Le 8 décembre 2018 : Boutons Macron le braqueur de l’Élysée !

vendredi 7 décembre 2018
popularité : 1%

Les autorités cherchent à nous dissuader de manifester le 8 décembre, comme elles le firent les 24/11 et 1/12. Mais nous serons là ! Le 8 décembre, nous serons dans les rues de Paris, plus nombreux encore que lors des manches précédentes. Ce ne sont pas les mises en garde délirantes de l’exécutif qui nous en dissuaderont. À le croire, des milliers de personnes monteront sur Paris pour tout casser et POUR TUER. Qu’attendent les services de renseignement pour démanteler ces groupuscules extrémistes ?

Le 24 novembre, le Castagneur Castaner nous avait déjà fait le coup, accusant des casseurs d’ultra droite imaginaires d’infiltrer les cortèges de Gilets Jaunes. Le 1er décembre, le même récidivait. Les black blocs d’ultra gauche étaient cette fois responsables des destructions. Nous ne contestons évidemment pas la présence de nombreux casseurs dans les défilés de Gilets Jaunes. Mais les déprédations massives furent possibles par la mise en place d’un dispositif policier inadapté aux circonstances comme nous l’avons démontré dans notre compte-rendu (consultable en bas de page).

Le 8 qui seront les perturbateurs ?

Les forces de l’ordre comme les 24 novembre et 1er décembre ? Par leur désorganisation, leurs provocations, leurs tentatives de dispersion à l’aide de grenades lacrymogènes et assourdissantes, elles ont transformé des rassemblements plutôt bon enfant et pacifiques en mouvements de colère contre CRS et gendarmes aux ordres d’un gouvernement contesté et d’un Président absent. Aujourd’hui, comme dans 12 ou 24 mois, Emmanuel Macron n’apportera rien au pouvoir d’achat des Françaises et Français. Avez-vous déjà vu un banquier d’affaires distribuer des sous à la piétaille, aux manants, aux prolos et aux smicards ?

Un banquier d’affaires travaille pour ceux qui le nourrissent, ceux de son rang, de sa classe, ceux qui l’ont formé, qui ont financé sa campagne, ceux chez qui il poursuivra sa carrière quand il aura quitté l’Élysée. C’est comme ça ! "Banquier d’affaires, c’est un métier de PUTE", nous confirmait en 2016 Alain Minc, un de ceux qui ont fait Emmanuel Macron. Sous-entendant que le président a le parfait profil pour l’exercer (Source : Envoyé Spécial, France 2, décembre 2016). Nous n’inventons rien. Il suffit d’écouter son entourage qui considère par ailleurs que son élection fut le "casse du siècle" (selon Gérard Collomb) ou un "braquage" (selon Philippe Besson, écrivain proche de Macron). Source : BFMTV - Cliquez ici.

Donc le 8 décembre 2018, nous serons dans la rue pour bouter le braqueur de l’Élysée qui n’est pas une maison de passe mais le palais du Peuple.

NB : Le mouvement des Gilets Jaunes est avant tout pacifique (certes déterminé). Nous pouvons en témoigner après avoir participé aux manifestations parisiennes des 24 novembre et 1er décembre. En témoigne aussi un reportage bien ficelé réalisé par Le Média.

vidéo de la manif du 24 novembre

vidéo de la manif du 1er décembre6

Reportage réalisé par Le Média

actuchomage.org


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011