Appel de la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF)

dimanche 12 août 2007
popularité : 1%

Regardez bien la surface de cette page...
Pouvez-vous imaginer qu’une poule pondeuse élevée en cage dispose d’un espace vital encore plus réduit ?

Regardez bien la surface de cette page...
Pouvez-vous imaginer qu’une poule pondeuse élevée en cage dispose d’un espace vital encore plus réduit ?

Chers amis des animaux,

Oui, vous avez bien lu. Une poule pondeuse élevée en cage dite «  conventionnelle » devra se contenter tout au long de sa courte et pénible existence d’un espace vital de 550 cm2, c’est-à-dire moins important qu’une feuille de papier de format A4 !

Forcées de cohabiter à 4 ou 5 par cage, avec des cages empilées par milliers dans des hangars aveugles, les poules élevées dans de telles conditions ne peuvent ni ouvrir leurs ailes, ni marcher, et à peine se retourner. Elles trouvent difficilement la place de s’asseoir pour pondre leurs œufs et doivent parfois pondre debout, serrées les unes contre les autres.

Faute de pouvoir s’user en grattant le sol, leurs griffes deviennent trop longues, et elles finissent par se coincer dans le sol grillagé des cages : les poules sont alors totalement bloquées.

La recherche du profit à tout prix va même plus loin. La lumière artificielle des néons est maintenue 16 heures par jour pour que les poules pondent le plus d’œufs possible : près de 300 par an, alors que leur ancêtre, la poule Bankiva, ne pondait pas plus de 12 œufs au printemps !

Cette productivité forcée ajoutée au manque d’exercice engendre de nombreuses maladies, dont un affaiblissement des os (ostéoporose) qui conduit certaines poules à souffrir de multiples fractures avant de succomber.

Dans une promiscuité aussi intolérable, certaines poules deviennent agressives avec leurs voisines. Pour y remédier, les éleveurs leur coupent le bec sans anesthésie, provoquant une souffrance durable et le développement de lésions parfois mortelles…

Ne croyez pas que ces conditions d’élevage barbares et indignes sont des cas isolés : 80% des poules pondeuses en France et dans la plupart des pays européens vivent un tel calvaire !

En tant qu’ami(e) des animaux, vous êtes certainement révolté(e), comme moi, par la souffrance infligée à ces êtres sensibles. C’est pourquoi je vous propose de soutenir la mobilisation de la PMAF pour faire interdire des conditions d’élevage aussi cruelles…

La précédente campagne menée par la PMAF a déjà abouti à l’adoption d’une directive européenne promettant un premier progrès : l’interdiction à partir de 2012 des cages conventionnelles, pour les remplacer par des cages dites « aménagées », plus grandes, disposant d’un perchoir, d’un grattoir et d’un nid.

Mais à la suite de pressions des industriels de l’œuf, le Conseil des ministres de l’Union européenne risque de retarder de 5 à 10 ans supplémentaires l’application de cette directive !
Avant que la date d’application soit définitivement fixée par décret, il est urgent de réaffirmer avec force notre refus de voir les poules pondeuses souffrir plus longtemps. C’est pourquoi je vous propose de faire 3 gestes complémentaires pour soutenir et amplifier la mobilisation de la PMAF contre une telle barbarie.
Notre mobilisation est efficace puisque, grâce au soutien de milliers d’amis des animaux, nous avons déjà obtenu de grandes avancées pour rendre les conditions de transport moins cruelles, en particulier pour les plus jeunes. Jugez plutôt :

En tant que consommateur, privilégiez les œufs de poules élevées en plein air : vous pouvez télécharger sur notre site Internet un petit dépliant pour distinguer de façon très simple ces œufs de ceux pondus en cage, sans se laisser abuser par des appellations trompeuses comme «  œufs de nos régions » ou «  œufs de basse-cour ».

En tant que citoyen, signez et faites signer autour de vous la pétition téléchargeable depuis notre site Internet et renvoyez-la à la PMAF : nous la transmettrons à Monsieur Michel Barnier, ministre de l’Agriculture, pour donner plus de poids à notre mobilisation contre tout report de l’interdiction de l’élevage en cage conventionnelle.

Enfin, en tant qu’ami de la PMAF, offrez-nous les moyens de mener à bien une vaste campagne de sensibilisation :

- auprès de nos élus européens et français, pour qu’ils exigent l’application de la directive européenne dès 2012 ;
- auprès des grandes surfaces, pour que, comme c’est déjà le cas dans plusieurs pays européens, elle ne mettent plus en avant ou même retirent de la vente les œufs produits en cage ;
- auprès du public, pour faire connaître le scandale de l’élevage des poules en cage et accentuer le boycott des œufs produits dans ces conditions cruelles.

Vous le constatez, votre soutien à la PMAF est déterminant pour faire cesser au plus vite la souffrance des poules pondeuses élevées en cage !

Ghislain ZUCCOLO, Directeur

P.S. : Chaque don compte. Avec 50 euros, vous financez l’impression et l’affichage pendant 15 jours d’un grand panneau pour sensibiliser le public à la souffrance des poules élevées en cage. Avec 30 euros, vous permettez la remise d’un dossier d’information complet à un élu européen ou français. Quelles que soient vos possibilités, répondez vite !

http://www.pmaf.org


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant