Sur une résiliation d’abonnement à Canal+

jeudi 23 février 2017
popularité : 1%

Par Bernard Gensane

Un de mes proches décide de résilier son abonnement à Canal+. Il envoie un courriel à cette fin. Le lendemain, une employée du groupe l’appelle par téléphone. Á Canal+, on sait saboter de forts bonnes émissions, mais au niveau du commercial, on est réactif !

- Je peux vous demander pourquoi vous souhaitez résilier votre abonnement ?
- Pour plusieurs raisons. La principale est que je n’aime pas votre patron. Pour lui, la chaîne n’est qu’un produit et on a bien vu qu’au début de l’affaire Fillon i-Télé faisait de la rétention d’information.
- Mais enfin, si vous avez l’électricité, c’est grâce à lui !
Le futur ex-abonné ne s’attendait absolument pas à ce type d’argument.
- Je croyais que l’électricité nous était fournie par EDF.
- 15 % d’EDF est possédée par des actionnaires privés, dont Monsieur Bolloré.

Elle aurait pu ajouter que 1,8 % de l’entreprise étaient possédés par des salariés d’EDF (les sots !), et qu’EDF possédait 0,09 % d’elle-même ! Rappelons que, selon la loi, l’État doit conserver 70 % des parts de l’entreprise. Aujourd’hui, est de 84,49 %, donc il possible de privatiser 15 % de plus. Wikipédia expose clairement la situation : « Le changement de régulation du secteur électrique, d’un régime historique de monopole régulé, privés ou publics, à un régime de concurrence à la production, découle d’un choix politique au niveau européen. Cette évolution s’inscrit dans le mouvement général de déréglementation connu dans les pays occidentaux depuis le milieu des années 1970 et qui a affecté jusqu’à nos jours de nombreux secteurs de services d’infrastructure : transport aérien, télécommunications, transport ferroviaire, etc. Elle s’inscrit dans la perspective de construction d’un marché intérieur de l’Union européenne dessinée par l’Acte unique européen de 1986. »

Le futur ex-abonné tenta d’expliquer à la petite main de Bolloré que, s’il avait du courant, ce n’était pas par la miséricorde du milliardaire breton qui possède à peu près la moitié de l’Afrique de l’Ouest mais grâce aux travail de dizaines de milliers d’ouvriers, de techniciens et d’ingénieurs dont on ne parle guère chez les Solfériniens, chez Les Républicains, à Paris, à Bruxelles ou ailleurs. Il ajouta en guise de coup de grâce que, « provisoirement », il conservait Canal Sat pour ses enfants et petits-enfants mais que, si Bolloré continuait à ravager ses antennes (Le Grand Journal est passé en trois ans de 1,5 million à 100 000 téléspectateurs), il se délesterait de ces chaînes sans état d’âme. Est-ce que le futur ex-abonné s’est détourné de Canal+ depuis que la présentation des nouvelles par Émilie Besse est beaucoup moins sexy ? (voir photo ci-dessus) Quant à moi, je viens de recevoir une longue lettre de Canal qui commence bizarrement ainsi, comme s’ils avaient envie qu’on se sépare :

"Nous sommes ravis de vous compter parmi nos abonnés et nous vous informons que la reconduction de votre contrat d’abonnement interviendra automatiquement à son échéance. Si toutefois vous ne souhaitez pas que votre contrat soit reconduit, vous pouvez nous adresser un courrier écrit à la main ou à l’aide du formulaire disponible sur votre Espace Client, avant la date figurant dans l’encadré ci-dessus."

bernard-gensane.over-blog.com


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

L’Europe renonce à réguler les blogs

vendredi 26 septembre 2008

Rédaction en ligne
vendredi 26 septembre 2008

Le Parlement européen a rejeté l’idée de mettre de l’ordre dans le statut juridique des blogs, qui avait suscité un certain émoi chez les internautes.