Julien Bayou : Le militant qui valait 2 milliards !

jeudi 17 novembre 2016
popularité : 1%

Engagé depuis plusieurs années sur le dossier des 2 milliards d’euros de crédit d’impôt indûment offerts à la Société Générale, Julien Bayou [1] se réjouit de la décision de Bercy d’engager la procédure pour récupérer cette somme. Depuis le jugement de la Cour d’appel de Versailles reconnaissant la banque responsable de ses pertes, il aura fallu 7 longues semaines pour que Michel Sapin se rende à l’évidence. Cet argent appartient aux Français, il est donc de son devoir de le récupérer.

Julien Bayou regrette toutefois que le ministre ait choisi l’opacité en se cachant derrière le "secret fiscal". Cette décision confirme que Christine Lagarde et Éric Woerth doivent répondre de leurs actes devant la justice. Il aura surtout fallu toute la mobilisation de celles et ceux qui considèrent que l’affaire dite Kerviel est bien une affaire Société Générale ET une affaire d’État. Cette décision de Bercy est une première manche. Pour Julien Bayou, la vigilance reste de mise car les tergiversations de Monsieur Sapin et le conflit d’intérêts dans lequel est placé son directeur de cabinet (ancien dirigeant d’une banque d’investissement de la Société Générale) n’incitent pas à la confiance.

Pas plus d’ailleurs que le choix de l’opacité fait par le ministre en se cachant derrière le “secret fiscal” pour ne pas communiquer sur le sujet. Le contribuable a le Droit à la transparence sur le devenir de cette somme qui lui appartient, déclare Julien Bayou. En tout état de cause, Julien Bayou maintient son action en justice pour obtenir l’annulation du crédit d’impôt. Ainsi, si Bercy tergiversait à nouveau, la Cour administrative d’appel pourrait prochainement contraindre le ministère des Finances à récupérer cette somme équivalent à 30 euros par Français.

Cette décision de Bercy vient également légitimer la démarche en justice lancée par Julien Bayou pour que Christine Lagarde et Éric Woerth rendent des comptes devant la justice pour des faits passibles de concussion. Si l’on envisage - enfin - de récupérer les sommes après la décision de la Cour d’appel du 23 septembre 2016, c’est qu’on n’aurait jamais dû les verser. Cette procédure a d’ailleurs peut-être incité Michel Sapin à agir puisqu’il s’exposait aux mêmes poursuites en tardant à réclamer les sommes. Car la Société Générale est responsable de ses pertes et doit rendre l’argent. Elle s’est déjà suffisamment illustrée en étant la plus active au Panama et en réalisant plus de 30 % de ses bénéfices dans les juridictions offshore selon la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires.

Si d’aventure elle venait à refuser de rendre cet argent, alors il faudra aider ses clients à changer de banque : il est temps de mettre fin à l’impunité des banquiers, conclut Julien Bayou.

Communiqué de Presse - le 15 novembre 2016

2.197.000.000 euros, c’est la somme offerte par l’État à la Société Générale dans le sillage de l’affaire dite Kerviel. La banque se disait alors victime d’une escroquerie. Pour Julien Bayou, la Société Générale est responsable. Il milite depuis plusieurs années pour qu’elle rembourse ce cadeau équivalent à 30 euros par contribuable. Pour lui, l’affaire dite Kerviel est en fait une affaire qui révèle l’état de notre démocratie plombée par les conflits d’intérêt, la légèreté des élites dans l’utilisation de l’argent public et le renoncement politique face au lobby de la finance. Il formule des propositions pour désintoxiquer la finance et notre démocratie. Ces 2 milliards à récupérer, Julien Bayou propose de les utiliser pour expérimenter le revenu universel : 1.000 euros par mois versés sans condition ni contrepartie. Pour que ce bonus bénéficie pour une fois à la société… EN GÉNÉRAL.

(Illustration : julien Bayou)

actuchomage.org


[1Julien Bayou, porte-parole national d’EELV et Conseiller régional d’Île-de-France est l’auteur de Kerviel : Affaire d’État - 2 milliards pour la Société en Général


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Création d’un site d’intérêt général...

mardi 11 mars 2008

combat-monsanto.org

Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre !

Ce site a pour vocation de relayer et de diffuser les informations
révélées par l’enquête de Marie-Monique Robin. Il comporte trois
entrées principales.
- "les résistances" : un ensemble d’actions passées, présentes ou à
venir, pour éviter que le monde de Monsanto ne devienne le notre.
Cette rubrique vous permettra de connaitre les actions auxquelles vous
pouvez vous joindre.
- "le système Monsanto" : les méthodes utilisées par Monsanto pour
imposer ses produits.
- "les produits" : Chaque fiche résume l’histoire d’un produit phare de
Monsanto.

Le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire

Dépêche Agence Romaine de Presse...

mercredi 31 octobre 2007

URGENT

Selon une dépêche de l’ARP (*), un bébé, prénommé Jésus, qui tentait d’entrer en Egypte en compagnie d’une femme et d’un homme, Marie et Joseph, qui disaient être ses parents, a été refoulé par les services d’immigration, un test ADN ayant révélé que Joseph, l’homme qui prétendait être le père du petit Jésus, n’était pas son père biologique.

(*) Agence Romaine de Presse, an 753 A.U.C.