Candidature spontanée incluant lettre de motivation...

... On n’est jamais si bien servi que par soi-même !...
jeudi 26 juillet 2007
par  Michel Berthelot
popularité : 1%

Monsieur le Premier Ministre,

Étant gaucher de naissance mais ambidextre de vocation, j’envisage subséquemment depuis quelque temps l’éventualité de devenir droitier de conjoncture. Question d’époque et de tendance. Ceci sans vergogne et sans pudeur superflue... Qui plus est avec une ambition certaine et sans fausse modestie.

Je me permets donc par pur opportunisme, à l’image de mes nombreux devanciers, de venir ici vous adresser ma candidature à quelque avantageux poste restant à pourvoir au sein de votre rutilant gouvernement. Conscient de me réveiller quelque peu tardivement, mon acte de candidature n’en est pas moins sérieux et réfléchi.

En cas de réponse positive de votre part, ce dont je ne doute pas un instant, au regard de votre efficiente entreprise de débauchage et de déstabilisation de la gauche, inaugurée au lendemain même de votre flamboyant avènement, je m’engage, dès mon entrée en fonction, à renoncer à mes précédentes détestables habitudes de grasses matinées auxquelles m’avaient accoutumées ces piètres 35 heures hebdomadaires, que je pratiquais si gauchement dans un passé récent.

Je pense, de surcroît, posséder toutes les qualités requises pour le type de portefeuille que votre noble attitude d’ouverture laisse augurer, à savoir une responsabilité limitée couvrant un secteur superfétatoire du style, ministère de la défense des privilégiés, ou secrétariat d’État aux phynances, détaché à Lourdes pour boucler le budget de la rupture définitive avec les plus démunis. Bref, je suis prêt, s’il le faut, pour preuve de mon contextuel avilissement total, à créer une association significative du type "Ni but ni surprise" ou "ni flûte ni vocalise".

La perspective d’entrer à votre service m’enthousiasme à plus d’un titre :
D’abord, et par principe depuis que j’ai irrémédiablement épuisé mes droits pour devenir rmiste au long cours, je considère qu’il n’y a pas de sotte ou honteuse proposition d’embauche.
Ensuite, comme il s’agit d’une création de poste, me seront évidemment épargnées les comparaisons fort déplaisantes qu’inspire souvent aux fâcheux le souvenir d’un prédécesseur.
En outre, j’apprécie qu’aucune compétence ni expérience particulière ne soit requise pour la haute fonction à laquelle vous me destinez.
En d’autres termes, je me félicite, qu’il y ait prescription quant à mon manque crasse de diplôme et autres absences de formation en hautes écoles et instituts qualifiants. Votre discrétion sur le sujet vous honore et vous épargne la lecture désespérante d’un curriculum vitæ décevant au possible, entrelacs de stages incongrus et de périodes d’essais peu concluantes.
Enfin, "une grande capacité d’adaptation" et "la volonté d’évoluer au sein d’une équipe embarquée dans les plus scabreuses et les moins avouables des missions d’État" confirme à travers ces critères que je suis absolument l’homme qu’il vous faut.

J’en veux pour preuve ma remarquable habileté au retournement de veste, ma dextérité naturelle aux reniements et mon étonnante virtuosité aux revirements de toutes sortes. Ceci sans aucun état d’âme, même en dépit de leur grande fréquence. Mes sales manies antérieures, mon défunt sectarisme pourtant persistant, le raffinement de mes anciennes émotions et autres interrogations dérisoires ne m’inspirent plus aujourd’hui qu’une moue dubitative.

À ma médiocrité idéologique d’hier je préfère finalement l’esprit d’ouverture qui bouscule, trouble, subvertit et circonvient les humeurs populaires qui s’échoueront irrémédiablement en se brisant menu sur le roc diamantin de ce considérable projet néolibéral avancé destiné à l’épanouissement prochain de tous en général... et en particulier d’une quantité d’esprits éclairés qui savent d’instinct ou se situe leur avenir et leur intérêt bien compris... Esprits éclairés au nombre desquels je m’inscris immédiatement sans l’ombre d’une fallacieuse hésitation de lambin apathique ou d’indolent lymphatique.

En bref, je ne suis plus le même homme. J’ai muté.

Je suis heureux de m’éloigner enfin des ego surdimensionnés des caciques claniques qui étaient mes comparses d’hier pour au bout du compte fraterniser, fusionner et partager l’arrivisme narcissique et sans principes de mes nouveaux complices d’aujourd’hui si spécifiquement impliqués dans le commerce national des farces et attrapes en tous genres, lequel tend ces derniers temps à se généraliser et s’externaliser profitablement, voire même à se délocaliser en des contrées à fiscalité bienveillante. C’est ainsi qu’à l’exemple de certains qui dépaysent leurs fondamentaux, pour ma modeste part j’emparadise d’ores et déjà mes fonds d’Emmental là ou ils s’affinent le mieux dans la perspective d’une future retraite helvètique quiète et coite...

Ainsi je présume que plus rien ne m’est désormais impossible. Et si je conserve malgré tout le vague souvenir que la fréquentation de certains ministres n’est pas satisfaisante, s’il me vient encore subrepticement à l’esprit que tel directeur de cabinet peut encore m’inspirer une haine des plus tenaces, il ne s’agit plus aujourd’hui que de simples suppositions.

C’est pourquoi je suis impatient de subir le test impérieux de la sociabilité et de la proximité avec mes congénères en responsabilité au sein de votre équipe d’élite. Je crois être maintenant en mesure de m’entretenir des heures durant sans faillir avec tous les membres les plus inconsistants de ce gouvernement.

Disponible pour vous aider à couler davantage si nécéssaire mes anciens acolytes, très honoré de la confiance que vous allez témoigner à l’homme nouveau que je suis et ses prédispositions à la métamorphose, je souris d’aise d’envisager les bénéfices de notre future collaboration et vous prie d’agréer, Monsieur le premier d’entre nous, l’expression de ma considération la plus déférente.

Michel Berthelot le 22 Juillet 2007


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015