
CEDEJ, coll. « Dossiers du CEDEJ », Le Caire, 1990, 123 p.
isbn : 2-905838-20-X
Berrah Mouny, Lévy Jacques, Cluny Claude Michel (dir.)
« Les cinémas arabes » Cinémaction, Éd. du Cerf / Institut du monde arabe, Paris, n° 43, 1987, 191 p.
isbn : 2-204-03127-5 ; issn : 0243-4504
Bosséno Christian (dir.)
« Youssef Chahine l’Alexandrin » Cinémaction, Éd. du Cerf, Paris, n° 33, 1985, 156 p.
isbn : 2-204-02429-5 ; issn : 0243-4504
Hadj-Moussa Ratiba
Le Corps, l’Histoire, le Territoire. Les rapports de genre dans le cinéma algérien
Balzac / Publisud, Montréal / Paris, 1994, 322 p.
isbn : 2-921425-41-6 ; 2-86600-709-3
Khayati Khémais
Cinémas arabes. Topographie d’une image éclatée L’Harmattan, coll. « Champs visuels », Paris, 1996, 247 p.
isbn : 2-7384-4372-9
Marei Salah, Wassef Magda (dir.)
Chadi Abdel Salam. Le pharaon du cinéma égyptien
Institut du monde arabe, Paris, 1996, 100 p.
isbn : 2-906062-83-9
Millet Raphaël
Cinémas de la Méditerranée. Cinémas de la mélancolie
L’Harmattan, coll. « Images plurielles », Paris, 2002, 117 p.
isbn :2-7475-2921-5
Nouri Shakir
À la recherche du cinéma irakien.
Histoire, infrastructure, filmographie (1945-1985)
L’Harmattan, Paris, 1986, 229 p.
isbn : 2-85802-502-6
Thoraval Yves
Les Cinémas du Moyen-Orient. Iran, Égypte, Turquie (1896-2000)
Séguier, Biarritz, 2000, 323 p.
isbn : 2-84049-185-0
Wassef Magda (dir.)
Égypte, 100 ans de cinéma
Plume / Institut du monde arabe, Paris, 1995, 320 p.
isbn : 2-906062-81-2

Danse

Henni-Chebra Djamila, Poché Christian (dir.)
Les Danses dans le monde arabe ou l’Héritage des almées
L’Harmattan, Paris, 1996, 169 p.
isbn : 2-7384-4350-8
Lièvre Viviane (avec la collaboration de Jean-Yves Loude )
Danses du Maghreb, d’une rive à l’autre
Karthala, Paris, 1987, 192 p.
isbn :2-86537-179-4
Soye Suzanne (de)
La Danse orientale et ses accessoires. Technique de base
De Soye, Paris, 1994, 151 p.
isbn : 2-9513-0441-2

aloufok


Commentaires

Logo de peter bang
Sur la musique et le cinéma arabes en France
vendredi 24 octobre 2008 à 10h38 - par  peter bang

Vous êtes censé parler de la musique et du cinéma arabes, mais que fait la musique kabyle dans cet article ? C’est du grand n’importe quoi, d’ailleurs vous n’expliquez rien, c’est du patchwork.

Logo de helene hazera
Décés de Maurice-Moussa Hattab, un grand mélomane
jeudi 23 octobre 2008 à 14h38 - par  helene hazera

Cher Fréderic

C’est avec plaisir que j’ai lu ton savant article sur cette culture arabe de musique et de cinéma pour laquelle tu te passionnes. Je t’en félicite : c’est dur de travailler sur des domaines où la légende orale est aussi importante que la recherche "sérieuse".

J’ai le regret de t’annoncer le décés de Maurice-Moussa Hattab, qui s’est éteint lundi 13 octobre en Tunisie des suite de la maladie de Parkinson. Il me demandait toujours aprés toi, entre vous la vieille lutte entre les "sérieux" et les "autodidates" était parfumée d’estime.
Maurice-Moussa était un grand collectionneur, et un grand animateur de radio (de Radio-beur à France-Culture). Autodidacte complet -il avait abandonné l’école à 14 ans) il savait faire passer ses passions aux plus humbles. Je ne peux penser à Oum sans penser à lui : il avait interrogé jusqu’au fossoyeur qui l’avait mise en terre. Mais combien d’autres aussi : Nadra, Souad Mohammed, Asmahan, Nadhem el Ghazali et sa femme...
Il a fait un remarquable travail radiophonique en millieu populaire sur les traditions séphardis du monde arabe, c’est lui qui a permis la ré-émergence de Reinette l’Oranaise.
Aprés avoir été l’ami de Munir Bachir, ses dernières années sa préoccupation c’était de faire mieux connaître le grand ûdiste Nasser Shemma.

La musique continue, elle est toujours là pour nous réjouir, nous faire danser,
nous faire rêver, nous faire méditer en élevant nos âmes.

Hélene Hazera

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois