Un maire en eaux troubles

samedi 8 mars 2014
popularité : 1%


Par Frédéric Ploquin

À Bagnolet, 35 000 habitants et 1 200 agents municipaux, politique et faits divers surfent dans la même rubrique. Au point que les dirigeants du Parti Communiste, qui tient cette ville de Seine-Saint-Denis depuis 1928, ont préféré investir le premier adjoint, Laurent Jamet, plutôt que le maire sortant, Marc Everbecq, qui rêve d’un troisième mandat… et se présente aux municipales sans l’aval du PC.

Les adhérents locaux lui ont également tourné le dos, et pas seulement parce que la ville est la quatrième plus endettée de France, avec 3 300 euros par tête. Quelques chantiers faramineux, dont le coût a presque doublé en cours de route, ont pesé dans la balance. Mais ce qui reste dans toutes les têtes, c’est l’irruption des limiers du Quai des Orfèvres dans les locaux du garage municipal, en juin dernier.

En ligne de mire, le responsable des lieux, « Moumouss », 38 ans, boxeur à ses heures et parfois calibré. Un petit caïd chargé de … la protection rapprochée du maire. Jusqu’à cette descente où 11 kgs de cocaïne, une Kalachnikov et un gros paquet d’espèces ont été saisis.

Marianne N°881 du 7 mars 2014


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011