Composition d’un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !

Reçu de l’Association Stelior
lundi 17 mars 2008
popularité : 6%

Voici une intéressante liste de divers poisons que l’on trouve dans toutes sortes de vaccins… Comment s’étonner, ensuite, qu’il y ait des accidents, des maladies plus ou moins graves, des handicaps réellement lourds et, dans un certain nombre de cas, la mort au bout de la vaccination… Mais, motus et bouche cousue… le chiffre d’affaires et les rentes aux actionnaires avant tout… Ce qui est tragique, c’est que vous n’avez pas grande chance de trouver ces informations dans les grands médias, tous supports confondus, alors que la propagande en faveur des vaccins se trouve partout, elle. Il faut lutter pour faire reconnaître le droit à la non-vaccination et la liberté pour ceux qui y croient encore, étant donné qu’on se trouve dans un domaine de foi avec ses dogmes, de se faire vacciner. Mais la moindre des choses dans un système prétendument démocratique serait de laisser le libre choix à chaque citoyen. Un regret par rapport à cette liste : Sanofi et Pasteur ne sont pas référencés alors que leurs vaccins nous offrent les mêmes poisons… il est vrai que l’étude porte sur les vaccins utilisés eux USA… (Jean Dornac)


NATURE & SANTÉ

LES VACCINATIONS - COMPOSITION DES VACCINS chimiques

1.Liste des vaccins
2.Profils et définitions

Cette liste se veut représentative, mais non exhaustive, des divers types de vaccins (les noms des vaccins sont, pour la plupart, ceux utilisés aux Etats_Unis)

NOM DESCRIPTION FABRICANT ELABORATION
Acte Hib Combinaison de Haemophilus influenzae du Type B (Hib) et de tétanos Laboratoires Connaught 1_800_822_2463 produit en utilisant le sulfate d’ammonium, formaline, saccharose, thiomersal (dérivé mercuriel) : semi_synthétique
Attenuvax Vaccin de la rougeole Merck & Co, Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant de la néomycine, sorbitol, gélatine hydrolysée : embryon de poussin
Biavax Vaccin de la rubéole Merck & Co.,Inc.1_800_672_6372 produit en utilisant la néomycine, sorbitol, support hydrolysé de gélatine : cellules diploïdes humaines (provenant du tissu foetal humain d’avortements)
DTP Diphtérie, tétanos et vaccin Pertussis (coqueluche) SmithKline Beecham Pharmaceuticals 1_800_366_8900 produit en utilisant du phosphate d’aluminium, formaldéhyde, sulfate d’ammonium, globules rouges purifiés de mouton, glycérol, chlorure de sodium, support thiomersal : hydrolysat pancréatique porcin (porc) de caséine
DTP Acel_Immunisé Combinaison de diphtérie, tétanos et du vaccin acellulaire Pertussis (coqueluche) Laboratoires Lederle 1_800_934_5556 produit en utilisant le formaldéhyde, thiomersal, hydroxyde d’aluminium, phosphate d’aluminium, polysorbate 80, gélatine
Energix_B Hépatite B SmithKline Beecham Pharmaceuticals 1_800_633_8900 produit en utilisant l’hydroxyde d’aluminium, support thiomersal : levure (probablement un résidu de 5%)
Fluvirin Vaccin du virus de la grippe Medeva Pharmaceuticals 1_888_medeva, (716)274_5300 produit en utilisant du fluide embryonnaire (œuf de poulet), néomycine, polymyxin, thiomersal, betapropiolactone : fluide embryonnaire (oeuf de poulet)
FluShield Vaccin du virus de la grippe, Trivalent, Types A & B Wyeth_Ayerst 1_800_934_5556 produit en utilisant le sulfate de gentamicine, formaldéhyde, polysorbate 80, tri(n)butylphosphate, thiomersal : embryons de poussin
Havrix Hépatite A SmithKline Beecham Pharmaceuticals 1_800_633_8900 produit en utilisant la formaline, hydroxyde d’aluminium, phenoxyethanol, polysorbate 20, support résiduel des protéines MRC5 : cellules diploïdes humaines (provenant du tissu foetal humain d’avortements)
HibTiter Hemophilus influenzae Type B (Hib) Laboratoires Lederle 1_800_934_5556 produit en utilisant le polyribosylribitol, sulfate d’ammonium, support thiomersal : à base de levure
Imovax Vaccin de la rage Laboratoires Connaught 1_800_822_2463 produit en utilisant de l’albumine humaine, sulfate de néomycine, phénol : cellules diploïdes humaines (provenant du tissu foetal humain d’avortements)
Vaccin de la rage --- SmithKline Beecham 1_800_366_8900 produit en utilisant le betapropiolactone, phosphate d’aluminium, ethylmercurithiosalicylate de sodium (thiomersal), phénol : cellules fœtales de poumon de singe rhésus
IPOL Vaccin inactivé de la poliomyélite Laboratoires Connaught 1_800_822_2463 produit en utilisant 3 types de virus de poliomyélite, formaldéhyde, phenoxyethanol, néomycine, streptomycine, polymyxin B : cellules de VERO (cellules de rein de singe)
Menomune Vaccin méningococcique Laboratoires Connaught 1_800_822_2463 composants : thiomersal, lactose : antigènes polysaccharides lyophilisés de Neisseria Meningitidis
Meruvax I Mumpsvax Vaccin des oreillons Merck & Co., Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant la néomycine, sorbitol, support hydrolysé de gélatine : cellules diploïdes humaines (provenant du tissu foetal humain d’avortements)
MMR (ROR) Vaccin du virus de la rubéole, des oreillons et de la rougeole Merck & Co., Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant le sorbitol, néomycine, supports hydrolysés de gélatine : M & M (rubéole d’embryon de poussin), cellules diploïdes humaines (provenant du tissu foetal humain d’avortements)
M_R_Vax Rougeole et rubéole Merck & Co., Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant la néomycine, sorbitol, supports hydrolysés de gélatine : M _ embryon de poussin R _ cellules diploïdes humaines (provenant du tissu fœtal humain d’avortements)
Orimune Vaccin polio oral, trivalent Laboratoires Lederle 1_800_934_5556 produit en utilisant 3 types de virus atténués de la poliomyélite, streptomycine, néomycine, sérum de veau, sorbitol : culture de cellules de rein de singe
Pneumovax Vaccin pneumocoque, polyvalent Merck & Co., Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant du phénol et des polysaccharides capsulaires à partir des 23 types de pneumocoques les plus répandus
Recombivax Vaccin hépatite B Merck & Co., Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant le thiomersal, support d’hydroxyde d’aluminium : levure (résidu < 1% protéine de levure)
RotaShield Rotavirus, activé, oral, quadrivalent Laboratoires Wyeth_Ayerst 1_800_934_5556 produit en utilisant 1 rotavirus de singe rhésus, 3 virus rhésus humains, saccharose, glutamate monosodique (MSG), monophosphate de potassium, diphosphate de potassium, sérum fœtal de boeuf , sulfate de néomycine, amphotéricine B : ligne de cellules diploïdes de rhésus fœtal
Varivax Vaccin de la varicelle Merck & Co., Inc. 1_800_672_6372 produit en utilisant le saccharose, phosphate, glutamate monosodique, gélatine : cellules diploïdes humaines (provenant du tissu foetal humain d’avortements)

PROFILS ET DÉFINITIONS CHIMIQUES

Sources : FED (Environmental Defense Fund) & MME (Mosby’s Medical Encyclopedia)

Aluminium :
Le FED a suspecté : toxicité cardiovasculaire ou sanguine, toxicité neurologique et respiratoire. Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 2 systèmes
sur 6 de classement sur au moins 2 listes de normalisation fédérales

Amphotéricine B :
définition du MME : drogue traitant les infections dues aux champignons. L’allergie
connue à cette drogue interdit son utilisation. Les effets secondaires incluent des
caillots de sang, dommages au sang, des problèmes rénaux, la nausée et la fièvre.
Une fois utilisée sur la peau, des réactions allergiques peuvent se produire.

Bêta*Propiolactone :
Le FED l’a reconnu carcinogène.
Le FED a suspecté : toxicité gastro_intestinale ou hépatique, toxicité respiratoire et
sensorielle. Plus dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes
sur 3 de classement, sur au moins 5 listes de normalisation fédérales. Classé
comme un des composés les plus dangereux pour l’être humain

Formaldéhyde :
Le FED l’a reconnu carcinogène
Suspecté de toxicité gastro_intestinale ou hépatique, toxicité immunitaire,
neurologique et du système reproducteur, toxicité respiratoire et sensorielle. Plus
dangereux que la plupart des produits chimiques dans 5 systèmes sur 12 de
classement sur au moins 8 listes de normalisation fédérales. Classé comme un des
composés les plus dangereux pour l’écosystème et la santé humaine

Glutamate monosodique :
Normalement utilisé comme renforçateur de goût dans une certaine variété
d’aliments. Cependant, suite aux inquiétudes exprimées par l’académie américaine
de pédiatrie, il a été retiré de tous les produits destinés aux enfants de moins d’une
année. Des piqûres de glutamate chez les animaux de laboratoire ont eu comme
conséquence des dommages aux cellules nerveuses du cerveau.

Néomycine :
un antibiotique

Phénol (acide carbolique) :
Le FED a suspecté : toxicité cardiovasculaire ou sanguine, toxicité du développement,
toxicité gastro_intestinale ou hépatique, toxicité par contact avec la peau, toxicité
rénale, neurologique, respiratoire et sensorielle. Plus dangereux que la plupart des
produits chimiques dans 3 systèmes sur 10 de classement sur au moins 8 listes de
normalisation fédérales

Phenoxyéthanol :
Le FED a suspecté : toxicité du développement, toxicité du système reproducteur.
Moins dangereux que la plupart des produits chimiques dans 3 systèmes de
classement.

Polymyxin :
un antibiotique

Polyribosylribitol :
un composant de la bactérie de Hib

Polysorbate :
Le FED a suspecté : toxicité par contact avec la peau ou les organes des sens

Saccharose :
sucre raffiné

Sorbitol :
le FED a suspecté : toxicité gastro_intestinale ou hépatique. Moins dangereux que la
plupart des produits chimiques dans 1 système de classement

Streptomycine :
un antibiotique

Sulfate d’ammonium :
Le FED l’a suspecté de : toxicité gastro_intestinale ou hépatique, toxicité
neurologique et respiratoire

Sulfate de gentamicine :
gélatine hydrolysée antibiotique : obtenu à partir des morceaux sélectionnés de
peaux de veau et de bétail, d’os déminéralisés de bétail (osséine) et de peau de
cochon

Thiomersal (dérivé mercuriel) :
Le FED a reconnu : toxicité du développement.
Le FED a suspecté : toxicité par contact avec la peau ou les organes des sens

Tri(n)butylphosphate :
le FED a suspecté : toxicité rénale et neurologique. Plus dangereux que la plupart
des produits chimiques dans 2 systèmes sur 3 de classement, sur au moins 1 liste
de normalisation fédérale

Source : Association Stelior et NATURE & SANTÉ


Commentaires

Logo de Stef3171
Composition d’un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !
jeudi 29 septembre 2016 à 10h05 - par  Stef3171

Bonjour,

Cet article n’est pas vraiment récent mais je souhaite quand même ajouter une petite info si quelqu’un me lisait rapidement : le gouvernement a lancé une "concertation citoyenne" sur le sujet qui se termine dans 15 jours.

S’il est évident que quelles que soient les bonnes volontés elles ont affaire à des laboratoires bourrés de fric et influents, je tiens comme le colibri à donner mon humble avis en espérant que nous serons nombreux à le faire et que nous aurons une petite chance d’être entendus.

Logo de Florence
Composition d’un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !
jeudi 27 mars 2014 à 13h26 - par  Florence

Bonjour
J’aurais voulu savoir si on avait identifié les composants du vaccin contre l’hépatite B pouvant provoquer la sclérose en plaques ?
Cordialement

Logo de Florence
jeudi 27 mars 2014 à 15h41 - par  Michel Berthelot

Bonjour,

Les composants du vaccin contre l’hépatite B sont clairement identifiés dans le tableau inclus dans l’article. Reste au corps médical à détecter précisément celui (ainsi que comment et pourquoi ?...) provoquant les dégâts évoqués. Bien cordialement, M.B.

