Un Président rescapé de la boue.

mardi 13 février 2007
par  Algarath
popularité : 1%

On ne peut s’empêcher, en observant cette campagne présidentielle, de déplorer le niveau navrant des affrontements entre candidats. On se bat par oreillettes interposées ou des choses du même genre. Si bien que celui, ou celle, qui sera élu, sera littéralement rescapé d’une boue nauséabonde, où sa propre dignité n’aura pas plus gagné que celle de la France.

Par ALGARATH

Pourquoi faut-il donc que le premier des Français émerge d’une fange pareille ? Est-ce que ce sont les états-majors de campagne qui manoeuvrent aussi bassement pour salir l’opposant et donc promouvoir le leur, ou sont-ce les candidats eux-mêmes qui veulent de cette puanteur ? On voudrait des champions, preux chevaliers qui s’affrontent en lice selon un code d’honneur et l’on assiste à des combats de rue, où les bassesses succèdent aux bassesses, ou les coups bas pleuvent, ou chacun reçoit des coups en dessous de la ceinture, d’où la dignité est totalement absente.

Après cette foire d’empoigne, l’heureux élu va s’asseoir dans le fauteuil présidentiel, avec l’air le plus digne qui soit. Il habitera un palais, sera presque tout puissant, et imposera sa volonté à un peuple tout entier.

En visionnant plusieurs fois la vidéo de Sarkozy, on se convainc qu’il porte une oreillette, comme George W. Bush pendant son débat avec son opposant. Si cela était avéré, la réputation de Sarko en serait définitivement ternie. Un mec qui se présente comme le premier de la classe et qui peut nous servir un truc pareil durant sa campagne est un guignol et un jean-foutre.

À l’opposé, Ségolène a agi en droite ligne de sa stratégie. Sa campagne, c’est du Marketing, rien de plus. Évasive quand il le faut, elle promet sur tous les fronts. Gageons que ses opposants sauront partiellement mettre en relief les promesses impossibles à tenir pour cause de budget insuffisant. S’agira-t-il de 20 ou 80 Milliards d’Euros qui feront défaut ? Son programme veut nous faire croire que « demain on rase gratis ». Une fois élu un politicien a beau jeu de se dédouaner de ses promesses.

Les deux têtes de liste nous promettent un pacte. Est-ce à dire qu’on enterre la hache de guerre et que l’heureux élu s’abstiendra de gouverner de peur d’exciter les rétifs et éviter les grèves ? Décidemment aucun de ces deux-là n’est crédible dans sa démarche. Tous les deux sont à mettre dans le même sac.

Bayrou serait donné gagnant au deuxième tour. La France qui virerait au centre. Pourquoi pas, vu les deux guignolos de l’habituel clivage ? Bayrou n’est ni un Phénix, ni un chef charismatique, mais lui, au moins, aurait évité la fange où se complaisent ses deux adversaires. La dignité, ça compte, non ?

Algarath


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011