Charge de la police à Rennes, sourire aux lèvres, les flics criaient : « on va tous vous niquer »

vendredi 10 juin 2016
popularité : 1%

Récit du 2 Juin : Cette après-midi, à Rennes, plusieurs véhicules de police ont foncé sur la foule de manifestants venus mener une action de blocage sur la rocade. La répression, d’une violence extrême, a fait plusieurs blessés, emmenés à l’hôpital par des pompiers. Présent sur place, un étudiant, raconte ce qu’il s’est passé.

La manif est partie à 11h30 de la place Charles de Gaulle. Elle était calme et il n’y avait pas de réel dispositif policier. La manifestation s’est ensuite dirigée vers la préfecture, mais à été bloquée par les CRS et la BAC. Elle à été rejointe par un cortège CGT, puis s’est dirigée vers l’université de Villejean. Là bas, la BAC a commencé à charger les manifestants, qui ne voulaient pas l’affrontement et qui se sont enfuis. Ce genre de coup de pression a continué jusqu’à la rocade, ou des véhicule-béliers (5-6) de CRS sont passés à travers la manifestation (en ralentissant a peine) et les CRS présents à l’intérieur des véhicules ont entièrement gazé la manifestation avec des gazeuses.

Des CRS ont fait des doigts d’honneur aux manifestants, sourire aux lèvres. Certains camarades ont crus qu’ils allaient tous se faire embarquer. Les manifestants se sont ensuite fait charger sans relâche par la BAC, de tous les côtés, en frappant tout le monde, même les blessés et surtout les médecins, toujours le sourire aux lèvres, tout en criant "on va tous les niquer" ou encore "on va niquer vos mères". Les manifestants se sont ensuite faits poursuivre dans les ruelles. On aurait dit une traque.

Aux dernières informations, cinq personnes, réclamant l’intervention des pompiers, ont été emmenées à l’hôpital.

(Crédit photo : Vincent Feuray)

revolutionpermanente.fr


Commentaires

Logo de goucho
Charge de la police à Rennes, sourire aux lèvres, les flics criaient : « on va tous vous niquer »
dimanche 12 juin 2016 à 16h16 - par  goucho

Comme disent certains policiers (mais ils doivent se cacher, ce qui en dit long) même Sarko n’a pas osé en faire autant !
Une violence inadmissible, imbécile et bien-sûr illégale.
Hollande et al produisent en toute connaissance de cause une férocité inadmissible dans un pays qui n’est plus, de fait, démocratique.

Ce qui advient, cette indétermination perpétuelle, cette incapacité à choisir et finalement à laisser la finance continuer sa dictature dépasse mes pires prédictions d’avant les élections.
Et comme prévu, nos parlementaires sont (jusqu’à maintenant) incapables d’agir contre cette situation qui dure ...

On comprendra aisément les progrès spectaculaires et dramatiques du FN.
Mais n’est-ce pas un choix délibéré du capitalisme ?

Logo de Jepelia
Charge de la police à Rennes, sourire aux lèvres, les flics criaient : « on va tous vous niquer »
vendredi 10 juin 2016 à 08h43 - par  Jepelia

Pour avoir une telle audace, il doivent avoir le feu vert des autorités.

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Corrida pouah !

mercredi 14 janvier 2015

La liberté selon Israël

jeudi 16 octobre 2008

Mahmud Hams, photographe palestinien de l’AFP, auteur d’un extraordinaire cliché montrant un missile tiré sur un groupe de maisons dans la bande de Gaza, n’a pu inaugurer l’exposition consacrée à son travail.

Malgré le visa délivré par l’ambassade de France en Israël et les certificats attestant que son voyage était pris en charge par l’AFP et la ville de Bayeux, il n’a pas été autorisé par les autorités israéliennes à quitter la bande de Gaza où il réside.

R.B. for NouvelObs