Chômage Seniors et Retraite : la quadrature du cercle

mercredi 9 octobre 2019
popularité : 3%

Par Yves Barraud

Françaises et Français devront travailler plus longtemps. Problème : Passé 50 ans (parfois même 45 ans), on les discrimine à l’embauche. L’histoire se mord la queue.

Il y a 15 ans, quand nous avons crée Actuchomage, notre engagement se focalisa sur l’emploi des Seniors, ces travailleurs âgés de plus de 50 ans. Nous fûmes la première association à porter plainte contre des entreprises qui, lors de leurs procédures de recrutement, discriminaient les plus de 45 ans. Entre 2005 et 2007, nous gagnâmes cinq procès. Notre action fut relayée et reprise par tous les grands médias. Nous fûmes interviewés sur TF1, France2, France Info, Le Monde… Pendant un bon mois, le chômage des travailleurs expérimentés (formule que nous préférons à Seniors) fut au cœur de l’actualité politique et sociale.

Il s’agit bien d’un sujet central en effet. Comment combler les déficits des comptes sociaux (assurance-chômage, assurance-vieillesse, assurance-maladie…) et prolonger la durée d’activité professionnelle si, à partir de 50 ans, les entreprises rechignent à vous embaucher ? Comment expliquer aux Françaises et Français qu’il faut travailler plus longtemps quand on sait que seulement 52 % des 55/60 ans travaillent encore ? Eh bien en 15 ans rien a changé ou presque. Le taux d’emploi des plus de 55 ans reste faiblard et les entreprises discriminent toujours à l’embauche. En témoigne un reportage diffusé le 26 septembre sur France Info.

Cette discrimination touche les travailleuses et travailleurs sans distinction de statut, qu’ils soient ouvriers, employés ou cadres. Alors que votre brillant Président de la République s’apprête à ouvrir ses consultations sur la réforme des retraites, il faudra qu’il nous explique comment il compte s’y prendre pour remettre les Seniors discriminés au boulot. C’est la quadrature du cercle ! Il n’y aura pas de réforme pérenne et équilibrée sans que les plus de 55 ans, les plus de 60 ans, et plus tard peut-être les plus de 64 ans, puissent travailler, donc cotiser, donc s’ouvrir des droits à la retraite qui leur permettent de vivre décemment et pas de survivre au minimum vieillesse.

Yves Barraud

PS : Rappelons que le mouvement Gilets Jaunes a été, à son lancement, porté par un grand nombre de retraités qui peinent à joindre les deux bouts. Très présents sur les ronds-points et dans les cortèges, les cheveux blancs et gris ont été effarouchés par l’intraitable répression policière qui s’est abattue sur les rassemblements. Depuis janvier 2019, on les voit moins. Forcément !

actuchomage.org


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

HLM, des locataires blindés

jeudi 2 décembre 2010

Plus de 50.000 familles parmi les plus riches de France bénéficient d’un logement HLM.

Fin 2007, quelque 53 000 familles parmi les plus fortunées de France étaient logées en HLM, selon des chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, révélés par La Tribune. (Mais ne vous précipitez pas sur le lien : l’article est payant bien sûr ! Ces gens-là ont investi le net seulement pour faire de l’argent) 37 000 familles logent en Ile-de-France, dont 18 000 à Paris, et 15 000 en province. Elles gagnent 11 200 euros par mois avec un enfant ou 13 500 euros par mois avec deux enfants.

bakchich.info