Lettre ouverte d’un vieux de la vielle à un pépé du pipeau !...

... en réponse au courrier en documents joints ci-dessous
mercredi 24 janvier 2007
par  Michel Berthelot
popularité : 1%

À
Monsieur Jean Noël GUÉRINI,
Président du Conseil Général,
Sénateur des Bouches-du-Rhône

Monsieur,

Je me permets de venir ici vous remercier de votre récent courrier tout au long duquel vous manifestez tant d’intérêt au modeste administré que je suis... Et pourtant, je ne semble pas bénéficier de toute cette sollicitude que vous affirmez déployer dans le cadre du maintien social et solidaire !... Je serais même plutôt tenté de penser que je fais partie des laissés-pour-compte du département...

En effet, en 2007 vous n’augmenterez peut-être pas les impôts parce que vous diminuez d’ores et déjà l’aide apportée aux personnes âgées !... J’ai 59 ans bien sonnés et bénéficiais de l’ allocation spécifique aux personnes ayant perdu leur emploi, âgées de 50 à 60 ans non assujetties à l’impôt sur le revenu, permettant d’atténuer leurs dépenses d’eau, de chauffage et d’éclairage . Instituée en 1998 cette allocation, ruineuse pour le département, j’en conviens, puisque d’un montant annuel de 274, 41 euros, est donc supprimée depuis cette année... Afin d’être "réorientée vers ceux qui ont réellement droit à votre secours".

Alors quand vous m’écrivez vouloir évoquer avec moi notre avenir commun... Je pouffe forcément un peu dans ma barbe de barbon, Monsieur le Président... Oh, rassurez-vous, sans faire grand charivari autour de moi... Vivant dans un logement de 16 mètres carrés et survivant avec le RMI jusqu’au minimum vieillesse qui me guette sournoisement à courte échéance, quel tintamarre voudriez-vous que je fisse ?!…

Au bruit misérabiliste de la plainte sénile je préfère la gâteuse dignité silencieuse... Toutefois je n’imaginais pas que pour "amortir le choc de la décentralisation hasardeuse", ainsi que vous l’expliquez si technocratiquement, vous commenceriez par couper les vivres aux vieux économiquement faibles de votre Département au profit d’un "soutien résolu aux nouvelles technologies afin de prendre une avance considérable et devenir un département exemplaire"... J’étais loin de m’attendre à ça de la part d’un Socialiste !... Il est vrai que les socialistes ont rejoint les libéraux depuis pas mal de temps déjà... Je pensais que c’était pour la forme mais je constate douloureusement que c’est bien aussi sur le fond... Eh oui il n’y aura bientôt plus que Monsieur Sarkozy pour avoir la "bravitude" d’évoquer encore la mémoire des "gaucheries" de Jaurès…

J’attends donc que vous m’expliquiez précisément ce que notre avenir a encore de commun dans ce "contexte radicalement nouveau" ?… De quelle manière "creuserons-nous ensemble, avec ténacité et humanité, notre sillon" ?... Et m’élucidiez ce qui nous rassemble tous deux en échange de quoi je vous confierai ensuite en quelques mots brefs ce qui nous sépare de façon rédhibitoire et définitive !...

Je vous prie de recevoir, Monsieur le président, l’assurance que je n’ai, en dépit de ce détestable constat, pas le moindre ressentiment à votre égard… Par contre, je vous encourage vivement à revoir impérativement et sans délai le sens de votre engagement public et la notion de votre dévouement républicain,

Michel Berthelot le 24 Janvier 2007

En réponse au courrier initial recto/verso ci-dessous :

RTF - 8.8 ko

Courrier Conseil Général verso

RTF - 11.8 ko

Courrier Conseil Général recto


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015