Le retour de Mohamed

mercredi 24 février 2016
popularité : 1%

Par Agnès Druel

Mohamed fait partie des élèves de l’association pour laquelle je donne des cours de français . Le 18 novembre, il a été blessé par le RAID pendant l’assaut à Saint-Denis, et cette affaire est restée méconnue du grand public. Hier, Mohamed est revenu en cours, et j’ai trouvé sa démarche très digne. Je souhaite que son histoire soit partagée et qu’enfin il soit reconnu en tant que victime.

Hier, Mohamed est revenu en classe. Cela faisait plusieurs mois qu’il ne venait plus en cours de français le lundi soir. En travaillant auprès de sans-papiers, tu finis par comprendre que de longues absences aux cours sont justifiées par des horaires de travail qui ne sont pas compatibles avec les heures de classes, des problèmes personnels ou parfois de longues hospitalisations. Des vies un peu bancales et précaires. Pour Mohamed, c’est différent. Le 18 novembre 2015, il s’est fait tirer dessus par le RAID pendant l’assaut de l’immeuble dans lequel se retranchait trois fanatiques. Pourtant, Mohamed n’a rien à voir avec ces derniers. Il est venu en France dans l’espoir de trouver un emploi, d’améliorer son quotidien, non pour combattre « l’idéologie occidentale ». C’est vrai, est-ce qu’un présumé terroriste irait rejoindre une association d’alphabétisation à Saint-Denis afin de faciliter son intégration dans la société française alors que son ambition première est de se faire exploser ?

Ce matin-là, pourtant Mohamed a essayé de plaider son innocence auprès des forces de l’ordre, mais il s’est tout de même fait tirer dessus. Et depuis, il a perdu l’usage de son bras gauche. Peut-être parce qu’on l’a fait attendre 6 heures avant de le faire évacuer pour qu’il ait enfin accès aux soins. Mais il a aussi reçu une OQTF (obligation de quitter le territoire français). Parce que Mohamed est sans-papiers. Et tout cela, dans le plus grand des silences. Il y a eu 3 articles consacrés à Mohamed. Enfin 2 articles dans lesquels il est cité, et un qui lui est partiellement consacré. Un premier article paru sur BFM, juste après l’assaut, qui dévoile l’identité des sans-papiers arrêtés dans l’immeuble de Saint-Denis le 18 Novembre, et qui a contribué à mes interrogations quant à l’absence de Mohamed pendant les cours du soir, et le second article, paru récemment sur le site Mediapart consacré à l’assaut du 18 Novembre lui accordant quelques lignes. Le dernier enfin, qui a confirmé mes doutes, car il est bien difficile de trouver des informations auprès des journalistes et surtout face à un sujet aussi sensible que le terrorisme, paru dans le Journal de Saint-Denis, dans lequel on peut voir la photo de Mohamed, et lire son histoire.

Il n’y a pas eu de médiatisation tout simplement. On a rangé ce dossier quelque peu dérangeant, voir insignifiant pour certains dans le fond d’un tiroir et on l’a oublié. Qui est-ce qui pourrait s’inquiéter de cet homme ? Il n’y a pas eu de hashtag #JesuisMohamed après l’assaut, il n’y a pas eu d’appels relayés dans les médias pour que l’on vienne en aide à Mohamed. Si tu es sans-papiers aujourd’hui en France, tu pourras te faire tirer dessus impunément par le RAID, recevoir une OQTF, te retrouver à la rue et tout cela dans la plus grande indifférence. Parce qu’en France, nous sommes les premiers à nous indigner du sort réservé aux Noirs américains quant aux décisions injustes et aux comportements ouvertement racistes auxquels ils doivent faire face lors des contrôles policiers, mais le traitement de Mohamed, sans-papiers Egyptien, n’a pas réussi à déclencher l’ire des médias, des politiques et des citoyens français. Il faut absolument cacher, étouffer ce dossier pour continuer à nous battre pour les idéaux qui font de la France cette grande nation : Liberté, Égalité et Fraternité.

Mais hier, Mohamed est revenu en cours. Et il a sûrement dû faire preuve d’un immense courage et d’une grande persévérance pour revenir, apprendre la langue d’un pays qui lui a enlevé toute dignité le 18 Novembre, et se montrer volontaire pendant le cours. Et lorsque Mohamed a ouvert la porte de la classe, une partie de ma foi en l’humanité s’est renforcée, parce qu’il aurait pu abandonner l’apprentissage du français en raison de son OQTF, rejeter tout ce qui vient de la France et développer une forte rancœur face à la politique menée à son encontre. Au contraire, Mohamed est bien plus intelligent. Avec les faibles moyens qui lui sont accordés, il a décidé de se battre, décidé de faire valoir ses Droits, de montrer à tous ses détracteurs que son opiniâtreté est plus forte que la haine et que l’indifférence à son égard. Mohamed lutte aussi à sa façon contre les préjugés, contre la haine des migrants. En revenant aux cours, il combat les discours racistes et xénophobes sur les fantasmes français à l’encontre des étrangers venant en France simplement pour toucher les aides et ainsi pouvoir profiter d’une vie pleine d’oisiveté.

Mohamed est un exemple. Car il a tout perdu et même dans le plus grand dénuement, dans la plus grande détresse il continue d’afficher sa volonté d’apprendre et de s’intégrer dans une société qui pourtant le rejette. Et j’ai envie que son histoire soit connue, pour qu’enfin il y ait de l’apaisement, de l’entraide et de la compassion, car nous en manquons cruellement. Et que son statut de victime de terrorisme lui soit enfin accordé.

blogs.mediapart.fr


Commentaires

Logo de bidul38
Le retour de Mohamed
lundi 29 février 2016 à 15h13 - par  bidul38

Que faire, que dire pour que tous ces préjugés absurdes s’efface, que cette peur de l’étranger à fortiori musulman, tout aussi absurde s’efface elle aussi,
et qu’enfin on ne voit que des humains qui sont dans la misère économique et sécuritaire ?
Bien sûr que les extrémistes existent. Mais combien sont ils cachés parmi tous ces pauvres gens qui ne demandent qu’à vivre sans avoir peur de mourir
à tous moments ? Est il si difficile de tendre la main même si elle n’a pas tout à fait la même que la sienne ?
Depuis de nombreuses années les populations de tous les pays se mélangent avec les moyens de communications de plus en plus rapides que nous
avons. Les civilisations sont de plus en plus multiculturelles et arc en ciel. Évidemment avec les guerres en cours se phénomène est plus rapide en Europe.
Mais les européens doivent s’y habituer, c’est comme ça et rien ne peut l’empêcher. Le plus terrible ces ont tous ces politiques qui se servent de la peur
et dresser les uns contre les les autres afin de gagner des voix et accéder au pouvoir. Quitte à faire arriver une guerre civile, l’important est d’avoir le
pouvoir et l’appui des lobbyistes de tous poils et se remplir les poches. Suis je très,trop pessimiste ? Ce qui est sûr, est que je suis triste du comportement
de mes contemporains.

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Accueilli à coups de godasses à Amsterdam

vendredi 27 février 2009

Ron Edelheit, porte-parole de l’armée israélienne, a été "bombardé de chaussures" à l’Hotel Apollo où il venait faire une conférence.

Après avoir essuyé l’annulation de sa conférence par l’Hotel College d’Amsterdam, qui avait reçu de nombreux courriers indignés, le criminel de guerre israélien a été accueilli par un rassemblement de protestation devant l’Hôtel Appollo, et par un lancer de chaussures, initié par plusieurs manifestants, rapporte l’agence de presse néerlandaise ANP.

Sa conférence à Amsterdam avait comme intitulé « Après la guerre de Gaza, quoi maintenant ? ».

Le Comité Palestine néerlandais, a souligné que ce monsieur était porte-parole de l’armée israélienne pendant les massacres à Gaza et qu’il avait estimé "justifiées la destruction, les morts et les ruines causées par Israël".

ANP : Algemeen Nederlands Persbureau, agence de Presse Générale Néerlandaise

Por favor, pas de témoins étrangers !

vendredi 21 novembre 2008

Début octobre, en compagnie de deux français et guidé par des syndicalistes colombiens, le photo-journaliste Damien Fellous couvrait la grève des coupeurs de canne, visitant plusieurs piquets de grève.

Le mardi 14, sur la route entre deux raffineries, la police les a arrêtés et transférés à Bogota. « Aux alentours de midi, on me signifie que mes papiers sont en règle (j’ai un visa de coopérant) et que je suis libre de repartir. On se demande quel besoin il y avait de me garder 24 heures et de me transporter depuis Cali pour m’annoncer cela à Bogota. »

Ses amis expulsés, ont écopé de cinq ans d’interdiction de territoire. Le samedi 17, le président Alvaro Uribe a déclaré que les étrangers expulsés étaient des criminels qui auraient dû être jetés en prison pour avoir provoqué des actes violents. Il a dénoncé « la main de l’étranger ». Malgré leur caractère fantaisiste, ces accusations ne sont néanmoins pas à prendre à la légère. Les Aguilas Negras, groupe paramilitaire qui a assassiné plusieurs dizaines de syndicalistes depuis le début de l’année, ont désigné plusieurs ONG colombiennes et internationales comme objectif militaire.

in CQFD N° 61

Nouvelle traversée de "Free Gaza"

vendredi 7 novembre 2008

Nouvelle traversée de Larnaca jusqu’au port de Gaza ce vendredi 7 novembre. Après un premier voyage réussi le 23 août dernier, et un autre la semaine dernière, le "Dignity" reprend la mer et amènera cette fois-ci une délégation de 13 parlementaires européens auquels l’Égypte a refusé l’entrée, à l’occasion d’une conférence programmée dans la bande de Gaza du 8 au 11 Novembre.

"Les parlementaires visiteront les hôpitaux et apporteront une tonne de médicaments. Nous espérons qu’ils pourront rencontrer un bon nombre des 700 étudiants qui se sont vu refuser le droit de quitter la bande de Gaza pour aller étudier dans les universités où ils étaient déjà admis", a précisé Mary Hughes Thompson, l’une des organisatrices du Free Gaza Movement.

Source : freegaza.org
CAPJPO.com

Un nouveau blog : Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

lundi 20 octobre 2008

Ce blog a vocation à faire connaître des réflexions et des initiatives qui favorisent une résistance citoyenne du monde enseignant afin de faire échec aux lois qui dé-construisent l’Éducation Nationale.

Penser pour résister telle est la philosophie de cette démarche, mais aussi penser pour construire une école démocratique de la solidarité et de la réussite pour tous.

hendatho

resistancepedagogique.blog4ever.com

Acharnement judiciaire

dimanche 19 octobre 2008

Communiqué LCR

La LCR proteste contre la décision de maintenir en prison Jean-Marc Rouillan qui avait pourtant bénéficié d’un régime de semi-liberté. Ayant accompli sa peine, Rouillan a utilisé son droit de citoyen pour s’exprimer dans l’Express. Pour pouvoir le réincarcérer le juge a dû se livrer à un exercice d’interprétation.

La LCR, qui a toujours condamné sans hésitation les méthodes et la politique du groupe Action Directe, exige que Rouillan puisse retrouver la liberté et puisse bénéficier des droits de tout prisonnier bénéficiant d’un régime de semi-liberté.

Montreuil
le 16 Octobre 2008

Cambriolage à Siné Hebdo

jeudi 9 octobre 2008

La rédaction de Siné Hebdo victime d’un cambriolage dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 octobre

Les cambrioleurs se sont introduits alors même que Siné et son épouse dormaient à l’étage (rappelons que le journal se fabrique dans la maison même des Sinet, en attendant de trouver des locaux) et ont emporté comme seul et unique butin les ordinateurs de la rédaction. La salle de la maquette n’a pas été touchée. Les dégâts ont été constatés le dimanche matin. Une plainte contre X sera déposée.

Délinquance ou acte malveillant ? Il est à préciser que des menaces à l’encontre de Siné avaient été réitérées ces derniers jours.
Il y a quand même une bonne nouvelle, malgré beaucoup de retard dans le bouclage, le numéro 5 a pu sortir dans les délais ce mercredi 8 octobre, tel que prévu.

République et Liberté d’Expression ?

dimanche 5 octobre 2008

Non, Monsieur Jean-Marc Rouillan, je ne partage pas votre geste d’avoir tué un homme en la personne de Georges Besse.
Mais pour cela, vous avez été condamné par la Justice et vous avez payé votre dette à la Société.
Sur ce sujet, je n’ai rien à ajouter et encore moins à commenter.

Oui, Monsieur Jean-Marc Rouillan, vous avez le droit de vous exprimer en homme libre même si vos propos sont dérangeants ou choquants pour certains.
Je ne comprends pas pourquoi vous devriez être à nouveau condamné au nom de la Liberté d’Expression… et pire, vous voilà, aujourd’hui victime !

Je ne reconnais plus le pays dans lequel je suis né et aujourd’hui j’en ai honte.
J’ai malheureusement bien peur qu’un jour nous ne puissions plus marcher sans avoir les mains attachées dans le dos et la bouche bâillonnée…

Plus que jamais, il est temps de nous lever et d’hurler notre Liberté.

Éric L.

OGM : 8 mois ferme requis contre José Bové à Bordeaux

mercredi 27 août 2008

BORDEAUX - Le procureur de la République de Bordeaux a requis ce mercredi
huit mois de prison ferme et quatre ans de privation des droits civiques à
l’encontre de José Bové
, poursuivi avec 11 autres militants devant le
tribunal correctionnel pour une action anti-OGM menée en 2006 en Gironde.

Le représentant du ministère public Jérôme Bourrier a aussi requis 10 mois
de prison avec sursis contre Marc Giblet
, l’exploitant agricole chez qui
avait été menée en novembre 2006 cette action, à Luganos (Gironde), et qui
avait tiré à cette occasion un coup de feu en présence des militants
écologistes.

Six mois avec sursis ont été requis contre deux militants anti-OGM et
quatre mois avec sursis pour les neuf autres opposants aux organismes
génétiquement modifiés
.

Les plaidoiries de la défense interviendront jeudi.

(©AFP / 27 août 2008 22h18)

L’ONU interdite d’entrer dans les territoires palestiniens occupés

jeudi 17 juillet 2008

La "plus grande démocratie du Moyen-0rient", vient d’interdire à une délégation de l’ONU de se rendre dans les territoires occupés pour y enquêter sur les droits de l’Homme. Ce n’est pas la presse française qui nous l’apprend. Il faut dire qu’elle a d’autres chats à fouetter, ne serait-ce que pour suivre Ingrid Betancourt dans toutes les églises où elle est allée prier. D’ailleurs, des membres de l’ONU virés comme des malpropres, quoi d’extraordinaire ?

« Les autorités israéliennes ne nous ont pas permis de visiter les territoires palestiniens et n’ont donné aucune raison pour expliquer leur refus », a déclaré mardi, lors d’une conférence de presse à Amman, Prasad Kariyawasam, responsable d’un comité spécial de l’ONU, chargé d’enquêter sur les pratiques israéliennes affectant les droits de l’homme des Palestiniens et des autres Arabes des territoires occupés par Israël.

On ne sait pas ce qu’en pensent leurs chefs. Ils ne sont pas très susceptibles apparemment. A moins qu’ils aient peur de passer pour antisémites...

europalestine.com

Rétention de sûreté : une peine infinie

dimanche 13 juillet 2008

A l’initiative de l’association pour une information alternative populaire éducative et citoyenne : A.I.A.P.E.C, le film "rétention de sûreté : une peine infinie" de Thomas LACOSTE sera projeté mercredi 16 Juillet à 2O H 3O. Cette soirée se déroulera au 44, rue dufour, au centre ville de MACON.
La peine de rétention de sûreté qui permet de laisser en prison des personnes ayant fini de purger leur peine, expliquée par huit intervenants : juristes, psychiatres, militants.
Une soirée d’actualité donc... Une année après la suppression de la "grâce présidentielle" qui permettait "d’alléger le nombre des détenus en prison " !

Daniel DERIOT