31 auteurs au secours d’Edward Snowden, contre Barack Obama

vendredi 25 novembre 2016
popularité : 1%

Par Clément Solym

Ennemi public numéro 1, actuellement exilé en Russie depuis trois ans, Edward Snowden continue de pourrir la fin du mandat de Barack Obama. Récemment, le président des États-Unis avait réaffirmé son refus de gracier l’informaticien. Raison ? Il n’était pas passé devant les tribunaux. Mais entre temps...

Ils sont 31 auteurs américains, réunissant des plumes aussi célèbres que Michael Chabon, Ursula K. LeGuin, Neil Gaiman, ou encore Joyce Carol Oates, à avoir signé une lettre ouverte envoyée au POTUS. (le nom de code d’Obama sur Twitter) Les écrivains exhortent Obama à gracier Snowden, et l’autoriser à reprendre une vie normale. Pardon Snowden est explicite, et résulte d’une lettre publiée originellement le 22 novembre dernier dans The New York Times. Auteurs de fiction, de non-fiction, de poésie, de théâtre, de romans ou d’autres, inclassables, tous font s’élever une voix unanime. Et rappelant que leur droit à la liberté d’expression n’est pas une fin, mais un moyen pour porter des messages, ils réclament tous que le cas Snowden soit revu.

C’est qu’après avoir prêté serment devant la Constitution des USA, Snowden a fait fuiter des informations confidentielles, venant d’institutions réputées honorables sur le territoire américain. Un acte délibéré, conformément au principe édicté par le président Jefferson, selon lequel, « partout où les gens sont bien informés, ils peuvent se fier à leur gouvernement ». Or, c’est en risquant sa vie que Snowden a permis cette information du public – et c’est « exactement le type de circonstances pour lesquelles la présidence a été investie du privilège de gracier les personnes », indiquent les auteurs. Et de rappeler que tout au long de l’histoire américaine, en cas d’infraction aux règles du pays, la grâce présidentielle a pu s’appliquer. « En graciant Snowden et en lui permettant de revenir libre dans le pays qu’il aime, votre administration enverrait un message à l’avenir : l’Amérique reste attachée à sa responsabilité démocratique et les innovations de demain ne seront jamais autorisées à faire plier la Constitution. Au contraire, elles se conformeront à son mot, pour renforcer les Droits qu’elle confère. »

Edward Snowden a été accusé de vol de biens gouvernementaux et de violation sur la loi Espionage, depuis le mois de juin 2013. Quelques semaines plus tard, il a dû fuir à Hong Kong et s’est par la suite réfugié en Russie pour échapper à la justice américaine. L’ensemble des documents qu’il avait découverts, issus de la NSA, avait été confié à trois journalistes. La loi anti-piratage américaine, DMCA, violerait le Premier amendement.

Dans un récent entretien, le président Obama avait reconnu que Snowden, en agissant de la sorte, avait soulevé des préoccupations tout à fait compréhensibles. Cependant, la méthode employée pour attirer l’attention du public sur les dérives du système n’était clairement pas en accord avec les valeurs américaines – tout du moins, avec les solutions que l’administration Obama pouvait accepter.

Son histoire a fait l’objet d’une adaptation par Oliver Stone. Bande Annonce V.F.+ VOST

actualitte.com


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Accueilli à coups de godasses à Amsterdam

vendredi 27 février 2009

Ron Edelheit, porte-parole de l’armée israélienne, a été "bombardé de chaussures" à l’Hotel Apollo où il venait faire une conférence.

Après avoir essuyé l’annulation de sa conférence par l’Hotel College d’Amsterdam, qui avait reçu de nombreux courriers indignés, le criminel de guerre israélien a été accueilli par un rassemblement de protestation devant l’Hôtel Appollo, et par un lancer de chaussures, initié par plusieurs manifestants, rapporte l’agence de presse néerlandaise ANP.

Sa conférence à Amsterdam avait comme intitulé « Après la guerre de Gaza, quoi maintenant ? ».

Le Comité Palestine néerlandais, a souligné que ce monsieur était porte-parole de l’armée israélienne pendant les massacres à Gaza et qu’il avait estimé "justifiées la destruction, les morts et les ruines causées par Israël".

ANP : Algemeen Nederlands Persbureau, agence de Presse Générale Néerlandaise

Por favor, pas de témoins étrangers !

vendredi 21 novembre 2008

Début octobre, en compagnie de deux français et guidé par des syndicalistes colombiens, le photo-journaliste Damien Fellous couvrait la grève des coupeurs de canne, visitant plusieurs piquets de grève.

Le mardi 14, sur la route entre deux raffineries, la police les a arrêtés et transférés à Bogota. « Aux alentours de midi, on me signifie que mes papiers sont en règle (j’ai un visa de coopérant) et que je suis libre de repartir. On se demande quel besoin il y avait de me garder 24 heures et de me transporter depuis Cali pour m’annoncer cela à Bogota. »

Ses amis expulsés, ont écopé de cinq ans d’interdiction de territoire. Le samedi 17, le président Alvaro Uribe a déclaré que les étrangers expulsés étaient des criminels qui auraient dû être jetés en prison pour avoir provoqué des actes violents. Il a dénoncé « la main de l’étranger ». Malgré leur caractère fantaisiste, ces accusations ne sont néanmoins pas à prendre à la légère. Les Aguilas Negras, groupe paramilitaire qui a assassiné plusieurs dizaines de syndicalistes depuis le début de l’année, ont désigné plusieurs ONG colombiennes et internationales comme objectif militaire.

in CQFD N° 61

Nouvelle traversée de "Free Gaza"

vendredi 7 novembre 2008

Nouvelle traversée de Larnaca jusqu’au port de Gaza ce vendredi 7 novembre. Après un premier voyage réussi le 23 août dernier, et un autre la semaine dernière, le "Dignity" reprend la mer et amènera cette fois-ci une délégation de 13 parlementaires européens auquels l’Égypte a refusé l’entrée, à l’occasion d’une conférence programmée dans la bande de Gaza du 8 au 11 Novembre.

"Les parlementaires visiteront les hôpitaux et apporteront une tonne de médicaments. Nous espérons qu’ils pourront rencontrer un bon nombre des 700 étudiants qui se sont vu refuser le droit de quitter la bande de Gaza pour aller étudier dans les universités où ils étaient déjà admis", a précisé Mary Hughes Thompson, l’une des organisatrices du Free Gaza Movement.

Source : freegaza.org
CAPJPO.com

Un nouveau blog : Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

lundi 20 octobre 2008

Ce blog a vocation à faire connaître des réflexions et des initiatives qui favorisent une résistance citoyenne du monde enseignant afin de faire échec aux lois qui dé-construisent l’Éducation Nationale.

Penser pour résister telle est la philosophie de cette démarche, mais aussi penser pour construire une école démocratique de la solidarité et de la réussite pour tous.

hendatho

resistancepedagogique.blog4ever.com

Acharnement judiciaire

dimanche 19 octobre 2008

Communiqué LCR

La LCR proteste contre la décision de maintenir en prison Jean-Marc Rouillan qui avait pourtant bénéficié d’un régime de semi-liberté. Ayant accompli sa peine, Rouillan a utilisé son droit de citoyen pour s’exprimer dans l’Express. Pour pouvoir le réincarcérer le juge a dû se livrer à un exercice d’interprétation.

La LCR, qui a toujours condamné sans hésitation les méthodes et la politique du groupe Action Directe, exige que Rouillan puisse retrouver la liberté et puisse bénéficier des droits de tout prisonnier bénéficiant d’un régime de semi-liberté.

Montreuil
le 16 Octobre 2008

Cambriolage à Siné Hebdo

jeudi 9 octobre 2008

La rédaction de Siné Hebdo victime d’un cambriolage dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 octobre

Les cambrioleurs se sont introduits alors même que Siné et son épouse dormaient à l’étage (rappelons que le journal se fabrique dans la maison même des Sinet, en attendant de trouver des locaux) et ont emporté comme seul et unique butin les ordinateurs de la rédaction. La salle de la maquette n’a pas été touchée. Les dégâts ont été constatés le dimanche matin. Une plainte contre X sera déposée.

Délinquance ou acte malveillant ? Il est à préciser que des menaces à l’encontre de Siné avaient été réitérées ces derniers jours.
Il y a quand même une bonne nouvelle, malgré beaucoup de retard dans le bouclage, le numéro 5 a pu sortir dans les délais ce mercredi 8 octobre, tel que prévu.

République et Liberté d’Expression ?

dimanche 5 octobre 2008

Non, Monsieur Jean-Marc Rouillan, je ne partage pas votre geste d’avoir tué un homme en la personne de Georges Besse.
Mais pour cela, vous avez été condamné par la Justice et vous avez payé votre dette à la Société.
Sur ce sujet, je n’ai rien à ajouter et encore moins à commenter.

Oui, Monsieur Jean-Marc Rouillan, vous avez le droit de vous exprimer en homme libre même si vos propos sont dérangeants ou choquants pour certains.
Je ne comprends pas pourquoi vous devriez être à nouveau condamné au nom de la Liberté d’Expression… et pire, vous voilà, aujourd’hui victime !

Je ne reconnais plus le pays dans lequel je suis né et aujourd’hui j’en ai honte.
J’ai malheureusement bien peur qu’un jour nous ne puissions plus marcher sans avoir les mains attachées dans le dos et la bouche bâillonnée…

Plus que jamais, il est temps de nous lever et d’hurler notre Liberté.

Éric L.

OGM : 8 mois ferme requis contre José Bové à Bordeaux

mercredi 27 août 2008

BORDEAUX - Le procureur de la République de Bordeaux a requis ce mercredi
huit mois de prison ferme et quatre ans de privation des droits civiques à
l’encontre de José Bové
, poursuivi avec 11 autres militants devant le
tribunal correctionnel pour une action anti-OGM menée en 2006 en Gironde.

Le représentant du ministère public Jérôme Bourrier a aussi requis 10 mois
de prison avec sursis contre Marc Giblet
, l’exploitant agricole chez qui
avait été menée en novembre 2006 cette action, à Luganos (Gironde), et qui
avait tiré à cette occasion un coup de feu en présence des militants
écologistes.

Six mois avec sursis ont été requis contre deux militants anti-OGM et
quatre mois avec sursis pour les neuf autres opposants aux organismes
génétiquement modifiés
.

Les plaidoiries de la défense interviendront jeudi.

(©AFP / 27 août 2008 22h18)

L’ONU interdite d’entrer dans les territoires palestiniens occupés

jeudi 17 juillet 2008

La "plus grande démocratie du Moyen-0rient", vient d’interdire à une délégation de l’ONU de se rendre dans les territoires occupés pour y enquêter sur les droits de l’Homme. Ce n’est pas la presse française qui nous l’apprend. Il faut dire qu’elle a d’autres chats à fouetter, ne serait-ce que pour suivre Ingrid Betancourt dans toutes les églises où elle est allée prier. D’ailleurs, des membres de l’ONU virés comme des malpropres, quoi d’extraordinaire ?

« Les autorités israéliennes ne nous ont pas permis de visiter les territoires palestiniens et n’ont donné aucune raison pour expliquer leur refus », a déclaré mardi, lors d’une conférence de presse à Amman, Prasad Kariyawasam, responsable d’un comité spécial de l’ONU, chargé d’enquêter sur les pratiques israéliennes affectant les droits de l’homme des Palestiniens et des autres Arabes des territoires occupés par Israël.

On ne sait pas ce qu’en pensent leurs chefs. Ils ne sont pas très susceptibles apparemment. A moins qu’ils aient peur de passer pour antisémites...

europalestine.com

Rétention de sûreté : une peine infinie

dimanche 13 juillet 2008

A l’initiative de l’association pour une information alternative populaire éducative et citoyenne : A.I.A.P.E.C, le film "rétention de sûreté : une peine infinie" de Thomas LACOSTE sera projeté mercredi 16 Juillet à 2O H 3O. Cette soirée se déroulera au 44, rue dufour, au centre ville de MACON.
La peine de rétention de sûreté qui permet de laisser en prison des personnes ayant fini de purger leur peine, expliquée par huit intervenants : juristes, psychiatres, militants.
Une soirée d’actualité donc... Une année après la suppression de la "grâce présidentielle" qui permettait "d’alléger le nombre des détenus en prison " !

Daniel DERIOT