Le sexe des mots

samedi 4 novembre 2017
popularité : 1%

Par Maxime Vivas

Auditeurs auditrices, Midi-Pyrénéens, Midi-Pyrénéennes, chroniqueurs chroniqueuses, docteurs docteure, médecins médecines, gouverneurs gouverneures, ministres ministresses, maires mairesses, sapeurs-pompiers, sapeures pompières, maîtres-nageurs-sauveteurs, maîtresses-nageuses-sauveteuses, et sans oublier la vaillante sentinelle et la recrue qui s’appellent plus souvent Robert que Francine, l’assimilation des genres des mots au sexe des humains est abusive.

Si j’écris « les Français », je désigne mes compatriotes des deux sexes. Idem pour les électeurs (sous entendu : hommes et femme). Parfois le mari et la femme viennent voter ensemble : un couple d’électeurs et non pas un « couple d’électeur/électrice ». Céder à la mode (démagogique) qui veut chaque fois souligner lourdement qu’on parle des hommes ET des femmes est intenable et je ne connais pas un seul texte qui y parvienne, sauf à alourdir jusqu’au ridicule. J’en invente un :

« Les électeurs (électrices) venu(e)s écouter les élu(e)s sont reparti(e)s contents (contentes) et nombre d’entre eux (elles) voteront pour les nouveaux (nouvelles) candidats (candidates) recommandé(e)s par les talentueux( talentueuses) orateurs (oratrices) toulousains (toulousaines) venus exalter la fraternité (sororité) des maires (mairesses) et des militant(e)s nationaux (nationales) ».

Bon courage pour ceux qui écrivent et pour ceux qui lisent et entendent... y compris pour les électeurs de sexe féminin.

PS. Quant à mon prénom (Maxime) il est masculin/ féminin. Il faudrait que cela se sache avant de m’accuser de misogynie.

legrandsoir.info


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois