Douceur dorée de la couleuvre...

mercredi 4 juillet 2018
popularité : 1%

Par Yves Paccalet

La couleuvre d’Esculape, oui, celle du médecin grec Asklépios, qui devint immortel pour avoir si bien soigné ses patients... Superbe reptile... Sur ce corps onduleux qui se meut avec la grâce d’une ballerine, les écailles marient les ocres et les ors. Je suis subjugué par la perfection de ces teintes, par la beauté à la Vermeer de la lumière tamisée du sous-bois sur ces dégradés de brun et de jaune...
Cette belle image du Caducée grimpait à l’arbre, parfois à la verticale dans une fissure d’écorce. J’ai songé, en l’observant, à la violence que les humains infligent à la nature. En dépit du fait que les serpents sont des animaux protégés, je connais (encore aujourd’hui) des idiots malfaisants qui auraient massacré ce chef-d’œuvre. Cette douce rampante est encore jeune : environ 80 centimètres de longueur. Devenue vieille, et puisque les reptiles grandissent jusqu’à leur mort, elle pourrait plus que doubler sa taille. Si le chaos climatique et l’imbécillité des Homo sapiens lui en laissent le temps...


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant