Mélenchon le croque mort de la gauche ?

mardi 21 février 2017
popularité : 1%

Par Alain Dayan

"Je ne m’accroche pas à un corbillard". Mélenchon a raison, en réalité il le conduit, en croyant emporter avec lui les espoirs d’une gauche en mesure de gagner cette élection présidentielle. Tout le monde a compris qu’il ne renoncerait jamais à son propre spectacle, à la rédaction de sa propre histoire. Mais le cercueil qu’il emporte est vide. La gauche de transformation sociale est bien vivante.

L’histoire est marquée par ceux qui ont su dire non ! Ceux qui se sont élevés contre une oppression, une injustice, une forfaiture. Mais les femmes et les hommes qui ont laissé une trace sont ceux qui ont fait de leur révolte, une force de proposition concrète, qui ont pu peser sur la société, non pas en mettant en œuvre une nouvelle oppression, de nouvelles injustices mais en montrant un chemin qui libère. Nelson Mandela fait partie de ces hommes qui ont donné leur vie pour voir un jour réaliser leur rêve de liberté et de justice. Pourquoi parler de Mandela ? Parce qu’il disait aussi qu’il faut toujours voter, non pas avec ses peurs, mais avec ses espérances. Alors quels espoirs sont portés par cette France insoumise de Mélenchon en 2017. Quelle est la finalité de cette insoumission... Et à quoi refuse-t’on de se soumettre ? La réponse est dans les écrits et les déclamations de son leader : "mon ennemi c’est l’oligarchie". C’est cet ennemi, de ceux qui commandent, de ceux qui ont le pouvoir, en gros des élites, qui fédèrent les insoumis. L’oligarchie peut prendre tous les visages... C’est l’ennemi parfait pour rassembler frustrations et colères contre le chômage et les injustices du quotidien.

Si la planète s’épuise et qu’elle se réchauffe, si le libéralisme creuse les inégalités, si l’évolution des technologies raréfie le travail, si le vieillissement de la population nous pose des problèmes à court terme, si l’Europe apparait à la recherche d’un nouveau souffle... pas besoin d’analyses compliquées : c’est la faute de l’oligarchie ! La solution : le dégagisme... en langage mélenchonien faire dégager tout le monde. On ne comprend pas bien les limites de ce dégagisme, mais voila un des objectifs de cette France insoumise de Mélenchon. Caricatural me direz vous ? bien sûr, car le projet écrit comporte des pistes plus argumentées sur l’économie sociale et solidaire, sur l’écologie, la lutte contre la finance... et une philosophie générale qui mérite discussion quant aux moyens par exemple d’éradiquer la pauvreté, de donner aux jeunes les moyens de leur autonomie, de refonder les traités européens...

Mais cette discussion, Mélenchon la refuse. De la même façon que le Parti Communiste de Georges Marchais avait voulu rompre à tout prix le Programme commun en 1977 en faisant de la surenchère, Mélenchon veut imposer ses 21 conditions rappelant, là encore, historiquement les 21 conditions imposées par les bolchéviques pour adhérer à la 3ème internationale. L’objectif est clair : empêcher qu’un accord puisse se faire ! Il n’a jamais voulu réunir la gauche pour gouverner. S’il avait eu cet objectif, il se serait présenté à la primaire de la gauche pour gagner et pouvoir ainsi imposer son point de vue. Mais ce n’était pas le plan car la vérité est ailleurs. L’objectif de JLM est de construire une légende révolutionnaire autour de son personnage. Son costume Mao des années 1970 nous plonge dans une mythologie qu’il veut incarner ; le petit père des peuples. Il veut être le croque mort du PS, mettre ce parti qui lui a fait tant de mal dans un cercueil et l’amener au cimetière de sa révolution. Il pourra ainsi construire un mouvement, seul opposant à la droite. Car peu lui importe le gagnant de cette élection présidentielle Le Pen, Macron, Fillon... Peu lui importe les dégâts qui risquent d’être terrifiants pour les plus faibles, les plus démunis si par malheur, ceux-là arrivaient au pouvoir. En face, l’important pour lui est d’incarner enfin seul, le "peuple" de gauche préparant la prochaine échéance. Son plan a failli réussir...

La désignation de Benoit Hamon a changé la donne. Un projet réunissant sur des bases idéologiques solides les socialistes et les écologistes, renouvelle le logiciel de la gauche démocratique et montre le chemin d’un futur désirable. Une proposition politique nait après un vote de deux millions de personnes, voulant transformer les colères en espoir. JLM n’entend pas la grande majorité des électeurs de gauche qui crie des appels au rassemblement. Il est sourd à ces millions de femmes et d’hommes sincères du peuple qui voient dans l’union des gauches une espérance enfin, un bout de ciel bleu, un corps bien vivant qui est capable de gagner cette élection-là ! Le croque mort veut absolument son enterrement ! C’est alors à une comédie de faux semblants que JLM se livre. Vouloir imposer un ralliement à sa cause en y mettant en plus des conditions inacceptables. Sa dernière provocation "je ne m’accroche pas à un corbillard". Mais voila Jean-Luc Mélenchon, le corbillard contient un cercueil vide. La gauche est vivante, debout et ses électeurs ne se soumettront pas à votre funeste et macabre projet. L’insoumission est une belle et grande volonté. Elle a un but d’espoir, de liberté, de délivrance d’une oppression... elle n’est jamais mortifère !

La gauche démocratique a construit un programme de transformation sociale, prenant en compte les transitions à venir, au cœur des préoccupations des salariés, des jeunes, des précaires, elle est debout et son cœur bat... En la rejoignant, ensemble nous ferons barrage à la droite et l’extrême droite et c’est cette élection présidentielle que nous voulons gagner pour faire battre de cœur de la France.

blogs.mediapart.fr


Commentaires

Logo de peyo
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
mardi 7 mars 2017 à 16h12 - par  peyo

Vous n’avez rien compris. Le PS est bien le corbillard de la fausse gauche, il l’a prouvé tout au long de l’Histoire. Hollande a administré le coup de grâce en voulant le transformer définitivement en parti ordolibéral style allemand ou anglo-saxon. Raté. Le peuple de gauche existe en France, ce sont les Insoumis. IL ne se fera pas abuser par les combines ultimes du PS en décomposition. L’avenir le dira. Les Insoumis ont l’avenir devant eux, Mélenchon est un représentant principal actuellement il y en aura d’autres. L’homme providentiel est un piège du passé, nous sommes au 21ème siècle, mettez votre montre à l’heure.

Logo de peyo
mardi 7 mars 2017 à 16h36 - par  Michel Berthelot

Et bien sûr, vous, vous avez tout compris ! Raison pour laquelle Mélenchon est donc votre homme providentiel perso du moment. Ce que c’est que la candeur, la naïveté et la crédulité ! Vous-même êtes ainsi sottement victime de ce que vous dénoncez chez ceux qui ne pensent pas comme vous. Tel est pris qui croyait prendre ! Je crains que votre propre toquante ne retarde terriblement !

Logo de huillet
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
vendredi 24 février 2017 à 18h15 - par  huillet

analyse plus que primaire..... C’est probablement à cause d’un tel manque de réflexion qu’on en est là !

Logo de Nicolas
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
mardi 21 février 2017 à 09h53 - par  Nicolas

Voilà une analyse bien médiocre, issue de la pensée d’une personne qui semble encore croire au Père Noël. Combien d’expériences foireuses du PS il vous faudra vivre pour comprendre que cette mouvance est l’astre mort de la gauche... Et pourquoi ne pas créditer Mélenchon et le France Insoumise d’une certaine volonté de renouveler le travail politique sur le fond et la forme ? Votre texte est pauvre, plein de sophisme et de mauvaise foi. Dommage.

Logo de Roland011
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
mardi 21 février 2017 à 09h44 - par  Roland011

Youpi ! Sonnait la charge encore un « tous contre Mélenchon » et que voilà le changement avec « la belle gauche » ou plutôt gôôches de Hamon (le veau sous l’amère) Hollande bis, carriériste selon le sens du vent, europeiste compulsif (sociale évidement – rire) Otanesque, et tout et tout. Toujours « socialiste » malgré toutes les saloperies des 5 ans passés, qui viennent de voter ce que Sarko n’avais pas réussie à faire (la délinquance financière poursuivie a dater des faits et non plus de leurs découvertes) mais cela doit etre la faute de Mélenchon ? Triste prose des indécrottables bien-pensant donneurs de leçon.

Allez, encore une petite couche de gôôches de droite, qui a enfanté et mis sur orbite ce poulet d’élevage (ultra-libérale) Macron, ni de gauche, ni de gauche. Mais pas d’importance, encore et encore ……..

