Des statues de lanceurs d’alerte installées devant l’ONU à Genève

dimanche 20 septembre 2015
popularité : 1%

Les figures en bronze de Julian Assange, Chelsea Manning et Edward Snowden, debout sur des chaises, ont été exposées sur la place des Nations à Genève jusqu’à ce vendredi.

"C’est un monument au courage de trois personnes qui ont dit non à la mise en place d’une surveillance globale et aux mensonges et qui ont choisi de dire la vérité", a expliqué l’artiste italien Davide Dormino, à l’origine de l’oeuvre "Anything to say ?", qui pèse plus d’une tonne. Une quatrième chaise a été volontairement laissée vide pour que chacun puisse s’exprimer aux côtés de Julian Assange (cofondateur du site WikiLeaks, confiné dans l’ambassade d’Équateur à Londres), d’Edward Snowden (informaticien américain réfugié en Russie) et de Chelsea Manning (soldat condamné aux États-Unis à 35 ans de prison pour avoir livré des secrets d’État). L’exposition en Suisse de cette oeuvre est destinée à accompagner la loi "Pour une meilleure protection des lanceurs d’alerte", renvoyée au Conseil fédéral. Le comité de soutien suisse militaire milite aussi pour qu’Edward Snowden puisse obtenir l’asile politique en Suisse.

Le monument a déjà été exposé à Berlin en mai et à Dresde en juin. Il ira à Paris fin septembre. Les concepteurs du projet souhaitent que l’oeuvre demeure définitivement à Genève, après avoir fait le tour du monde. Plusieurs anciens employés de l’ONU ont dénoncé lundi dans The Guardian l’absence de protection envers les lanceurs d’alerte de cas de corruption notamment.

(Illustration : Le sculpteur Davide Dormino aux côtés des bronzes d’Edward Snowden, Julian Assange et Chelsea Manning - Photo : Salvatore di Nolfi/eystone)

rts.ch


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois