Angleterre : Les prisonniers vont « être pucés... Comme des chiens ! » . . .

reçu de Next-up
lundi 21 janvier 2008
popularité : 1%

Source originale : news.independent.co.uk

Avertissement de la rédaction de Next-up : Cet article transcrit en caractères noirs en date du 13 janvier 2008 du THE INDEPENDENT est une traduction, l’original est disponible en lien et en PDF. . Cet article possède en analyse des commentaires en caractères de couleur bleue, ceux-ci ont été modérés par la rédaction de Next-up organisation. Nous souhaitons que la personne qui a réalisé ces commentaires ne considère pas cette modération comme un censure. . Par le présent, nous la remercions de son travail et de son engagement pour une cause noble et salvatrice pour le devenir de l’humanité.

Reportage vidéo HD associé à cet article :
"RFID : Extraction, Radiations, Ethique"
(Version Anglaise en cours de réalisation)

Un marquage et un traçage de haute technologie par « satellite » sont prévus afin de créer plus d’espace dans les prisons. . .

Attention ! Remarquez bien que le repérage par satellite des personnes pucées EST D’ACTUALITÉ !!! Certaines personnes de très mauvaise foi prétendaient que cela « n’était pas possible ». Si ce n’est pas possible, dites-moi alors POURQUOI […/…modératrice Next-up] le gouvernement britannique en parle dans cet article et en prévoit l’application…

Les groupes de défense des droits civils et les personnes chargées de surveiller les malfaiteurs pendant leur période de probation sont furieux face à ce régime "dégradant"...

oui, ils sont « furieux », et ils le disent… MAIS QUE FONT-ILS CONCRETEMENT FACE AU SYSTEME […/…modératrice Next-up] ??? OU SONT LES ACTIONS-CHOCS ??? Il est hyper grand temps, mes amis, que les gens (ré)apprennent à se BOUGER et à s’OPPOSER ! Les paroles ne suffisent plus… IL NOUS FAUT DE TOUTE URGENCE DES ACTES D’OPPOSITION FEROCES, PUISSANTS, TENACES et INCORRUPTIBLES !!!

Par Brian Brady, éditeur de Whitehall. Publié le 13 janvier 2008.

Les ministres prévoient d’implanter des micropuces "lisibles par machine" sous la peau de milliers de malfaiteurs dans le cadre d’une expansion du système de marquage électronique qui permettrait de créer plus d’espace dans les prisons britanniques.

c’est donc lâché : la micro-puce sous-cutanée (qui est, nous le savons, cancérigène, et qui permet le contrôle comportemental, hormonal et émotionnel des individus) va être proposée (et certainement IMPOSEE) aux prisonniers britanniques !!! Ceux qui avaient encore des doutes quant à l’implantation ILLEGALE de la puce neurale 2020 d’IBM sur des prisonniers américains (cf. www.geocities.com)savent à présent à quoi s’en tenir…

Parmi les craintes concernant la sécurité des systèmes de marquage existants et la surpopulation des prisons, le Ministère de la justice enquête sur l’utilisation des satellites et de la technologie des ondes radio pour surveiller les criminels.

je rappelle que les radiofréquences sont NOCIVES pour la santé car elles cassent l’ADN, qu’elles permettent d’agir sur les neurotransmetteurs et les hormones (et donc, sur l’humeur et le comportement) des individus. Je rappelle aussi que l’on vient de vous répéter pour la deuxième fois depuis le début de cet article que le PISTAGE PAR SATELLITE DES INDIVIDUS PUCES EST AU PROGRAMME…

Mais, au lieu d’être contenues dans des bracelets portés autour de la cheville, les minuscules puces seraient insérées chirurgicalement sous la peau des délinquants de la collectivité, afin d’aider à faire respecter les couvre-feux à domicile. Ces puces d’identification par radiofréquence (RFID), aussi longues que deux grains de riz, sont capables de transporter des renseignements personnels scannables, y compris leur identité, leur adresse et leur casier judiciaire.

chose étrange : les puces implantables en question auraient ici la longueur de DEUX grains de riz, alors que les puces traditionnelles ne possèdent la longueur que d’UN grain de riz. Mais nous savons que pour que ce dispositif répugnant puisse être repéré par satellite, la puce doit être plus grande que les puces traditionnelles. Ceci pourrait expliquer cela…

Les puces, qualifiées de "spychips" (« puces-espionnes ») par les militants pour la vie privée, sont déjà utilisées dans le monde entier afin de pister les chiens, les chats, le bétail et les bagages à l’aéroport, mais il n’existe aucun précédent de l’utilisation de cette technologie afin de surveiller les délinquants dans la collectivité.

remarquez combien cet article des […/…modératrice Next-up] des mass médias BANALISE cette puce sous-cutanée. Ce n’est pas parce qu’on commet la grave erreur d’utiliser la puce RFID pour pister tout et n’importe quoi (y compris les infortunés animaux) que cela doit aussi donner l’excuse et le prétexte de l’utiliser sur des êtres humains !!! Car enfin, il faut quand même réaliser que ce dispositif de la puce RFID sous-cutanée VIOLE L’INTEGRITE PHYSIQUE DE L’INDIVIDU, QU’IL PROVOQUE LE CANCER ET QU’IL SUPPRIME LES LIBERTES LES PLUS INTIMES ET LES PLUS BASIQUES DE L’INDIVIDU, BORDEL !!! . MAIS OU PARLE-T-ON DE CES DANGERS DANS L’ARTICLE ??? NULLE PART !!!!! […/…modératrice Next-up]

Ces puces sont également considérées comme un moyen de contribuer à maintenir l’ordre dans les prisons.

cette excuse de « maintenir l’ordre dans les prisons » afin de tenter de justifier l’usage de la puce implantable est sans doute l’un des plus ridicules qu’il m’ait été donné d’entendre ! Il existe suffisamment de gardiens, de sanctions et de moyens pour faire régner l’ordre dans ces prisons. Mais cet article de […/…modératrice Next-up] va tenter de persuader les gens du contraire, bien entendu…

Un haut fonctionnaire du ministère de la Justice a confirmé hier soir que le ministère espérait pouvoir aller encore plus loin, en étendant la portée géographique de ces « puces internes » grâce à une liaison à un système de repérage par satellite similaire au système utilisé pour retrouver les véhicules volés. "Toutes les options sont sur la table, et c’est une option que nous tenons à poursuivre", a ajouté notre source.

NOUS SOMMES DONC BIEN D’ACCORD : LA REALITE DU PISTAGE PAR SATELLITE FAIT PARTIE DE CE PLAN, ET INTERESSE DE TRES PRES LE GOUVERNEMENT […/…modératrice Next-up] DU ROYAUME-UNI !!! Ce n’est jamais que la TROISIEME fois qu’on nous le signale dans cet article !

Ce geste est en accord avec une proposition de Ken Jones, président de l’Association of Chief Police Officers (Acpo ou association des chefs de police), selon laquelle les puces électroniques devraient être implantées chirurgicalement dans le corps des pédophiles condamnés et des délinquants sexuels afin de les pister plus facilement.

cette proposition nazie provient évidemment d’un flic qui supporte le système POLICIER qui se met en place ! Elément troublant : cette proposition de Ken Jones est tombée à peu près au même moment que la proposition de loi belge du […/…modératrice Next-up] de sénateur Jacques Brotchi et visant elle aussi à pucer les pédophiles et agresseurs sexuels (juin 2006)… Le projet est donc bien international, voire MONDIAL.

La technologie du Global Positioning System (GPS) est considérée comme la méthode favorisée pour surveiller de tels délinquants afin d’éviter qu’ils s’approchent de zones "interdites" telles que les écoles primaires.

le but du pistage par satellite est donc DOUBLE : SURVEILLER l’individu en permanence, et lui INTERDIRE L’ACCES A CERTAINES ZONES ! Bien entendu, la puce est destinée D’ABORD aux « criminels »… mais il faut alors rappeler que Jacques Brotchi avait aussi signalé que des applications de cette puce implantables seraient mise en oeuvre « dans le domaine de la santé et de la sécurité »… AUTREMENT DIT, LE PUBLIC-CIBLE DES CRIMINELS NE CONSTIUE QU’UNE LAMENTABLE EXCUSE POUR JUSTIFIER EN REALITE LE PUCAGE DE PANS ENTIERS DE LA SOCIETE !!! Et à l’heure où les opposants, manifestants, militants etc. sont EUX AUSSI criminalisés, le pire est à craindre…

"Nous avons voulu tirer bénéfice de cette technologie depuis plusieurs années, parce qu’elle semble une solution raisonnable aux problèmes auxquels nous sommes confrontés dans ce domaine", a dit hier soir un ministre de premier plan.

le […/…modératrice Next-up] de ministre qui a effectué cette déclaration l’AVOUE donc : cela fait donc « PLUSIEURS ANNEES » que les gouvernements […/…modératrice Next-up] essaient de mettre cette puce hautement liberticide en application ! Cela devrait vous rappeler un passage très important de ce que Carl W. Sanders disait il y a longtemps déjà, dans un article publié dans l’édition de juin-juillet 1994 du magazine Nexus :
« J’ai été utilisé dans de nombreux meetings en tant qu’expert et témoin concernant les utilisations de la micropuce. J’étais à une réunion où on a débattu de : « Comment pouvez-vous contrôler un peuple et ses individus si vous ne pouvez pas les identifier ? » Des gens comme Henry Kissinger et du personnel de la CIA étaient présents à ces réunions. Au fur et à mesure que nous développions cette micropuce, au fur et à mesure que la micropuce d’identification devenait le centre d’attention, il y eut plusieurs choses qui furent décidées. Ils voulaient un nom et une image (photo de votre visage), le numéro de sécurité sociale avec les chiffres internationaux, l’identification par empreintes digitales, une description physique, l’histoire familiale, l’adresse, l’occupation, l’information sur le revenu via les contributions, et le casier judiciaire. J’ai participé à 17 réunions sur le thème « un seul monde » où ceci fut débattu, à Bruxelles, au Luxembourg, liant ensemble les finances mondiales… ».
Nous le savons donc à présent : Carl W. Sanders disait la stricte vérité. Ce qui se produit actuellement sous nos yeux en est la preuve absolue !

"Nous l’avons étudiée et y sommes revenus, et nous nous sommes inquiétés de ses aspects pratiques et éthiques, mais lorsque vous regardez les défis auxquels le système de justice pénale fait face, son temps est venu (le temps de la puce)."

comme d’habitude, le système […/…modératrice Next-up] prétend s’être « inquiété » (pas pendant longtemps) des considérations éthiques… mais a finalement quand même décidé d’adopter cette maléfique technologie liberticide de la puce implantable !!! L’excuse minable invoquée se réfère, bien entendu, au système POLICIER de cet […/…modératrice Next-up] qu’est la Royaume-Uni. Une excuse qui, comme nous allons le voir, n’en est pas une.

Le gouvernement a été contraint de revoir la politique de la détermination des peines au milieu de la grave surpopulation dans les prisons du pays, après que la population carcérale soit passée de 60.000 personnes en 1997 à 80.000 aujourd’hui.

remarquez combien les arrestations, les condamnations et les incarcérations ont augmenté depuis le 11 septembre 2001… Et non, une fois de plus, il ne s’agit pas d’un hasard, mais bien d’une CONSEQUENCE DIRECTE des mesures soi-disant « sécuritaires » et « antiterroristes » prises après le « 911 », et qui ont lancé la machine policière de surveillance, de contrôle et de répression.

Cette crise signifie que le nombre de prisonniers détenus dans les cellules de police a augmenté de 13 fois l’année dernière, avec des postes de police qui ont abrité des malfaiteurs plus de 60.000 fois en 2007, comparativement à 4.617 l’année précédente. Le Royaume-Uni possède la plus grande population carcérale par habitant en Europe occidentale, et le gouvernement prévoit un supplément de 20.000 places pour un coût de £ 3.8 milliards - dont trois nouvelles et gigantesques "superprisons" - au cours des six prochaines années.

le Royaume-Uni possède la plus grande population carcérale par habitant en Europe occidentale. Voilà la conséquence directe de la volonté de mener un système inique, policier et répressif. . Question pour un champion : les « superprisons » qui sont en train d’être construites seront-elles véritablement des prisons, ou constitueront-elles les premiers CAMPS DE […/…modératrice Next-up] BRITANNIQUES ???

Plus de 17.000 individus, y compris des criminels et des suspects remis en liberté sous caution, sont soumis à une surveillance électronique, à tout moment, sous des couvre-feux qui les obligent à rester à la maison jusqu’à 12 heures par jour.

et non seulement l’U.K. possède la population carcérale la plus étendue, mais en plus il faut compter les gens qui s’y baladent avec […/…modératrice Next-up] bracelets à puce !

Mais les chiffres officiels révèlent que près de 2.000 délinquants par an échappent à cette surveillance d’un an par l’altération des puces des bracelets de cheville ou en les arrachant. Les infractions à ces couvre-feux sont passées de 11.435 en 2005 à 43.843 en 2006 – une augmentation de 283%. Ce système de surveillance, qui s’appuie sur la technologie de la téléphonie mobile, peut échouer si le réseau se plante.
Un projet-pilote de contrôle des délinquants par satellite, qui avait coûté plusieurs millions de livres sterling, a été abandonné l’an dernier après qu’un reportage ait révélé que de nombreux criminels s’étaient simplement débarrassés la puce de cheville et de l’unité séparée et portable de suivi qu’on leur avait distribué. Le projet de "prison sans barreaux" échouait également à pister les délinquants lorsqu’ils étaient dans l’ombre de hauts immeubles.

tiens ! Comme c’est « bizarre »… Alors qu’il y a quelques mois encore on nous criait sur tous les toits et à qui voulait bien l’entendre que les dispositifs liberticides et coûteux des bracelets RFID étaient « sûrs » et « inviolables », voilà tout à coup que l’on se rend compte que ce système était en réalité très mauvais et facilement contournable ! Que voulez-vous… il fallait bien qu’ils trouvent un moyen pour passer à l’étape suivante (celle de la puce sous-cutanée) qui est encore plus coûteuse, plus dangereuse, plus liberticide, plus nocive, plus inhumaine, et qui est tout aussi piratable ! Sauf qu’elle permet le CONTRÔLE COMPORTEMENTAL de l’individu, et c’est évidemment ce qui intéresse les […/…modératrice Next-up] , afin qu’ils puissent renforcer encore leur pouvoir sur les pauvres citoyens, tout en leur ôtant leurs dernières libertés !

L’Independent du dimanche a à présent établi que les ministres ont évalué les mérites de cette technologie de pointe (la puce implantable) qui rendrait pratiquement impossible pour les particuliers de retirer leurs puces électroniques.

voilà encore un soi-disant « mérite » que les […/…modératrice Next-up] du gouvernement trouvent à cette puce sous-cutanée cancérigène, liberticide, de pistage et de contrôle mental : on ne peut pratiquement la retirer, ou bien alors il faut avoir le coeur bien accroché et se « charcuter » ! Le but ultime dans ce domaine étant les puces neurales et cérébrales, que l’on ne peut plus retirer du tout, à moins de mourir…

Les puces, injectées à l’arrière du bras avec une seringue hypodermique, consistent en une capsule en verre trempé contenant une puce informatique, une antenne de cuivre et un « condensateur » ( ndlr de Next-up « condensateur » = antenne = zone de sécurité d’irradiation ) qui transmet les données stockées sur la puce lorsqu’il est activé par un lecteur électromagnétique.
Mais les détails de cette option dramatique visant à renforcer les contrôles sur les criminels de Grande-Bretagne a provoqué une réponse furieuse de la part des probation officers (personnes chargées de surveiller les délinquants pendant leur période de probation) et des groupes des droits civiques. Shami Chakrabarti, directrice de Liberty, a déclaré : "Si le Home Office ne comprend pas pourquoi l’implantation d’une puce dans une personne est pire qu’un bracelet à puce placé autour d’une cheville, ce n’est pas d’un avocat des droits de l’homme dont ils ont besoin, mais d’une dérivation qui les ramène au bon sens.
"Avilir les délinquants de cette façon ne fera rien pour leur réadaptation ni pour notre sécurité, puisque certains trouveront inévitablement un moyen de contourner cette nouvelle technologie."

ces pauvres et naïfs activistes ne semblent pas encore réaliser que les FOUS qui sont au pouvoir savent TRES BIEN ce qu’ils font, mais qu’ils le font de façon longuement PREMEDITEE !!! Il faudra qu’ils cessent de parlementer avec des ordures de ce genre, qu’ils passent à la vitesse supérieure et qu’ils AGISSENT AVEC FORCE s’ils souhaitent faire changer quoi que ce soit et se faire respecter…

Harry Fletcher, secrétaire général adjoint de la National Association of Probation Officers (Association nationale des personnes chargées de surveiller les délinquants pendant leur période de probation), a dit que la proposition ne rendrait pas la vie de ses membres plus facile et avilirait leurs clients. Il a ajouté : « J’ai entendu parler de cette proposition, mais nous pensons que le système fonctionne assez bien tel qu’il est. Savoir où sont des malfaiteurs comme les pédophiles ne signifie pas que vous savez ce qu’ils font.
"C’est le genre d’idée débile qui provient du département de temps en temps, mais pucer le peuple de la même manière que nous puçons nos animaux de compagnie ne peut pas être la voie à suivre. Traiter les gens comme des morceaux de viande ne me semble pas représenter une amélioration du système."

ce genre d’idée REFAIT SURFACE de temps en temps, mais est présent depuis TRES LONGTEMPS dans les fantasmes sanguinaires des […/…modératrice Next-up] des gouvernements […/…modératrice Next-up] et de pouvoir. Si ce brave M. Fletcher étudiait l’actualité de près, il se rendrait compte que l’on est en train de réduire de plus en plus l’individu à un simple morceau de viande, à un amas matériel de cellules dont les seules fonctions intéressantes sont de consommer, d’obéir et de produire. Il suffit de suivre la triste saga des cellules souches, trafic d’organes autres clones pour en être averti.

Le leader américain de ce marché, VeriChip Corp, dont la société mère a vendu des puces radio pour les animaux pendant plus d’une décennie, a vendu 7.000 micropuces RFID (pour humains) dans le monde, dont environ 2.000 ont été implantées dans des humains. L’entreprise soutient que ses VeriChips sont utilisées dans plus de 5.000 installations, allant des soins de santé à la sécurité, en passant par les marchés gouvernementaux et industriels, mais elles ont aussi été utilisées pour vérifier l’adhésion des VIP dans les boîtes de nuit, permettant l’entrée automatique du porteur - et soustrayant le prix de leur consommation à partir d’un compte prépayé.

Ah, ben ça alors ! Mais quelle surprise ! Voici que le nom de VeriChip apparaît subitement, tel un diable qui sort d’une boîte ! Un énième « hasard » ? Que nenni ! Et remarquez aussi que, déjà, la fonction FINANCIERE (société sans argent cash) de la puce est mise en valeur… Serait-on en train de CONDITIONNER la […/…modératrice Next-up] afin qu’elle accepte non seulement le puce pour les criminels (enfin, dans un premier temps), mais aussi comme moyen de paiement ??? Ceci dit, signalons encore que le Royaume-Uni est le seul pays qui commercialise 2 puces sous-cutanées pour humains à la fois : la VeriChip et la Trovan ID100IH.

La valeur possible de cette technologie pour le système de la justice du Royaume-Uni a tout d’abord été mise en évidence il y a 18 mois, lorsque M. Jones, de l’Apco, a suggéré que les puces pourraient être implantées dans les délinquants sexuels. Les implants seraient suivis par satellite, permettant aux autorités de délimiter des "zones" incluant les écoles, les terrains de jeu et le domicile des anciennes victimes, zones dans lesquelles ces individus seraient interdits.

je tiens à souligner ici une chose que je n’avais encore jamais fait remarquer, mais qui me saute à présent aux yeux. Cette […/…modératrice Next-up] de Ken Jones signale bien que le but consiste aussi à « DELIMITER ET CREER DES ZONES INTERDITES »…
Durant la seconde guerre mondiale, les Nazis ont EUX AUSSI tout d’abord créé, pour les « criminels » de l’époque (les Juifs, mais aussi les Gitans, les homosexuels, les Communistes, les… OPPOSANTS et finalement toute personne qui semblait « suspecte » - un peu comme dans la politique actuelle contre les « terroristes »… décidément, ENCORE un parallèle troublant !), des « zones interdites » à certaines catégories de personnes et à certaines heures, avec des couvre-feux… On appelait cela les GHETTOS. Les gens furent d’abord parqués dans ces ghettos, puis rapidement menés vers des camps de travail, de concentration et, finalement… d’extermination !!! Très chers amis, voyez-vous où le système actuel est en train de nous ramener ???

"Si nous sommes disposés à pister les voitures, pourquoi ne pas suivre les gens ?" a dit M. Jones. "Vous pourriez mettre des puces chirurgicales dans les délinquants sexuels les plus dangereux qui acceptent d’être contrôlés."

vous voyez ici où l’acceptation d’un élément certes liberticide et APPAREMMENT anodin (le pistage des automobiles) nous a menés. ON SE SERT A PRESENT DE L’ACCEPTATION DU PISTAGE DES AUTOMOBILES POUR FAIRE ACEPTER LA PUCE SOUS-CUTANEE !!! Je vous signale que, fait troublant, le pistage des véhicules est en train de se mettre en place en France, en Belgique, au Canada, en Suisse… J’espère que vous mesurez à présent les conséquences immenses et catastrophiques de l’acceptation et de l’apathie face à toute technologie liberticide, aussi insignifiante et « inoffensive » puisse-t-elle paraître !
Et on OSE faire le parallèle entre les automobiles et les humains ! Car OUI, chers amis, pour les élites au pouvoir, vous ne valez pas plus qu’une VOITURE, qu’un tas de ferraille !!! QUAND DONC SE DECIDERA-T-ON A […/…modératrice Next-up] INHUMAINS QUI DIRIGENT NOS PAYS ??? .
Le commentaire de Jones ci-dessus me rappelle furieusement une phrase de Jose Delgado, le […/…modératrice Next-up] qui a mis au point et testé sur des êtres humains les terrifiantes puces cérébrales de contrôle mental... Voyez plutôt : "Nous avons besoin d’un programme de psychochirurgie pour le contrôle politique de notre société. Le but est le contrôle physique de l’esprit. Chacun qui dévie de la norme donnée peut être chirurgicalement mutilé. L’individu peut penser que la réalité la plus importante est sa propre existence, mais c’est seulement son point de vue personnel. Même si cette attitude libérale est très séduisante, ceci manque de perspective historique. L’homme n’a pas le droit de développer sa propre façon de penser. Nous devons contrôler le cerveau électriquement. Un jour les armées et les généraux seront contrôlés par stimulation électrique du cerveau. " Pr. Jose Delgado, transcription du 24 février 1974 dans l’édition du “Procès Verbal des séances du Congrès américain”, numéro 26, vol. 118.

Le cas pour : « Nous pistons bien les voitures, alors pourquoi pas les gens ? »

Le Gouvernement lutte afin de garder la trace de milliers d’agresseurs au sein de la collectivité et il est inquiété par un système pénitentiaire surpeuplé proche de l’éclatement. Le puçage à l’intérieur (du corps) offre une solution qui pourrait imposer les couvre-feux de façon plus efficace qu’à l’heure actuelle, et d’étendre le système en gardant les agresseurs sexuels hors des "zones interdites". "Si nous sommes disposés à suivre les voitures, pourquoi ne pas suivre les gens ?", dit Ken Jones, président de l’Association of Chief Police Officers (Acpo).
Les fonctionnaires font valoir que ces puces internes permettent aux autorités de faire appliquer des milliers d’ordonnances du tribunal, en s’assurant que les délinquants restent à l’intérieur de leurs propres murs durant les heures de couvre-feu - et qu’elles permettent la vérification immédiate des détails de l’identité quand ceux-ci sont contestés.

parce que les […/…modératrice Next-up], d’inspecteurs et de huissiers qui inondent les rues ou qui surveillent par caméra ne sont pas suffisants pour faire respecter les décisions des tribunaux, sans doute ? On nous prend vraiment pour des imbéciles ! Quant à la vérification de l’identité, il me semblait que la carte d’identité électronique (imposée de façon odieuse et antidémocratique par Blair) était supposée être « efficace », « sûre » et « infaillible »…

Ces puces internes ont également une utilisation dans le maintien de l’ordre dans les prisons. Aux États-Unis, elles sont utilisées afin de suivre le mouvement des membres des gangs à l’intérieur des prisons.

VOICI ENCORE UNE INFORMATION DE CONFIRMEE !!! Je vous avais posté et traduit il y a longtemps déjà l’article concernant la « puce neurale 2020 d’IBM ». Cet article nous disait que les Nazis d’IBM, avec la complicité criminelle du système judiciaire et pénitentiaire américain, avait […/…modératrice Next-up] !!!.

Les délinquants eux-mêmes préféreraient une puce qu’ils peuvent oublier, au lieu du kit encombrant transporté autour de la cheville.

[…/…modératrice Next-up] qui a écrit cet article est vraiment le […/…modératrice Next-up] ! Je connais peu de gens (fût-ce des criminels) qui seraient assez cinglés que pour préférer se faire mettre une puce sous la peau plutôt que de porter un bracelet à puce (qui a d’ailleurs la grande qualité d’être facilement piratable, comme il a été dit plus haut, ce qui représente évidemment un argument de poids pour que les prisonniers préfèrent l’option du bracelet) ! Le journaliste nous sert donc ici une […/…modératrice Next-up] verbale afin de nous faire croire à un bobard gros comme une maison ! La […/…modératrice Next-up] sans honneur et sans scrupule, et vendus au $ystème !

Le cas contre : « Le reste d’entre nous pourrait suivre ».

Les professionnels du système de justice pénale maintiennent que le système actuel est efficace à 95%. La technologie de l’identification par radiofréquence (RFID) n’est pas éprouvée. Cette technologie est en fait plus envahissante, et transporte davantage d’informations concernant son hôte. Ces dispositifs ont été surnommés "spychips" (« puces-espionnes ») par les critiques qui avertissent qu’elles transmettent des données sur les mouvements des autres personnes, et à leur insu.

c’est là évidemment une autre des multiples facettes de l’aspect liberticide de ces puces implantables et de la RFID en général : les puces RFID communiquent de l’information sans que l’on en soit averti.

L’experte en vie privée des consommateurs, Liz McIntyre, a dit qu’un de ses collègues avait déjà prouvé qu’il pouvait "cloner" une puce. « Il peut se cogner contre une personne pucée et siphonner le signal unique de la puce en quelques secondes », dit-elle.

nous avons vu l’année passée que de nombreux articles avaient été consacrés à cette faille et à cette piratabilité des puces RFID, y compris de la puce sous-cutanée. Voir cq.cx/verichip.pl

Une entreprise projette des implants plus profonds qui pourraient vibrer, donner des électrochocs à la personne implantée, diffuser un message, ou servir de microphone afin de retransmettre les conversations. "Certaines gens pourraient stupidement rejeter tous les inconvénients et les cauchemars futuristes, puisque le puçage est proposé pour des criminels comme les violeurs et les assassins", a déclaré Mme McIntyre. « Le reste d’entre nous pourrait suivre ». .

conclusion : VOILA UN SCOOP ! UNE ENTREPRISE PROJETTE DES IMPLANTS QUI ELECTROCUTENT LE PORTEUR !!! Bizarrement, on nous en cache encore le nom. Attend-on donc que ce nouvel implant se répande et qu’il soit trop tard avant d’agir ??? Décidément, nous avons même dépassé les films de fiction les plus sombres, tel « Fortress », où le héros se faisait « intestiner » à l’aide d’une puce qui, s’il ne se comportait pas de façon correcte, lui provoquait de violents maux de ventre. Aujourd’hui, on prévoit des puces utilisées comme des ARMES, et qui lancent des électrochocs ! Et le risque bien REEL, comme le dit le sérieux avertissement de Liz Mc Intyre, c’est que ce soit finalement L’ENSEMBLE DE LA SOCIETE qui soit visé par l’implantation à l’aide d’une puce sous-cutanée, neurale ou cérébrale liberticide, cancérigène et de contrôle total et comportemental ! La « Forteresse » risque donc d’être la société dans son ensemble, si rien n’est fait… une horrible société-prison !