Logo de Len L.
Composition d’un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !
lundi 30 décembre 2013 à 16h10 - par  Len L.

Bonjour,

je suis en 1ère S et je fais un TPE sur la vaccination. Plus précisément, sur le fait que la confiance en la vaccination diminue. Ce qui est d’ailleurs visible sur plusieurs sites tels que le votre.
J’ai donc quelque questions :
- Comment avez-vous eu accès à ces informations si elles sont censées être "cachées" par l’Etat ?
- Les vaccins ont servi par le passé à éliminer des maladies terribles, même si, autant le dire, certains vaccins ont également eu des effets néfastes sur la population. Pensez-vous qu’il y a plus à gagner à se "débarrasser" des vaccins au risque de voir des épidémies se propager ?
- Est-il possible que les vaccins récents soient plus néfastes que les vaccins qui avaient éliminé de fortes épidémies dans le passé ?
- Certains composants qualifiés de "dangereux" ou "toxiques" ne sont présents qu’en quantités résiduelles dans les vaccins, doit-on vraiment les prendre en compte ?
- Vous avez qualifié de "propagande" le fait que l’on prône le besoin de se faire vacciner or on retrouve également énormément de sites contre la vaccination, ceux-ci ne sont-ils pas également un genre de propagande ?

Excusez-moi si mes questions peuvent parfois s’avérer difficiles ou dérangeantes mais j’aimerais avoir un maximum d’informations aussi bien pour rendre un travail correct que pour me faire une opinion personnelle.

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout même si je sais qu’il y a peu de chances que mon message soit lu étant donné la date de l’article.

Logo de Len L.
lundi 30 décembre 2013 à 19h40 - par  Michel Berthelot

Bonjour,

Merci de l’intérêt porté à notre site. Vous savez, tout ce que cache l’État est un jour ou l’autre trahi ou révélé par l’un de ses membres. Parfois pour de nobles raisons. Voyez Edward Snowden de la NSA pour ne citer que cet exemple. S’il est exact que dans le passé les vaccins ont été très utiles (bien que pas toujours efficaces), ils ne comportaient pas à ces époques les adjuvants nocifs et toxiques que recèlent aujourd’hui la majorité d’entre eux pour des raisons de coûts et de facilités. Il faut dire qu’ils n’étaient pas conçus ni fabriqués avec le même état d’esprit ni dans ce seul et unique but : faire du fric à tout prix. Y compris au risque d’aggraver ou compromettre la santé de ses contemporains. Il est d’ailleurs surtout demandé aujourd’hui aux labos par les associations de renoncer à utiliser pour la fabrication des vaccins ces cocktails mortifères et de revenir aux adjuvants beaucoup moins toxiques et à risque du passé, Ou à d’autres plus récents dont on sait l’innocuité.

Quant à la propagande, elle est surtout le fait de ceux qui en ont les moyens, on appelle ça le lobbying. Ce ne sont pas les petits sites mis en cause ou les associations de citoyens malades qui risquent d’avoir le fric permettant de faire de la propagande ! Seuls les grands trusts pharmaceutiques peuvent se livrer à ce type de pratiques auprès des décideurs. Ce que la loi devrait d’ailleurs réprimer, parce le « trafic d’influence » est un délit particulièrement crapuleux moralement.

Je ne vous en dirai pas davantage sur le sujet ne possédant pas les compétences scientifiques et médicales requises pour aller au-delà de ces quasi-banalités, mais je me devais de vous répondre… Harmonieuses fêtes à vous,

Michel BERTHELOT

Logo de chantal cri
Composition d’un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !
jeudi 27 novembre 2008 à 07h30 - par  chantal cri

Bonjour... Je susi à la fois satisfaite de trouver de tels articles tant sur la dangerosité des vaccins que sur l’ensemble des pratiques médicales ... étouffées...

La répression contre les médecines dites "parallèles" ou "alternatives" en effectivement de plus en plus forte en france notamment.

