La justice gâche le soleil du couple Balkany

dimanche 17 novembre 2013
popularité : 1%

Les séjours des époux Balkany dans leur palais Dar Gyucy de Marrakech, dans leur paradisiaque Maison du Soleil de l’île antillaise franco-hollandaise de Saint-Martin ou dans leur chiquissime Moulin de Cossy, à Giverny (Eure), risquent de tourner au vinaigre. Le parquet de Paris a en effet ouvert, le 6 novembre, une enquête préliminaire pour blanchiment de fraude fiscale contre le député maire de Levallois et son épouse.


Et les policiers du tout nouvel Office central de lutte contre la corruption ont entrepris de retourner à la fourche le patrimoine immobilier et bancaire du couple. Les ficelles en or utilisées par Patrick et Isabelle Balkany pour échapper à l’ISF n’ont plus de secret pour les lecteurs du Canard. Comme l’a écrit le palmipède en octobre, déjà, cette famille prévoyante ne possède rien : la cahute marocaine et le gourbi de l’île Saint-Martin sont la propriété de sociétés immatriculées dans des paradis fiscaux.

Mieux, pour éviter d’être imposés sur leur masure de Giverny, les deux époux prétendent vivre séparément : madame est supposée résider seule dans le moulin, et monsieur dans la permanence UMP de Levallois, qu’il ne possède pas et ne loue pas davantage. L’astuce leur permet de déclarer chacun la moitié de la valeur de la propriété et de rester sous la barre de l’ISF. Avant d’ouvrir son enquête, le proc a fait son miel du témoignage de Didier Schuller (ancienne vedette des affaires judiciaires du feu RPR) recueilli, en octobre, par le Juge Van Ruymbeke. Cet ex-ami des Balkany a remis au magistrat des documents sur les comptes bancaires ouverts par le maire de Levallois dans des contrées exotiques.

Il s’agit en fait de pièces issues directement du dossier judiciaire de l’affaire des HLM des Hauts-de-Seine. Mais, à l’époque, les juges avaient curieusement décidé d’enterrer cette paperasse. La voilà désormais exhumée… Le parquet va pourtant être obligé de s’armer de patience. Pour trouver les vrais proprios des palais et retracer les circuits financiers imaginés par les Balkany, la justice va devoir solliciter les autorités du Liechtenstein, de Suisse, des Antilles hollandaises, du Maroc, du Panama et de Singapour. Lesquelles répondront ce qu’elles voudront quand elles le souhaiteront.

Pour aller au plus simple, les poulets s’apprêtent aussi à cuisiner le patron français de l’agence de Marrakech qui a vendu à un prête-nom, pour 5 millions d’euros, le palais marocain des Balkany… Sarko et Carla avaient jusqu’à présent leur rond de serviette dans cette humble demeure. Mais ils risquent de s’y faire plus rares, pour éviter les éclaboussures judiciaires et médiatiques. L’ex-chef de l’État, qui est à tu et à toi avec le couple depuis près de quarante ans, fuit désormais comme la peste les occasions d’être photographié en compagnie de Patrick et Isabelle et déserte la propriété de Giverny, qu’il fréquentait naguère assidûment.

Pour ne plus se trouver nez à nez avec des policiers venus perquisitionner ?

Le Canard Enchaîné N° 4855 du 13 novembre 2013


Commentaires

Logo de HERVE
La justice gâche le soleil du couple Balkany
dimanche 17 novembre 2013 à 12h35 - par  HERVE

Balkany a voyagé en Afrique avec Patokh Chodiev, un des membres du "trio kazakh" qui dirige la société ENRC, connue pour avoir spolié les richesses du continent, notamment au Congo.

Patokh Chodiev est également impliqué dans une affaire touchant Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, J-F Etienne des Rosaies et le sénateur belge Armand De Decker ... cette affaire permettant à Patokh Chodiev d’échapper à la prison.

Il faut vraiment que la lumière soit faite là-dessus si l’on veut encore croire à la démocratie.

A propos : J-F Etienne des Rosaies (qui a travaillé pour Charles Pasqua) semble avoir disparu ...

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015