Un ex jeune con devenu vieux néocon

Romain Goupil dans ses oeuvres
dimanche 15 février 2015
popularité : 1%

Par Jack Dion

À l’occasion de la sortie de son film "Les jours venus", Romain Goupil a donné une interview à Télérama. Pour ceux qui l’auraient oublié, le cinéaste est un ancien trotskiste ayant viré néocon. Au nom de cette conversion somme toute assez banale, l’homme a soutenu la diabolisation des Serbes pendant la guerre dans l’ex-Yougoslavie, puis il s’est enthousiasmé pour la cause du Kosovo indépendant, avant de féliciter George W. Bush pour l’invasion de l’Irak en 2003.

On pourrait croire qu’un tel CV incite à l’autocritique et à la modestie. Ce serait mal connaître Romain Goupil, l’homme qui ne regrette rien. Le cinéaste préfère se justifier avec la grossièreté de langage qui est le seul legs de son passé. Il dénonce le "non" de « ces crétins de Français » au traité constitutionnel de 2005, lui qui ne s’emballe que pour la cause d’une Europe mythique. À défaut de Cohn-Bendit président de la République (son rêve), il se définit comme « hollandais ». Il voue aux gémonies Podemos et Syriza, « ces mouvements populistes qui n’ont qu’une revendication : augmenter les salaires et combattre le chômage » (l’horreur).

Dans la foulée, il fustige « les connards du Front National et du Front de Gauche qui n’ont que le mot "crise" à la bouche ». Il demande : « Quelle crise ? » Enfin, il ose : « Les gens ont peur de tout... Mais que veulent-ils à la fin ? Que tout le monde soit fonctionnaire ? Précaire est un statut tout à fait enviable, qui oblige à inventer, à se bouger le cul, à changer. » Fin de la leçon.

Jadis, Romain Goupil divisait le monde en jeunes cons et vieux cons. Vu qu’il avait des prédispositions naturelles pour ces deux stades de l’hominisation, il est passé de l’un à l’autre sans difficulté.

Marianne N° 930 du 13 février 2015


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois