Un mariage très cathodique

mercredi 23 mai 2018
popularité : 1%


Par Anne Roumanoff

– J’adore la robe Givenchy de Meghan. C’est d’une élégance minimaliste qui met en valeur sa silhouette parfaite.
– Ouais, enfin, je ne comprends pas pourquoi cette robe coûte 450.000 euros. Franchement, tu peux trouver la même en moins cher chez Pronuptia. Ils nous gavent avec ce mariage ! Un avion s’est écrasé à Cuba, il y a eu une tuerie au Texas, la grève à la SNCF n’en finit pas, Air France a perdu son président, 3,5 millions de chômeurs galèrent à boucler leurs fins de mois et on nous bassine sur sept chaînes de télé avec le mariage d’une arriviste et d’un fêtard rouquin décérébré.
– Que c’est machiste de dire ça ! Je ne supporte pas toutes ces remarques sexistes sur Meghan : "occasion", "de seconde main", "elle a déjà servi"...
– N’empêche, Meghan, elle en a déroulé du câble avant d’arriver là. C’est ce qu’on appelle réussir à la force du poignet.
– Stop ! En 2018, les princesses ont quand même le droit d’être divorcées, d’avoir 36 ans et de ne plus arriver tout à fait vierges au mariage. Balance tes stéréotypes ! C’est justement parce qu’elle a l’expérience de la vie qu’elle sait exactement ce qu’elle fait en épousant Harry.
– Mais enfin, tu crois que si le barbu rouquin était chauffeur Uber ou livreur à vélo chez Deliveroo, Meghan aurait jeté, ne serait-ce qu’un regard sur lui ?
– Tu penses que si Meghan pesait 150 kilos et qu’elle était couverte d’acné, il l’aurait remarquée ?
– Au fait, Harry, c’est bien ce jeune abruti qui se déguisait en nazi quand il avait 15 ans pour s’amuser ?
– C’était une erreur de jeunesse, il a été orphelin tout petit, ça l’a traumatisé. Et le père de Meghan, pourquoi il n’est pas là, son père ?
– Soi-disant il a eu une opération du cœur et il se repose, mais la vérité, c’est qu’il n’est pas très fréquentable. Alcoolique, en faillite…
– La mère de Harry non plus n’est pas là, mais elle, elle a une bonne excuse.
– Pauvre Lady Di… Ça, c’était une vraie princesse. Pourtant, elle aussi, à l’époque, tout le monde la critiquait.
– Tu as vu, elle bouge plus trop, mamie Elizabeth. Il y a que les Anglais pour oser porter du vert clair comme ça, on dirait un Dragibus.
– J’adore la maman de Meghan, elle est trop chou. On la sent vraiment attendrie. Imagine, elle est prof de yoga sur la plage à Malibu et elle se retrouve au château de Windsor sous l’œil des caméras du monde entier. Sur France 2, ils ont dit que Meghan était descendante d’esclave.
– Ah oui ? Belle revanche alors ! Et ils n’ont pas rajouté que les ancêtres de Harry étaient esclavagistes ?
– Ne sois pas cynique ! D’accord Harry est un peu dégarni et il a autant de charisme qu’un pudding mal décongelé, OK Meghan ne coche pas exactement toutes les cases pour être princesse, mais il suffit de les observer en train de se regarder. Il y a de l’amour entre ces deux-là. Alors oui, c’est kitsch, oui, les télés en font trop, mais l’union de ces deux êtres imparfaits, le regard illuminé de tendresse, ça a quand même quelque chose de magique. Pour une fois qu’il y a une actualité un peu positive, ne boudons pas notre plaisir.
– Stéphane Bern, sors de ce corps.

lejdd.fr


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015