Trop pauvre pour être honnête

samedi 9 juillet 2016
popularité : 1%

Par Dominique Simonnot

Nadia a manqué de tomber raide le 12 mars, en lisant la lettre du service de l’aide juridictionnelle de Paris, auquel elle avait demandé l’assistance gratuite d’un avocat : « Les revenus déclarés – 300 euros – ne sont pas compatibles avec le fait de vivre à Paris, même en cas d’hébergement gratuit. »

Colère, aussi, de Haoua Lamine, avocate qui connait bien Nadia pour l’avoir déjà assistée au titre de l’aide juridictionnelle (acceptée cette fois-là) : « Ma cliente n’a absolument rien pour vivre. C’est scandaleux de lui refuser l’aide juridictionnelle. Je rappelle qu’il s’agit d’une aide aux plus démunis ! » Si l’on comprend bien, Nadia n’a droit à rien car elle est… trop pauvre ! Interrogé par Le Canard, le président du Bureau de l’aide juridictionnelle de Paris tente de justifier la décision : « Cette dame n’avait pas assez bien expliqué ses ressources. » Oui, mais ce n’est pas ce qui est écrit. « Je conviens d’une certaine maladresse dans la rédaction », poursuit le président.

En fait de « maladresse », Nadia est accusée d’être une menteuse. Elle a fait appel de ce refus mais devra attendre avant de pouvoir faire appel du jugement qu’elle con teste. Simple comme la justice.

Le Canard Enchaîné


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Hopitaux en danger

jeudi 19 avril 2018