BAYER : Des méthodes de marketing irresponsables

Une campagne publicitaire de BAYER minimise les risques de produits pharmaceutiques
samedi 4 août 2007
popularité : 1%

Publicité pour l’aspirine et l’Alka-Seltzer

Une nouvelle fois, le groupe BAYER fait l’objet de critiques en raison de ses méthodes de marketing irresponsables. En effet, il qualifie l’aspirine, qui est un analgésique, de remède miracle (www.WonderDrug.com). BAYER est également à l’origine de l’action « En route pour Las Vegas avec Alka-Seltzer », qui encourage à boire et à manger en quantité excessive. Déjà au début de cette année, le groupe avait été condamné à verser plusieurs millions de dollars en raison de sa publicité mensongère sur les compléments alimentaires.

« Les produits miracles n’existent pas. Le nom de ce site est déjà irresponsable en soi. L’aspirine est un médicament extrêmement efficace qui ne doit être pris régulièrement que sous contrôle médical. La campagne de BAYER passe sous silence les risques importants et encourage à prendre de le médicament de façon excessive, » affirme Philipp Mimkes de la Coordination contre les méfaits de BAYER. « L’étude What’s More Dangerous, Your Aspirin Or Your Car (Qu’est-ce qui est plus dangereux pour vous, l’aspirine ou la voiture ?) publiée il y a quelques semaines révèle que le nombre des décès dus à l’aspirine est sensiblement le même que celui des accidents de la route. Pourtant, rien sur la page d’accueil www.WonderDrug.com n’attire l’attention sur ce danger » ajoute Mimkes.

Le jeu concours « Alka Seltzer in Las Vegas » de BAYER permettant pour un groupe d’hommes de gagner, par tirage au sort, un voyage dans un casino de Las Vegas, minimise les risques de ce médicament. C’est avec un clin d’œil de complicité que le service communication de BAYER affirme que, si les hommes mangent et boivent trop lors de sorties en commun, les conséquences peuvent être battues en brèche grâce à Alka-Seltzer. Or ce médicament contient lui aussi de l’acide acétique salicylique, principe actif de l’aspirine, capable de provoquer des hémorragies et même d’entraîner la mort.

L’an passé, pour faire la publicité d’Alka-Seltzer, BAYER est allé jusqu’à organiser des concours de grande bouffe. Ce médicament faisait figure de sponsor lors de l’open américain de International Federation of Competitive Eating.

Pour la Coordination contre les méfaits de BAYER, il faut que l’aspirine fasse l’objet d’une prescription médicale obligatoire et que la publicité pour les médicaments soit interdite. « Les profanes ne sont souvent pas en mesure de déceler les promesses sans fondement des groupes pharmaceutiques. Les informations concernant les médicaments sont à mettre exclusivement entre les mains des médecins et d’experts indépendants chargés de les évaluer et pas dans celles de l’industrie pharmaceutique » précise Philipp Mimkes. (traduction : Edith Meyer)

Coordination contre les méfaits de BAYER
Postfach 15 04 18
40081 Duesseldorf, Allemagne

(aussi en francais) http://www.cbgnetwork.de

e-mail : CBGnetwork@aol.com
tél : 00 49 - 211 - 33 39 11
fax : 00 49 - 211 - 33 39 40

Merci de prendre contact avec nous si vous souhaitez recevoir régulièrement notre newsletter en français ou en anglais.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Nouvelle convocation José Bové au tribunal d’instance

samedi 8 décembre 2007

Reçu du "Collectif des faucheurs Volontaires Rhône-Loire"

José se retrouve à nouveau devant la JAP lundi 10 décembre au matin, il faut à nouveau tous être présents pour soutenir la fin de toutes les condamnations contre les militants anti-OGM.

RAPPEL :

Lundi 12 novembre, José Bové est ressorti libre du bureau de la juge d’application des peines du tribunal de Millau. La magistrate et le porte-parole des Faucheurs volontaires ont discuté de la façon dont celui-ci pourrait accomplir la peine que lui a infligée la cour d’appel de Toulouse le 15 novembre 2005 : quatre mois de prison ferme, en tant que récidiviste, pour avoir participé au fauchage d’un champ de maïs transgénique le 25 juillet 2004 à Menville (Haute-Garonne).

En droit, la juge pouvait placer M. Bové sous bracelet électronique, mesure que le leader paysan avait par avance rejetée. Ce refus aurait pu justifier sa mise en détention immédiate. Selon son avocat, Me François Roux, José Bové a indiqué qu’il acceptait un aménagement de sa peine, qui pourrait prendre la forme de "jours amendes". La juge l’a convoqué le 10 décembre, pour un débat contradictoire avec le procureur.

cactus pubis

samedi 24 novembre 2007

Au poil !

Un cactus sur lequel poussent des poils pubiens ?

Voilà qui ne manque pas de piquant. Cette œuvre conçue par Laura Cinti est l’une des pièces phares du Festival international des sciences d’Edimbourg, en Ecosse. Pour réaliser The Cactus Project, l’artiste “transgénique” dit avoir introduit du matériel génétique humain dans le génome d’une cactée.

En 2000, l’artiste brésilien Eduardo Kac avait déjà exposé un lapin transgénique vert fluorescent, doté d’un gène de méduse. Si le directeur du Scottish Arts Council – l’ancien évêque d’Edimbourg – a quelques réserves en ce qui concerne la manipulation d’animaux, l’œuvre de Laura Cinti ne lui pose pas de problème éthique. “Faire pousser des poils pubiens sur un cactus ne fait de mal à personne”, estime-t-il.

courrierinternational