A mon petit niveau (je ne suis pas médecin), je tente de m’engager au mieux pour contrecarrer la désinformation globale.

Comment faire mieux et plus ?

Logo de Catherine Declis
jeudi 27 novembre 2008 à 10h01 - par  Catherine Declis

Je serais assez intéressée de communiquer avec vous chantal cri à ce sujet car m’y implique également, et il est grand temps, pour l’avenir des enfants

Vous pouvez me laisser si vous le désirez vos coordonnées en passant ici même par la rubrique auteur Catherine Declis

Merci et bonne journée pour tous,

Catherine.

Logo de Pierre M. Boriliens
Composition d’un certain nombre de vaccins... bonjour les poisons !
lundi 17 mars 2008 à 11h42 - par  Pierre M. Boriliens

"Mais la moindre des choses dans un système prétendument démocratique serait de laisser le libre choix à chaque citoyen"

Le libre choix de quoi ? Que ses enfants refilent la polyo ou la méningite à leurs petits camarades ?
Le jour où vous verrez l’évolution fatale d’une septicémie à méningocoque en moins de 48 heures (en France, sur un français "de souche" de 20 ans, en parfaite santé : il est mort avant même le retour des résultats de laboratoire !), vous arrêterez sans doute de raconter des bêtises...

Logo de LL
jeudi 11 février 2010 à 10h49 - par  LL

1) sur ce point, c’est tout à fait vrai. De même, les enfants vaccinés étant majoritaires cela permet :
- aux enfants non vaccinés d’être protégé car les maladies pour lesquels un vaccin existe ne seraient transmises que très rarement.
- éviter à ces mêmes enfants d’éventuels effets secondaires puisque ce sont les autres enfants qui prennent ce risque pour eux.
- aux parents des enfants non vaccinés de dire que les vaccins ne servent à rien.

2) je dirais qu’au choix : soit c’est monsieur Dubernard qui raconte des bêtises, soit c’est monsieur pasteur...

dommage qu’on ne puisse plus en discuter avec ce dernier.

A méditer...

Logo de Julie
lundi 19 janvier 2009 à 14h46 - par  Julie

Bonjour je suis une élève de 1ere, et il se trouve que mon sujet de TPE porte sur les vaccins...
C’est pourquoi votre site m’est très utile, car je ne parle pas que du fonctionnement ou de la composition d’un vaccin, je parle également de son efficacité ou pas à guérir les patients.
Moi et mon groupe sommes plutôt contre, c’est bien là l’intérêt du choix de ce sujet.
Un peu étonnée des paroles de M.Borilliens, car le droit de savoir existe si je ne me trompe ... Les gens ont le droit d’être informé, et n’en demandent pas moins !
Tout arrive sur cette planète, et l’homme ne contrôle pas forcément tout on a bien le droit de se remettre en cause...

J’ai toute fois quelques petites questions...
Les vaccins attribués aux nourrissons avant qu’ils n’aient de défense immunitaire sont-ils efficaces, sont-ils utiles, ou bien est-ce que ça ne serait une arnaque dans le but de gagner un peu plus d’argent ?
J’avoue ne pas tout saisir, c’est pourquoi je vous appelle à l’aide.

Merci pour votre écoute
Julie

Logo de Christophe
samedi 29 mars 2008 à 08h39 - par  Christophe

Monsieur Borilliens, je pense simplement que vous comprendrez notre combat le jour où à la suite d’une vaccination vous contracterez une maladie auto-immune...

J’ai 29 ans, j’ai déclaré une spondylarthrite ankylosante à la suite d’une vaccination TWINRIX et depuis je souffre le marthyr !!!!! à cette situation, la seule réponse de la médicine, c’est anti-inflamatoire.....une honte.

Ma tante a déclaré une sclérose en plaques à la suite d’une vaccination hépatite B et il faut voir l’état dans lequel elle se trouve aujourd’hui.

Ma cousine, qui est une professionnelle de santé, resquille sa visite médicale, car elle n’a plus le bon taux d’immunité suffisant à l’hépathite B, et qu’elle a peur, d’un côté de contracter comme sa mère la SEP, et de l’autre de perdre son travail !!!!

Mais dans quelle monde on vit !!!
Et vous voyez que sur une famille , l’échantillonage est quand même très élévé.

Deplus toutes ces maladies, sont à mon avis tout aussi coûteuse pour la SS à traiter que les maladies pour lesquelles on se fait vacciner... Alors le choix est vite fait !!!!! Rien d’étranger dans le corps !!

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 23h39 - par  Pierre M. Boriliens

Je vous comprends bien. Et j’ai lu quelques uns de vos articles sur la question.
J’y ai par exemple relevé ceci :
"De plus, chose fort inquiétante, de plus en plus de citoyens se soignent par homéopathie et, folie absolue, mangent bio ! Tout cela étant profondément inacceptable pour garantir l’énormité du chiffre d’affaires de ces diverses multinationales, ces dernières produisant également nombre de médicaments, il fallait réagir."

Admettons un instant que seul le profit détermine les campagnes de vaccinations.
Avez-vous regardé ce qu’il y a derrière l’association Stelior, qui vous a fait parvenir l’article d’aujourd’hui ?
Ceci : http://www.delta6desaturase.com/france/F_frame.html?http://www.delta6desaturase.com/france/
A comparer avec ceci :
http://www.djfusion.fr/complement-alimentaire/defenses-naturelles/acerola-vitamine-c-naturelle
ou encore ceci :
http://www.biofficine.com/boutique/fiche_produit.cfm?type=3&ref=saf-aceronat-60&code_lg=lg_fr&pag=1&num=0&tri=0&marq=0
Sans préjudice du prix de la vitamine C "industrielle" (ce qui doit vous sembler une tare en soi) : quelques dizaines d’euros le kg (plusieurs milliers de doses !)...
Voyez-vous, la recherche du profit se cache aussi là où on l’attend le moins (a priori). Certes on n’est pas obligé d’en passer par là. Néanmoins que faire si la médecine officielle "nous assassine" ?
Je ne tiens pas spécialement à passer pour un rabat-joie, mais vous avouerez que ça fait aussi réfléchir. Je ne vous en voudrais pas si vous ne tenez pas à publier cette réaction.

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 22h53 - par  Jean Dornac

Je pense que vous devriez lire les divers articles figurant sur ce site, dans la rubrique "danger vaccins". Mais aussi la littérature fort nombreuse existant dans divers pays. A vous de voir ce que vous voulez connaître ou pas.

A partir du moment où un danger grave menace certains futurs vaccinés, je considère, pour ma part, que l’obligation de vaccination est un crime.

Il se trouve que je suis, moi aussi, atteint d’une maladie dont je parle sur le site. J’ai toutes les raisons de penser qu’elle est survenue suite à de trop nombreuses vaccinations au cours de ma vie et, en particulier, tous les vaccins comportant de l’aluminium et du mercure.

J’ai cru en l’utilité et en l’efficacité des vaccins jusqu’à l’âge de 51 ans. Depuis, j’ai eu la chance de rencontrer une personne qui, la première, m’a mis en garde. A l’époque, je ne la prenais pas au sérieux et me demandais si elle avait toute sa raison ayant refusé que ses enfants soient vaccinés.

Aujourd’hui, oh combien je la comprends, oh combien je regrette d’avoir cru dans ce que je considère comme une propagande d’Etat à propos de la vaccination. Et encore, j’ai eu l’immense chance de n’avoir pas à subir le vaccin de l’hépatite B, car si je l’avais reçu, celui-ci aussi, je pense que vous n’auriez pas l’occasion de me lire.

Pardonnez-moi si je ne continue pas à répondre à vos interventions. Mais il se trouve que je suis de plus en plus épuisé. Vous avez sur ce site et sur de nombreux autres, qui n’ont rien à voir avec des sectes ou autres mouvements douteux, tout ce qu’il vous faut pour réfléchir et choisir.

Je ne peux vous souhaiter autre chose qu’une bonne réflexion et un choix en conscience. Un choix qui doit être le vôtre et non pas un choix qu’on vous impose au mépris de votre liberté la plus élémentaire.

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 21h49 - par  Pierre M. Boriliens

J’ai oublié que nous étions sur un forum...

Je voudrais tout de même attirer l’attention du lecteur sur la notion de "santé publique".
Face à des maladies ubiquitaires comme le tétanos (clostridium tetani, ça traîne par terre), la polyomyélite (on en trouve dans l’eau du robinet, certes pas toujours, ni toujours pathogène pour l’homme), le méningocoque (la plupart des porteurs sont sains, mais contaminants dans certaines conditions), la rubéole, la diphtérie, etc., il ne faut pas confondre la question de santé publique avec celle de santé individuelle.
Si on ne fait rien, on aura assurément de temps à autres des épidémies graves (sauf le tétanos) de l’une ou l’autre de ces maladies, comme on en a toujours eu. Cf l’épidémie de polyo des années 1956/57 (avant la vaccination généralisée).
Evidemment, pour prévoir le nombre de victimes que de telles épidémies sporadiques pourraient faire, on ne peut que s’appuyer sur celui qu’elles ont fait dans le passé, ou sur celui qu’elles font encore aujourd’hui, mais ailleurs.
Car la plupart de ces épidémies, ou du moins leurs effets, ont totalement disparu chez nous, toutes peu après les vaccinations de masse correspondantes. C’est un fait (la variole a même disparu de la planète) !
Voilà pour la santé publique.
Et pour la santé individuelle ? Il est évident que la plupart des vaccins, comme d’ailleurs n’importe quel acte médical (faites-vous donc une infusion de digitale pourpre pour soigner une insuffisance cardiaque...) peuvent avoir des effets secondaires, mais pour ceux que j’ai cités (et d’autres), ils sont très rarement graves.
On voit bien la contradiction évidente entre la notion de "santé publique" qui vise à éviter des effets de masse, au détriment, éventuellement, de quelques cas d’effets "individuels". La décision n’est jamais simple. Bien entendu, mais je crois déjà l’avoir écrit, le critère de décision d’une vaccination collective ne devrait en aucun cas s’appuyer sur des considérations économiques (profit !).

Je terminerai avec une question de vocabulaire. Le professeur Dubernard dit, je cite votre référence : "l’utilité des vaccins n’est pas prouvée scientifiquement". L’utilité ! Rien à voir avec l’efficacité ! Et ça semble bien recouper mes propos : il n’est pas sûr que n’importe quelle campagne de vaccination soit utile (pour le savoir, il faudrait connaître le bénéfice en termes de santé publique, rapporté aux éventuels effets secondaires graves, individuels). Mais ça ne signifie en aucun cas que toutes les campagnes de vaccinations sont inutiles ! Et encore moins que les vaccins sont inefficaces ! Il est évident aussi que si l’utilité repose sur la massivité, on ne voit pas en vertu de quoi, chaque individu serait qualifié pour en décider (à ce compte là, chacun peut aussi décider de boire avant de conduire...).

J’espère avoir clarifié un peu le raisonnement, et en tous cas avoir montré qu’il ne repose ni sur des croyances, ni sur de la foi, mais bien sur la raison, la logique et la science.

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 20h46 - par  Jean Dornac

Vous avez le droit de n’être pas convaincu. Cependant, je ne puis que vous conseiller de chercher mieux. Cette information s’est retrouvée à de nombreux endroits, Bellaciao et Altermonde n’étant que deux de ces sites.

Mais, si vous souhaitez ne pas en savoir plus, ne pas chercher plus loin, c’est votre droit. Rappelez-vous une chose que j’ai souvent dite, pour ce sujet comme pour tous les autres que je traite :
" Je ne cherche pas à convaincre, mais à informer !"

Libre à chacun de vouloir ou ne pas vouloir savoir.

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 20h39 - par  Pierre M. Boriliens

La source que vous donnez est un de vos propres articles, qui reprend une référence qui renvoie à bellaciao, qui renvoie à un article qui n’existe pas...

C’est peu convaincant !

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 13h02 - par  Jean Dornac

La source, concernant le professeur Dubernard, vous la trouverez ici, dans la reprise de cette information :
Vaccin : « Pas de preuve scientifique ! »

Je me garderai bien d’affirmer que ce professeur dit des bêtises, d’autant plus qu’il n’est pas le seul, loin de là, à affirmer une telle chose. La vaccination est remise en cause notamment par un certain nombre de scientifiques américains, et au-delà dans de nombreux pays. Et il faut savoir qu’elle a été remise en cause dès l’origine dans de nombreux pays, notamment en Angleterre. Mais les pros-vaccins l’ont emporté partout, sans preuve d’efficacité...

Pour la disparition des maladies que vous citez je ne peux pas dire grand chose, n’étant pas moi-même scientifique. Mais ce qui me semble évident, c’est que le recul de la pauvreté et l’avancée de l’hygiène ont été cause de recul de nombreuses maladies. Ainsi, pour prendre un cas lourd, comment expliquer la disparition de la peste alors qu’aucun vaccin n’existait ? Comment, dans le sens inverse, expliquer que la tuberculose réapparaît, en beaucoup plus résistante, malgré les campagnes de vaccination intensives partout ?

Je le répète, et le répéterai encore : Je ne suis pas contre la vaccination. Que tous ceux qui y croient se fassent vacciner, mais qu’on laisse libre ceux qui n’adhèrent pas, et pour de bonnes raisons, de refuser la vaccination.

Si, à l’heure actuelle aucune preuve scientifique de l’efficacité de la vaccination n’existe, en revanche, la dangerosité des vaccins, chez un certain nombre d’individus est, elle, évidente. Il suffit de prendre le cas tragique du vaccin de l’hépatite B aux éléments transgéniques.

Il serait temps que nos gouvernants, si fiers d’annoncer qu’ils sont libéraux, soient capables de respecter la liberté de chacun dans ce domaine plus que sensible. C’est pour cette liberté que je me bats, non pour la destruction du dogme, sachant qu’on ne peut faire douter les "croyants" que ce soit en religion, en science ou en médecine.

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 12h34 - par  Pierre M. Boriliens

Avez-vous des sources pour les "affirmations" du Pr. Dubernard ? Rien que la formulation rapportée ici me paraît hautement suspecte. Qu’il n’y ait aucune preuve, et plus vraisemblablement peu de preuves de l’efficacité de certains vaccins, ce que je suis prêt à admettre sans difficulté (je m’oppose comme vous à la suprématie de la logique du profit sur toute autre) et qu’admettent beaucoup de médecins (sérieux), ne signifie pas, loin de là, que tous les vaccins sont inefficaces.

Enfin, comment expliquez vous la disparition de la variole, de la diphtérie, de la polyomyélite, de la rubéole foetale..., chez tous les gens vaccinés ?
Comment expliquez-vous que la cinquantaine par an en France (je n’ai pas le chiffre actuel) de cas de tétanos concernent tous, sans exception, des gens non vaccinés ? Et qu’on n’en trouve aucun parmi les gens dont la vaccination est à jour ?
Etc.

Dernière remarque : même un prix Nobel peut dire des bêtises, y compris dans sa spécialité !

Logo de Pierre M. Boriliens
lundi 17 mars 2008 à 11h52 - par  Jean Dornac

Deux remarques, Monsieur Borilliens :

1) Si la vaccination était aussi efficace que vous semblez l’affirmer, que craindraient "les petits camarades" vaccinés ? Ne seraient en danger que les non-vaccinés, non ?

2) Le professeur Dubernard de Lyon a affirmé, il y a quelques mois, qu’il n’y avait aucune preuve scientifique de l’efficatité des vaccins. Raconte-t-il des bêtises, lui aussi ?...

A méditer, non ?

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Annulation essais OGM de 2006

dimanche 30 novembre 2008

La Confédération paysanne vient enfin de se voir notifier à la suite des
recours déposés par le syndicat et d¹autres intervenants l¹annulation par
des arrêts successifs du Conseil d’État dans les dernières semaines de
toutes les autorisations d’essais OGM accordées en 2006.

Ainsi, Biogemma, Monsanto, Pioneer et Syngenta ont semé en 2006, 2007 et
pour certains en 2008 des essais aujourd’hui dépourvus de base légale.

Plus d’infos :
confederationpaysanne.fr

Le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire