EELV et la guerre en Syrie

lundi 9 septembre 2013
popularité : 1%

Par Feufollet

Noir, rouge, blanc, brun, vert et caméléon, cette gamme de couleurs même incomplète est déjà trop variée pour dresser un tableau politique clair. Je ne sais pas comment font les daltoniens s’ils ne sont pas dotés d’une bonne instruction. Mais je crois, (pas pour vous-même, bien sûr) que le daltonisme politique est actuellement une vraie pandémie de déficience du discernement. Suis-je vacciné ?


En politique, le trouble que procure le mélange des colorations de circonstances déstabilise la perception des sens et dilue les différences de genres. Heureusement, nous avons la télé en couleur pour nous aider à voir mieux. Ainsi voit-on les Verts de France (EELV) en appeler à la guerre contre la Syrie, sous prétexte avéré ( ?) d’utilisation d’armes chimiques par le régime d’Assad. Encore des gens bien informés. Car ils savent eux, qui à utilisé ces gaz toxiques. Alors que nous, pauvres ignorants et incrédules ne savons pas. Il suffit pourtant de croire les services de renseignements atlantistes. C’est pas plus compliqué, idiots de nous.

Il appert que les cinq signataires de l’appel à la guerre verte sur le site de EELV, tous responsables de haut rang ne représentent qu’eux-mêmes. Pas de consultation démocratique chez les Verts. Maintenant, ils connaissent l’exercice du pouvoir. Pauvres Verts, livrés pieds et poings liés par mariage organisé à leurs divers maquereaux médiatiques. Succès électoraux contre déchéance morale. Ainsi, et en dehors de toutes interrogations sérieuses, nos cinq preux chevaliers verts décident seuls, que les écolos bien nés doivent partir en croisade en Syrie, sous la bannière du roi Normal 1er, vaillant redresseur de torts et défenseur du bien-être des peuples. Sauf du sien pour lequel il ne peut rien.

Eux, bien sûr resteront dans leurs pénates. Leur sang vert ne doit pas couler sur les champs de batailles, dans des expéditions chevaleresques contre la barbarie anti-normal. Il faut maintenant réquisitionner les dernières chèvres du peuple affamé pour assouvir les folies des nouveaux rois. Nourrir les bourreaux et quêter pour les victimes. Presque cinq milles ans de civilisation anéantis par et pour quelques super-média-cons. Dis papa, c’était comment la couleur verte avant que je ne devienne aveugle ? Dis papa, le vert-brun ça existe ?

legrandsoir.info


Commentaires

Logo de René HAMM
EELV et la guerre en Syrie
lundi 9 septembre 2013 à 14h19 - par  René HAMM

Bonjour,

La position de Hélène Flautre, Barbara Pompili, Pascal Durand, François de Rugy et Jean-Vincent Placé ne me surprend pas.

Les Verts, à l’instar de leurs homologues d’outre-Rhin, ont jeté depuis belle lurette leurs principes fondateurs aux orties. Sous l’impulsion notamment de Daniel Cohn-Bendit et de son pote Joschka Fischer (1), lequel officia, du 27 octobre 1998 au 18 octobre 2005, en qualité de ministre des Affaires étrangères, les "écologistes" partidaires français et les Grünen renoncèrent au désarmement unilatéral, à la sortie de l’OTAN, à la non-violence et au refus de cautionner les ventes d’engins de mort. Le "pacifisme intégral" du si regretté René Dumont (2) paraît sans doute ringard à ces messieurs-dames auxquels la tenue kaki sied fort bien.
Existe-t-il des militant(-e)s de base qui ne partagent pas ces écœurants élans guerriers ?...

(1) Pour justifier les frappes dans les Balkans des bombardiers sous la
bannière des "forces alliées" (du 24 mars au 10 juin 1999), il n’hésita pas à instrumentaliser Auschwitz. L’argument massue censé clore le bec aux éventuels mégotteurs !... Idem que le parallèle entre des dictateurs contemporains (Slobodan Milosevic, Saddam Hussein, Mouammar Khadafi...) avec Adolf Hitler !...
(2) Décédé le 18 juin 2001. À l’issue de l’opération "Tempête du désert" contre l’Irak (2 août 1990 - 28 février 1991), l’homme au pull-over rouge avait publié un essai intitulé "Cette guerre nous déshonore. Quel nouvel ordre mondial ?" (avril 1992 au Seuil). Le 18 avril 2013, les Éditions Les petits matins ont sorti une version plus développée (512 pages, 20 euros) de l’ouvrage de Jean-Paul Besset, "René Dumont, une vie saisie par l’écologie". La première mouture, parue chez Stock, date de mars 1992.

Logo de René HAMM
lundi 9 septembre 2013 à 14h30 - par  Michel Berthelot

Bonjour et merci pour ces utiles précisions et ces non moins importants rappels.

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011