Salauds d’enseignants

lundi 9 février 2004
par  Patrick Mignard
popularité : 1%

Le faux air d’étudiants qui les rend sympathiques
Cache en fait l’âme noire d’individus fainéants,
Ils donnent à penser que l’école publique,
N’est en fait qu’un repaire de tristes tire-au-flanc.

Ils prennent tous les autres pour des analphabètes,
Sont donneurs de leçons, sermonnent les parents,
Les simples citoyens sont à leurs yeux trop bêtes,
Pour élever les gosses et les adolescents.

Leur seule obsession c’est bien sûr les vacances,
Dont ils rêvent la nuit et même pendant les cours,
Mais cette perversion, la passent sous silence,
Il n’en parlent qu’entre eux, et encore dans la cour.

Mais courts sont les congés et la vie est bien brève,
Pour profiter du temps faut bien s’organiser,
Et faire de temps en temps une petite grève,
Qui permet en semaine d’aller se reposer.

La grève, les vacances ne sauraient leur suffire,
Et puis il y a les ponts qu’ils ont parfois construit,
Car le calendrier peut éviter le pire,
Et permet d’enjamber tous ces moments d’ennui.

Ils trouvent la jeunesse un brin impertinente,
Mais ils ne se voient pas en maîtres incontestés,
Leur morgue n’a d’égal que leur quête permanente,
De tout ce qui peut-être de la notoriété.

Leur assurance parfois est mise à rude épreuve,
Et pour cela vraiment peu de chose y suffit,
Une fille met son voile et c’est pour eux la preuve
Que la laïcité subit un vrai défi.

Il va falloir changer tout ce mode bizarre,
Soumettre au marché l’école privatisée,
Alors tous ces coquins partiront dare-dare,
Et ceux qui resteront seront précarisés.

La Belette


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois