On le fait nous-mêmes ?!

mardi 25 septembre 2012
par  LaSeiche
popularité : 1%

Par La Seiche

Comme tout le monde, il y a des jours où j’ai le verre rempli d’espoirs divers du genre "il y a plein de possibilités de changements dans toutes ces crises" et puis d’autres où c’est le grand vide.


C’est surtout la lenteur de nos "acteurs environnementaux". Tout ce temps passé à commenter, décrire, lire, réagir, organiser des conférences et des colloques inutiles, et si peu de temps à se retrousser les manches, pour se mettre à faire quelque chose de concret, bon sang ! Je ne sais pas moi, il y a le choix... Expérimenter un peu plus d’autonomie. Parler à ses voisins. Rejoindre une AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne). Balancer sa télé. Se bouger pour les autres. Regarder mes deux mains et me dire que si demain mon confort cessait de m’être servi plus ou moins cuit aux dépens de l’exploitation d’autrui ou de guerres censées assurer "notre indépendance énergétique", est-ce que ces deux mains sauraient faire quelque chose pour assurer ma survie immédiate ? Il y a dix ans, la réponse était non. Aujourd’hui c’est oui.

Ce qui nous freine c’est l’individualisme. Des actions réellement efficaces ne peuvent être que collectives. Mais ce qui nous freine doublement c’est notre trouille plus ou moins grande de nous faire avoir par le collectif. Un collectif qui chez les humains, dès qu’il se structure, semble avoir du mal à éviter la soif de pouvoir (par exemple, voir EEVL). Alors ça aussi, il faut le passser à la moulinette et, tout(e) seul(e) dans son coin se dire qu’on est en réalité des millions. Parce qu’on est des millions. Pour l’anniversaire de Gandhi, le 2 octobre prochain, des marches collectives se préparent, en Inde et ailleurs (voir site Ekta Parishad). Et ça pourrait marcher dites ? Du côté de l’énergie et de l’autonomie, je m’occupe d’un projet difficile et dont j’ai envie de parler ici rapidement. Notre truc s’appelle Solar Fire et c’est difficile parce qu’on propose en accès libre des méthodes de construction de concentrateurs solaires qui, largement répandus, redonneraient de l’autonomie aux gens, aux villages, aux petites industries locales. Vous pouvez voir ici ce que ça donnerait. Beaucoup d’autonomie en fait.

C’est difficile parce que quand on parle d’énergie solaire tout le monde pense aux panneaux que seuls des riches peuvent se payer mais pas aux autres, pas aux millions d’autres. L’énergie dans la tête des gens c’est l’électricité et basta - ce qui ne tient pas compte des besoins en énergie thermique mais ça, ça passe à la trappe. Et puis c’est difficile parce qu’on n’est pas une ONG, qu’on avance au coup par coup, avec d’un côté du DIY ( "Do It Yourself" faites-le vous-même) et de l’autre une tentative d’entreprise sociale solidaire qui démarre à peine. Et là encore, faut inventer. Je me plains pas, ce n’est pas le but, j’ai tout choisi. Ces machines solaires on en a construit au Mexique, à Cuba, au Mali, en Inde, en Europe, au Canada, aux USA, on a fait tout ce qu’on appelle le R&D (Recherche & Développement) nous-même depuis des années en travaillant notamment avec un formidable entrepreneur gandhien et... ça ne suffit pas à mettre le feu. Alors hier soir on a pensé que si on faisait exploser nos machines sur une plage californienne là on aurait plein de médias et là on existerait vraiment. C’est pas dingue ça ?

Comment sommes-nous arrivés à rendre l’essentiel invisible à ce point ? Dans tous les domaines du vivant ?

"Le pétrole était plus que l’or n’a été ou ne sera jamais, parce que l’on ne peut pas fabriquer de la lotion capillaire ou du parfum, du TNT ou des toitures, ni faire rouler une auto rien qu’avec de l’or. On ne peut pas canaliser cet or vers l’est pour faire marcher les usines, non plus. La religion du pétrole, disaient les gars, c’était de ramasser tout ce qu’on peut, puis de dépenser tout ce qu’on peut aussi vite qu’on peut, et puis de mourir où on peut." (Woody Guthrie, En route pour la gloire, p. 116)


Commentaires

Logo de Lyseann
On le fait nous-mêmes ?!
jeudi 27 septembre 2012 à 10h42 - par  Lyseann

Une forme de L’INTELLIGENCE COLLECTIVE QUI PREND FORME : C’est le monde de demain, aujourd’hui, et tant mieux !

THE POWER OF NETWORKS
- http://www.youtube.com/watch?v=nJmGrNdJ5Gw

Déjà évoqué dans le bon doc « L’OBSOLESCENCE PROGRAMMEE » de CASH INVESTIGATION « I FIX IT » (se positionner à 52 mn)
- 
http://vimeo.com/44189222

COMMUNAUTE DE CREATEURS
Marcin JAKUBOWSKI, docteur en physique, reconverti à l’agriculture, met 50 modèles de machines et d’outils agricoles et autres en open-source sur son site afin de permettre à tout un chacun de les fabriquer soi-même bon marché en partant de rien. Son objectif est d’offrir un kit de démarrage complet de tous les outils nécessaires à la vie moderne. Il explique son projet dans une video sur TED en 4 minutes (cliquez pour activer les sous-titres).
- 
http://www.dailymotion.com/video/xrxxgo_marcin-jakubowski-des-plans-detailles-en-acces-libre-pour-la-civilisation_webcam

« DO IT YOURSELF », LES « MAKER FAIRE », ET « OPEN BIDOUILLE CAMP »

Logo de Lyseann
On le fait nous-mêmes ?!
mardi 25 septembre 2012 à 11h19 - par  Lyseann

Super ! Créons notre progrès et bien vivre ensemble !
Puisqu’ils ne créent que leurs profits !
Organisons-nous en réseaux, en collectifs !
Et squizzons ces gros assistés d’exploiteurs !

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

NDDL : NON quand même !

mercredi 22 juin 2016
[

Je pense donc je gêne !

samedi 16 avril 2016

Éthique & animaux

jeudi 14 avril 2016

NON aux grands projets inutiles

dimanche 5 juillet 2015

CETA TAFTA : NON

lundi 2 juin 2014