Les Françaises aiment la fessée

dimanche 6 janvier 2013
popularité : 1%

Les Françaises ont des pratiques sexuelles de plus en plus osées et elles l’assument. C’est ce qui ressort d’une étude Ifop pour Femme Actuelle, publiée à l’occasion de la sortie de la suite de "Cinquante nuances de Grey". Voici les principaux enseignements de ce sondage.

Oui à la fessée


Une femme sur quatre déclare avoir déjà reçu une fessée de son partenaire (24 %), contre 8 % en 1985. “La tendance à l’élargissement du répertoire sexuel des Françaises se confirme avec des pratiques SM soft en nette progression”, estime l’Ifop. En revanche, les pratiques érotiques de domination ou de soumission plus hard restent toujours marginales (5 % aujourd’hui, 3 % en 1985).

Les sex-toys banalisés

Depuis une demi-douzaine d’années, l’usage des sex-toys s’est banalisé : aujourd’hui, plus d’une femme sur trois (38 %) admet en avoir déjà utilisé, contre à peine 14 % en 2009 et 7 % en 2007.

Un peu de piment

Pour pimenter sa vie de couple, plus d’une femme sur deux (51 %) admet aussi être tentée de faire l’amour dans un lieu public. Quant aux lectures érotiques, c’est une pratique désormais répandue : près de six femmes sur dix reconnaissent avoir déjà lu un livre érotique, contre un peu plus d’une sur trois en 1970 (38 %).

Le best-seller de E.L. James (40 millions d’exemplaires vendus dans le monde) a par ailleur dopé les ventes dans les sex-shops, selon une enquête du site littéraire myboox.fr. Ainsi, le leader de la vente de sex-toys en Europe, Fun Factory, a enregistré une hausse de 300 % des achats de "tapettes à fesses" en France... Vingt fois plus de boules de geisha qu’il y a un an ont été vendues en fin d’année dans une chaîne de boutiques spécialisées de Paris.

(photo : AFP/Joël Saget)

midilibre.fr


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Témoignage vidéo éclairant

jeudi 29 novembre 2007
Villiers-le-Bel

dailymotion.com

Sur cette vidéo, un riverain, présent quelques minutes après la collision
entre la voiture des policiers et la moto des 2 jeunes, nous apprend
notamment que les policiers ont déplacé la moto et l’ont rapprochée des deux
corps.

La presse est pour l’instant muette sur ce témoignage qui fournit certains
détails importants.

L’aveu de Sarkozy

dimanche 18 novembre 2007

LE NON L’EMPORTERA LORS D’UN RÉFÉRENDUM SUR LE TRAITÉ « SIMPLIFIÉ »

Bruno Waterfield, le correspondant à Bruxelles du quotidien britannique The Telegraph révèle que Nicolas Sarkozy, devant un groupe de parlementaires européens réunis à huis-clos, a admis que « des référendums sur le nouveau traité européen étaient ‘dangereux’ et perdants en France, en Angleterre et dans d’autres pays. Il y a un gouffre entre les peuples et les gouvernements »

Parlant du référendum du 29 mai 2005, Sarkozy a dit que « La France n’était qu’en avance sur les autres pays dans son vote pour le NON. ». « La même chose arriverait dans tous les Etats membres si un référendum y était organisé », a-t-il ajouté. « Un référendum aujourd’hui mettrait l’Europe en danger. Il n’y aura pas de traité si un référendum a lieu en France, et il en va de même pour un référendum au Royaume-Uni. »