La modestie de Don Quichotte

samedi 29 septembre 2007
popularité : 2%

Augustin Legrand ne se juge pas assez compétent pour accepter une mission gouvernementale

Le porte-parole des Enfants de Don Quichotte Augustin Legrand a annoncé mercredi avoir refusé une mission que lui proposait la ministre du Logement Christine Boutin, estimant qu’il existait des personnes plus "compétentes" que lui pour ce poste.

"Je crois qu’il y a des personnes plus compétentes que moi, (...) des gens qui font ce travail depuis longtemps, qui peuvent anticiper les problèmes, qui peuvent agir plus rapidement", a expliqué le comédien sur France-Info, précisant qu’il s’agissait d’"une mission pour mettre en oeuvre le plan grand froid immédiatement".

"Je ne suis pas un spécialiste du logement ou des sans abris, je suis comédien", s’est-il exclamé. "Alors après oui, je suis révolté par ça, mais enfin, on a tous un coeur !".

Selon Augustin Legrand, "si les moyens sont là, on trouve un bon pilote, un pilote plus performant que moi - et j’espère qu’il en existe - et les choses avanceront rapidement". Mais "les moyens ne sont pas là, la polémique est là", a-t-il ajouté.

En décembre 2006, l’association les Enfants de Don Quichotte avait installé plusieurs centaines de tentes le long du canal Saint-Martin à Paris pour protester contre le mal-logement. Face au retentissement de l’opération, qui s’était étendue à plusieurs villes en province, le gouvernement avait annoncé le 8 janvier la mise en place d’un plan d’action renforcé au profit des mal-logés et des SDF s’appuyant notamment sur 27.100 places d’hébergement, les personnes accueillies devant se voir proposer une "solution pérenne".

"Aujourd’hui, on sait qu’on est à 14.000 places disponibles. C’est 13.000 personnes qui (...) ne seront pas abritées dans des conditions dignes et décentes", s’est indigné Augustin Legrand.

"On a relayé des promesses ministérielles fortes et d’un seul coup, on n’a pas les objectifs. C’est inadmissible"
a-t-il conclu.

Source : La Tribune

Augustin Legrand refuse l’invitation de Christine Boutin
Augustin Legrand, la tête de file des Enfants de Don Quichotte, défenseur des SDF, a refusé mercredi la mission de suivi du plan “Grand Froid” que Christine Boutin voulait lui confier au sein de ministère du Logement et de la Ville. Motif : Augustin Legrand estime ne pas avoir assez de légitimité et de compétences sur ce dossier.

Mais il promet de rester un “témoin vigilant”.
_ On m’a proposé le suivi du “Plan grand froid”, mais quelle légitimité ai-je sur ce dossier ? Il faut qu’ils trouvent un meilleur pilote que moi pour ce plan” : Augustin Legrand a décliné mercredi l’invitation formulée par Christine Boutin. La ministre du Logement et de la Ville proposait au porte-parole des Enfants de Don Quichotte d’assurer le suivi du plan “Grand froid”. Il s’agissait de prendre “conscience de l’ensemble des difficultés concernant le logement”.

La ministre lui avait promis un accès total aux dossiers.
Un rôle de “témoin vigilant”, c’est ce que veut désormais endosser Augustin Legrand. Il assure déjà la coprésidence du comité de suivi du plan d’action gouvernemental pour l’hébergement des SDF. Le porte-parole des Don Quichotte menace d’installer de nouvelles tentes, cette fois sur le pont des Arts à Paris et non plus près du canal Saint-Martin, si des crédits supplémentaires ne sont pas débloqués. Selon ses calculs, 14.000 places seront créées cet hiver pour les sans-abris alors que le gouvernement précédent en avait promis plus de 27.000.

Nous on essaie d’alerter
a expliqué Augustin Legrand.

Avant de préciser que, selon lui, Christine Boutin avait été sincère en lui proposant cette mission.

Sources :e-torpedo.net & lesenfantsdedonquichotte


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois