Entre travail et situation

samedi 18 janvier 2014
popularité : 1%


Pôle Emploi vient gentiment de se rappeler au bon souvenir de Julie, une jeune chômeuse coupable d’avoir pratiqué le « wwoofing ». En clair, elle est accueillie chez un maraîcher bio pour découvrir le monde de la ferme. Elle donne une coup de main, sans obligation, et elle est hébergée sur place. Une pratique encouragée par le ministère de l’Agriculture sur son site Internet.

Mais, pour Pôle Emploi, c’est du boulot ! L’organisme lui demande de rembourser deux semaines d’indemnités, au motif qu’elle était « en situation de travail ». Pendant ce temps-là, en déduit Pôle Emploi, elle n’était pas disponible pour d’éventuels rendez-vous avec son conseiller. Ce qui est faux, la ferme n’étant qu’à une petite heure du bureau en question. La jeune femme, qui, justement, veut se reconvertir dans l’agriculture, mettait à profit son temps libre pour découvrir son futur métier. Ça lui servira de leçon !

L’agriculteur, lui, se voit réclamer par la Mutualité sociale agricole la modique somme de 4 500 euros. il est accusé de « travail dissimulé ». Le site du ministère, imperturbable, continue d’inviter les amateurs à « découvrir une autre façon de vivre ». Et surtout une autre façon d’accumuler les emmerdements...

Le Canard Enchaîné N° 4864 du 15 janvier 2014


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Hopitaux en danger

jeudi 19 avril 2018