Logo de romeo
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
mardi 21 février 2017 à 09h06 - par  romeo

Mélenchon a raison. Hamon est un leure qui sert à sauver le PS. La France insoumise est un mouvement hors partis qui s’adresse au peuple alors que Hamon nous ramainerait exactement au point de départ. Avec les mêmes personnages pour la même politque. Les sondages semblent lui donner une légitimité, mais nous savons bien qu’ils sont produits par ceux la même qui ont peur de voir Mélenchon au deuxième tour, les fameux oligarques, qui ont sous leur coupe les principaux médias et les instituts de sondages. Ils sembles vouloir nous dire : "allons, allons, soyez raisonnables, rentrez dans le rang !", Avec toujours l’idiot utile, le FN, brandit en épouvantail, rayon paralysant qui empêche de penser. Hamon c’est le candidat du vote utile. Non mais franchement, vous n’en avez pas assez soupé pendant 5 ans ?

Logo de Jepelia
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
mardi 21 février 2017 à 07h17 - par  Jepelia

Curieux cet article. On croit revivre l’élection de 2002 ou on a cherché à excuser Jospin en mettant son échec sur le dos de Chevènement.
D’un coté on démontre la justesse du programme des insoumis et de l’autre on démonte celui qui en est à l’origine. Ce programme de la France Insoumise est une mise à jour de l’Humain d’abord. Mais à cette époque, le PS n’était pas sur la corde raide. Effectivement c’est la mort su PS et non la mort de la gauche. On a toujours tendance à confondre PS et Gauche, surtout depuis Macron.

Logo de Rcp
Mélenchon le croque mort de la gauche ?
mardi 21 février 2017 à 06h11 - par  Rcp

Propagande Hamonienne totalement débile, infondée, et hypocrite....

Lorsque Mélenchon parle de corbillard, il parle du PS et de ses scores électoraux.
Le PS a, de part ses trahisons, dégringolé au niveau électorale et les français ne lui fait plus confiance.
Lorsque Mélenchon parle de corbillard, c’est donc, de ce PS en pleine chute, duquel est issu Hamon. Mais encore, s’il n’en était qu’issu.... Le souçis est bel et bien le fait qu’Hamon ne prenne pas en compte les RAISONS de son élection à la primaire du PS : Il a été nommé pour sa "fronde", sa volonté de rupture avec Valls, El Kohmri, et la politique du quinquennat. HORS, Hamon aussitôt élu, s’est empressé de se "recentré" pour essayé de ne pas "perdre" l’aile droite du PS, sans aucune cohérence..... et El Kohmri s’est donc vu investir aux législative, etc. Il est pourtant claire que Hamon ne réunira pas derrière lui l’aile "droite" du PS qui s’en est allé chez Macron définitivement, tant chez certains élu, que chez la majorité des électeurs Vallsistes.

De fait, c’est bel et bien Hamon, par son refus de s’accorder à lui même une cohérence -simple pré-recquis demandé par JLM suite à 5 années de trahisons socialistes.... ce qui est tout à fait LEGITIME-, qui est le fossoyeur de la gauche. Car il divise les forces de la "vrai gauche" en tentant de maintenir à flôt un PS dont plus personne ne veut.
La gauche trouveras son salut en se recentrant sur sa "VRAI" gauche, et en se libérant de son aile droite, ce que refuse pour l’heure Hamon.. car il ne souhaite pas que la gauche gagne ! Il souhaite que la gauche perdre pour dire "regardez JLM nous a fait perdre !", et pour espérer être élu après 5 années de droite.

Bref, l’éternel jeu de l’alternance débile. Alternance qui entrainera ENCORE une fois à une nouvelle trahison du PS, etc etc.

Alors mon cher camarade, votre hypocrisie sans noms est une honte pour la gauche, sincèrement.
Je ne peux pas comprendre comment vous pouvez faire de telles biais d’analyse.... si ce n’est en les faisant volontairement, car vous n’êtes finale qu’un MILITANT Hamoniste, qui fait passer avant la France la survie du PS.
Et retourner dans ce jeu de l’alternance qui ne change RIEN (car oui, les socialistes ne sont plus de gauche dès qu’ils sont au pouvoir), c’est valider les thèses de l’extrème droite sur l’UMPS.

Alors si vous êtes sincères.... bon sang, réfléchissez !
Et si vous ne l’êtes pas : Arrêtez donc de déblatérer de telles mensonges (c’est les médias et les institut de sondages proche de vos petits milieux parisiens -et financer par ces derniers- qui sont dans une dynamique Hamon, pas le peuple. PERSONNE ne parle de lui chez les jeunes ou autre.)
Si vous ne l’êtes pas : vous prendrez vos responsabilités face à l’Histoire avec un grand H.

Mais ne venez pas prétendre avec tant de démagogie, que JLM en sera responsable. VOUS ETES LES RESPONSABLES.

Signé, Un Vrai Militant de Altermondialiste et Humaniste.

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011