L’honnête Philippe Val

samedi 9 janvier 2016
popularité : 1%

Par Christophe Kantcheff

Denis Robert dénonce ce que tous tiennent pour des inexactitudes, propos erronés, contestés ou invérifiables dans le dernier livre de Philippe Val.

Ce n’est pas si difficile de produire des oxymorons, cette « figure qui consiste à allier deux mots de sens contradictoires pour leur donner plus de force expressive », comme le dit le Petit Robert, qui offre pour illustration : « une douce violence ». Voici un oxymoron qui n’est pas encore dans le dictionnaire : « L’honnête Philippe Val ». Je me gausse gratuitement ? Pas tant que cela, semble-t-il.

Un an après le massacre commis dans les locaux de Charlie Hebdo, son ancien directeur publie C’était Charlie, un livre qui revisite l’histoire récente de l’hebdomadaire satirique. On eût imaginé, étant donné les circonstances qui ont endeuillé le journal, une certaine hauteur de vue, cette faculté d’âme qui permet à un individu de synthétiser sous sa plume l’esprit d’une équipe, sa vitalité, sa diversité, loin des règlements de compte mesquins post-mortem et pro domo et de la volonté d’imposer sa seule et amère version.

Las, une missive rendue publique, adressée à Olivier Nora, l’éditeur de Philippe Val chez Grasset, et signée par Denis Robert, (publiée plus bas ici-même) auteur récent d’un livre sur le même hebdomadaire, relativise l’authenticité de faits rapportés dans C’était Charlie. Avec précision, Denis Robert, qui s’exprime aussi au nom d’autres personnes concernées, comme Frédéric Thouron, Sylvie Caster, Bob et Catherine Sinet, ou les fils de Cavanna, multiplie ce que tous tiennent pour des inexactitudes, propos erronés, contestés par les intéressés, ou invérifiables – car Philippe Val détient le don de faire parler les morts…

Si l’ex-directeur de Charlie et ami de Sarkozy, dont Cavanna a écrit non sans pertinence que « le passage au journalisme n’aura été (…) qu’un marchepied vers des conquêtes sans cesse plus brillantes », détourne la mémoire de plusieurs disparus, c’est toujours à son profit. Ce qui traduit une manière d’être. « L’honnête Philippe Val », bientôt dans le dictionnaire ?

politis.fr


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

HLM, des locataires blindés

jeudi 2 décembre 2010

Plus de 50.000 familles parmi les plus riches de France bénéficient d’un logement HLM.

Fin 2007, quelque 53 000 familles parmi les plus fortunées de France étaient logées en HLM, selon des chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, révélés par La Tribune. (Mais ne vous précipitez pas sur le lien : l’article est payant bien sûr ! Ces gens-là ont investi le net seulement pour faire de l’argent) 37 000 familles logent en Ile-de-France, dont 18 000 à Paris, et 15 000 en province. Elles gagnent 11 200 euros par mois avec un enfant ou 13 500 euros par mois avec deux enfants.

bakchich.info