François Ruffin : « Ce vote vous collera à la peau comme une infamie »

samedi 13 octobre 2018
popularité : 1%

Par Le Partageux

Pour les AESH (Accompagnants d’élèves en situation de handicap), François Ruffin pique ci-dessous une très grosse colère.

Chers collègues marcheurs,

Je vous le demande avec solennité. Vous n’avez pas honte ? Honte de votre paresse ? Honte de votre sectarisme ? Je vais résumer, pas seulement pour les citoyens dehors, mais pour vous ici, pour que vous mesuriez votre déshonneur. Nous avons dans le pays des femmes, des milliers de femmes, qui accompagnent les enfants handicapés dans les écoles. Pour ce métier elles sont sous-payées, 600 euros, 700 euros, en dessous du seuil de pauvreté, avec des contrats ultra-précaires. Pour changer cela, depuis le début de votre mandat, quelles propositions de loi avez-vous portées ? Rien ! Aucune ! Et le ministère, quels projets de loi ? Rien ! Aucun ! Ça, pour supprimer les impôts aux actionnaires, pour offrir aux firmes le secret des affaires, là, c’est urgent, là, sur ces bancs, vous répondez tous “présent” ! Mais, pour ces travailleuses pauvres, rien, rien de rien, personne ! Aujourd’hui notre collègue, qui est de droite, mais moi je m’en fiche qu’il soit de droite, du centre, du sud, de l’est, de l’ouest, peu importe ! notre collègue Aurélien Pradié propose d’élever un peu leur statut. Son texte n’est pas parfait, loin de là, il est nettement améliorable, et nous avons, nous Les Insoumis, mais également les Communistes, les Socialistes, les U.D.I., Les Républicains, nous avons déposé des tas d’amendements en commission. Vous les marcheurs, aucun ! Aucun amendement ! Vous êtes trois-cents et aucun amendement ! Vous n’avez même pas participé aux échanges. Vous vous êtes contentés en troupeau de voter contre ! contre ! contre ! CONTRE ! De lever la main en cadence comme des playmobils. Mais aujourd’hui, dans cet hémicycle, c’est pire encore ! Vous allez voter une motion de rejet préalable. Ça porte bien son nom, “rejet préalable”. C’est-à-dire que la discussion n’aura même pas lieu sur un point aussi important, que le texte ne sera même pas examiné. Vous empêchez carrément le débat. Vous l’interdisez. J’espère que le pays ne vous le pardonnera pas. Nous demandons un scrutin. Nous demandons un scrutin public ! Les noms des votants seront publics ! Je les publierai sur ma page Facebook et je ne serai pas le seul. Ils circuleront à travers la France. Et ce vote, ce vote, j’en suis convaincu, ce vote vous collera à la peau comme une infamie.

Et voici les 70 députés qui ont voté pour empêcher tout débat sur le statut des accompagnantes d’enfants handicapés : Damien Adam, Aude Amadou, Didier Baichère, Aurore Bergé, Pascal Bois, Céline Calvez, Émilie Cariou, Lionel Causse, Jean-René Cazeneuve, Sylvie Charrière, Fannette Charvier, Fabienne Colboc, François Cormier-Bouligeon, Dominique David, Marc Delatte, Nicolas Démoulin, Jacqueline Dubois, Laurence Gayte, Perrine Goulet, Véronique Hammerer, Pierre Henriet, Sacha Houlié, Yannick Kerlogot, Rodrigue Kokouendo, Aina Kuric, Frédérique Lardet, Célia de Lavergne, Fiona Lazaar, Gaël Le Bohec, Fabrice Le Vigoureux, Jean-Claude Leclabart, Roland Lescure, Monique Limon, Richard Lioger, Didier Martin, Thomas Mesnier, Amélie de Montchalin, Sandrine Mörch, Zivka Park, Patrice Perrot, Béatrice Piron, Pierre-Alain Raphan, Cécile Rilhac, Véronique Riotton, Stéphanie Rist, Mireille Robert, Laurianne Rossi, Laurent Saint-Martin, Jean-Bernard Sempastous, Bertrand Sorre, Bruno Studer, Marie Tamarelle-Verhaeghe, Adrien Taquet, Stéphane Testé, Huguette Tiegna, Laurence Vanceunebrock-Mialon, Annie Vidal, Patrick Vignal, Brigitte Kuster, Philippe Berta, Marguerite Deprez-Audebert, Marc Fesneau, Isabelle Florennes, Jean-Luc Lagleize, Fabien Lainé, Philippe Latombe, Jean-Paul Mattéi, Philippe Michel-Kleisbauer, Bruno Millienne, Michèle de Vaucouleurs.

yetiblog.org


Commentaires