J’ose espérer que la lecture de cet article aura suffi pour vous faire REAGIR dans le concret et de façon urgente et très déterminée. NOUS AVONS BESOIN D’ACTIONS D’OPPOSITION TOTALE A CES PUCES IMPLANTABLES AFIN DE LES RENDRE ILLEGALES ET INTERDITES. Il en va rien moins que de nos libertés, de notre vie privée, de nos droits, de notre avenir ! A bon entendeur…

next-up.org

Source originale : news.independent.co.uk


Commentaires

Logo de michel80
Angleterre : Les prisonniers vont « être pucés... Comme des chiens ! » . . .
lundi 21 janvier 2008 à 14h44 - par  michel80

Bonjour,

Félicitation pour cet article.

Je constate que personne n’a compris l’importance de votre intervention. Personne ne mesure la mise sous camisole de la population civile et de ceux qui se montreront les moins dociles. Nous en sommes toujours aux constats et aux constatations, aux aspirants d’espoir d’un monde meilleur et d’une prise de conscience de la majorité. Même les plus lucides en sont là à espérer que les gens vont réagir parce qu’autour deux le monde devient un enfer sécuritaire et qu’ils s’acheminent à devenir du bétail avant d’être sacrifiés pour l’abattoir sur l’autel du libéralisme le plus barbare qui n’ait jamais exsité, puisqu’il va toucher à notre intégrité la plus personnelle, à l’essence même de notre existence.

Non, personne ne va réagir. Il n’y a que ceux qui quittent le navire et ceux qui l’on déjà fuient qui ont le recul necessaire pour prendre l’ampleur du conditionnement et du servage dans
lesquels l’être humain est tombé, au point qu’il est incapable de réagir.

C’est en ce sens que j’ai initialisé une série d’articles sur l’urgence d’un monde parallèle et que j’ai bien spécifié dans le titre : si nous refusons la fin de la vie. Ce n’est pas anodin, car une fois l’homme réduit à l’état de "zombie" pucé ou autres atteintes à son individualité, il ne faudra pas très longtemps pour instaurer la programmation de tous ceux qui seront inutiles, dangereux pour le pouvoir en place, les gêneurs et les libre penseurs et d’une manière générale tous les humains qui montreront trop d’humanité dans le monde que les "décideurs" les plus fanatiques nous construisent sous des apparences de moins en moins trompeuses ( pour quelques uns qui savent voir au delà de la réalité de surface).

Très peu vont quitter la nef des fous, le bateau ivre de la folie d’une minorité qui grâce à la complicité de savants sans conscience, va faire des hommes des "choses" sans vie propre. Il suffira de nous parquer comme des poules pondeuses dans des élevages industriels pour la production et nous serviront aussi pour la consommation de notre propre espèce. Voilà le futur qui nous attend et je préfère m’éloigner rapidement de cette monstruosité pendant que j’ai encore mon libre arbitre. Quitte à mourir, autant que je sois conscient... et libre de mon esprit.

Michel

PS lire la suite de mon article : si nous refusons la fin de la vie. Merci

Navigation

Articles de la rubrique

  • Angleterre : Les prisonniers vont « être pucés... Comme des chiens ! » . . .

Agenda

<<

2017

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Annulation essais OGM de 2006

dimanche 30 novembre 2008

La Confédération paysanne vient enfin de se voir notifier à la suite des
recours déposés par le syndicat et d¹autres intervenants l¹annulation par
des arrêts successifs du Conseil d’État dans les dernières semaines de
toutes les autorisations d’essais OGM accordées en 2006.

Ainsi, Biogemma, Monsanto, Pioneer et Syngenta ont semé en 2006, 2007 et
pour certains en 2008 des essais aujourd’hui dépourvus de base légale.

Plus d’infos :
confederationpaysanne.fr

Le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire