Comment faire comprendre une science aussi complexe que l’écologie

vendredi 6 avril 2018
popularité : 1%

Par Armand Farrachi

Comment faire comprendre une science aussi complexe que l’écologie, c’est-à-dire les liens de tout avec tout, l’importance du réchauffement climatique, de la « perte de biodiversité », à une population privée de ce savoir, étrangère à cette culture, obsédée par la précarité de sa condition plus que par la dégradation des sols ? Il est difficile d’admettre que sans prédateurs sauvages, les milieux déséquilibrés deviennent hostiles, contribuent à l’artificialisation du monde, à la confiscation des sites et à la sujétion des citoyens, et qu’il est donc plus important, pour simplifier, de sauver les loups que de gagner 5 % de « pouvoir d’achat », ce que personne n’est prêt à entendre sans rire ou sans s’indigner. Lorsqu’on n’aura plus accès à l’eau potable ou à l’air libre, l’âge de la retraite paraîtra pourtant bien secondaire.

(…) La liberté d’expression ne suffit pas, et dénoncer n’est pas vaincre. Les ennemis de la Terre, eux, agissent. Les partisans de la nature ont le droit naturel d’agir en sens contraire, par la violence ou par la non-violence. En ce qui me concerne, et pour parler franchement, je crois que non seulement le combat écologiste n’est pas près d’être gagné mais qu’il est même déjà perdu. La fascination de l’argent, la soif de pouvoir semblent irrépressibles. La destruction, depuis quarante ans qu’on la dénonce, non seulement ne s’est ni arrêtée ni ralentie mais elle s’aggrave et s’accélère. Y-a-t-il une seule raison sérieuse d’espérer quoi que ce soit ? (…)
Faut il alors se soumettre ? Non. Le pessimisme n’est pas une invitation à baisser les bras. L’essentiel n’est pas toujours de gagner un combat mais de le mener, et quand ce sont les scélérats qui triomphent, il y a de l’honneur à perdre.

Les Communards n’espéraient pas vaincre l’armée lors de la Semaine sanglante. Che Guevara n’avait aucune chance de gagner quoi que ce soit en Bolivie. Les insurgés du ghetto de Varsovie n’avaient d’autre objectif que de mourir les armes à la main. Rien de plus humiliant qu’un combat perdu de n’avoir pas été mené. Peut-être faut-il plusieurs échecs avant un succès. Les choses, après tout, peuvent aussi aller très vite, et au moment où l’on s’y attend le moins.

Armand Farrachi
in Écologie en résistance (éd. Libres, vol 2, p 27).


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant