Avant que la précarité ne tue davantage

dimanche 24 décembre 2006
popularité : 1%

Par HALÉM
association des HAbitants de Logements Éphémères ou Mobiles
centre associatif, chemin de Vaux
91580 - Auvers St Georges

www.halemfrance.org
halemfrance@halemfrance.org
06 18 94 75 16

Mesdames, Messieurs,

Nos structures sont toutes engagés auprès de populations plus ou moins démunies et dont une forte proportion sont victimes de situations de précarité parfois extrêmes.

Le moment actuel : début de l’hiver, évolution des textes envisagée ou en cours et lancement de la campagne présidentielle, nous semble propice pour obtenir ce qui restera des mesures palliatives de gestion de la misère, mais qui peuvent avoir une énorme importance pour les individus concernés.

Il s’agit notamment des aides au logement et les aides à l’énergie pour les habitants de logements mobiles.

Même si notre analyse et nos propositions peuvent être sensiblement différents sur certains points.

Nul ne peut contester qu’un grand nombre de personnes habitent des logements mobiles et que la majorité d’entre eux seraient éligibles aux aides au logement et aux aides à l’énergie s’ils habitaient des logements conventionnels.

Cette pétition est ouverte sur internet à
www.PetitionOnline.com

Elle est aussi téléchargeable à www.halemfrance.org

Signez-là. Diffusez-là. Faites-là signer.

Affichez-là. Faites qu’aucune personne habitant la France ou l’Europe, qu’aucun francophone ne l’ignore et que chacun prenne position.

Nous proposons la création d’un collectif autour de ces revendications.

Texte de la pétition :

Monsieur le Président de la République,
Mesdames et Messieurs nos élu(e)s,

Nous, acteurs de la cité, syndicats, associations, personnes physiques ou morales, organisations humanitaires ou caritatives et associations de résidents de logements mobiles, constatons qu’un grand nombre de personnes habitent des logements mobiles et que la majorité d’entre eux seraient éligibles aux aides au logement et aux aides à l’énergie s’ils habitaient des logements conventionnels.

Nous remarquons aussi que le revenu moyen de cette population est plus bas que la moyenne dans notre pays et qu’elle comprend des situations de précarité parfois extrêmes.

Comment payer un loyer de 250 à 300 euros (prix moyen d’une parcelle, sans compter l’électricité) quand on vit des minima sociaux (400 à 450 euros) ?

Nous confirmons que cette population, plutôt défavorisée, est arbitrairement exclue des bénéfices d’une partie importante de leurs droits à la protection sociale octroyés au restant de la population.

Mêmes droits pour tous !

Face à une véritable urgence humanitaire en ce début d’hiver ou commence la macabre la litanie annuelle des morts de froid de l’hiver, nous exigeons l’abrogation des règlements discriminatoires interdisant l’accès aux aides au logement à la quasi totalité des résidences mobiles. (Outre les conditions habituelles, pour bénéficier des allocations logement, caravanes et mobile-homes doivent être "privés de leurs moyens de mobilité", (mais le stationnement est le plus souvent conditionné au maintien de ces mêmes moyens de mobilité). De plus, le loyer aidé doit couvrir la caravane ou le mobile-home lui-même ET l’emplacement, c’est à dire que l’on n’a pas le droit aux allocations si on est propriétaire de sa propre résidence mobile et ce en dépit du fait qu’il est nécessaire de la "compléter" par un emplacement adéquat disposant du confort nécessaire… Prix moyen d’un emplacement : 300 euros/mois.)

Nous exigeons aussi le même droit d’accès à l’aide à l’énergie pour les personnes dépendant d’un "redistributeur" pour son électricité que pour ceux directement facturées par EDF. (Payant leur consommation électrique aux gestionnaires de terrains de camping, aires de stationnement ou d’accueil, les habitants de résidences mobiles ne disposent pas de facture EDF, or seules les factures émises par EDF soi-même sont prises en charge pour le Fonds de Solidarité Énergie)


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

NDDL : NON quand même !

mercredi 22 juin 2016
[

Je pense donc je gêne !

samedi 16 avril 2016

Éthique & animaux

jeudi 14 avril 2016

NON aux grands projets inutiles

dimanche 5 juillet 2015

CETA TAFTA : NON

lundi 2 juin 2014