Un beau cadeau de Nouvel an

vendredi 30 décembre 2011
par  Sylvie Simon
popularité : 1%

Par Sylvie Simon

Chaque année, à New York, 750 000 personnes se rassemblent autour de Times Square pour fêter le Nouvel An, ce qui fait de cet endroit le théâtre d’une des plus importantes célébrations de la nouvelle année au monde. L’immense écran digital de 5 000 m² qui se trouve au croisement de la 47ème rue et de la 7ème avenue à New York, au cœur de Broadway, est l’un des plus grands écrans de Times Square. On estime que cette année un million de personnes vont le voir en direct le soir du Nouvel An et la célébration de l’événement sera diffusée par toutes les chaines de télévision à travers le monde.


Mais cette année, un événement inattendu va se produire. Un message encourageant l’information sur les vaccins, sponsorisé par le NVIC (National Vaccine Information Center), une association sans but lucratif consacrée à donner des informations sur la sécurité des vaccins, à prévenir les accidents et décès qui peuvent en découler et à aider les familles des victimes, pourra être lu sur l’écran géant. « L’année 2012 marque notre 30ème année d’éducation du public, et de la responsabilisation des consommateurs. Avec le choix des thérapies dont nous disposons actuellement, il est essentiel d’être informé et notre message de consentement éclairé sera vu par des millions de personnes le soir du réveillon », a déclaré Barbara Loe Fisher, co-fondatrice et président du NVIC.

NVIC est la plus importante organisation d’information et de protection concernant les vaccins, mais elle ne donne aucun conseil personnel pour ou contre la vaccination. Son site, NVIC.org, est l’un des plus anciens concernant la santé et près d’un million de pages sont consultées chaque année. Plus de 30 000 fans l’ont rejoint sur Facebook et Twitter. « L’information est la clé de toutes les décisions du consommateur. Chacun a le droit de connaître la balance bénéfice/risque des produits de soin et de choisir quelle est la prévention qu’il souhaite utiliser pour lui ou ses enfants », ajoute Barbara Loe Fisher, qui déplore que tous ceux qui sont morts à cause des vaccins à travers le monde n’aient pas eu le choix. C’est donc un très beau cadeau que nous fait le NVIC, car tous ceux qui liront les informations de cette veille du nouvel an seront avertis que la vérité n’est pas forcément ce qu’on essaie de nous faire croire et auront enfin le choix. À eux d’être lucides ! D’autant que cet événement va succéder à une série de scandales concernant les médicaments et les vaccins : l’hépatite B et ses nombreuses victimes, ni reconnues ni dédommagées, la grande mascarade de la pandémie de grippe N1H1, la montée de l’autisme grâce au ROR, de plus en plus reconnue par les virologues, et enfin les très nombreux effets secondaires du Gardasil, dont on persiste à nier les liens avec ces accidents souvent mortels, mais dont on n’est jamais parvenu à prouver l’efficacité.

Cependant, pour les supports de Big Pharma, le rapport bénéfice/risque est toujours positif. Mais le bénéfice n’est qu’en faveur des laboratoires et le risque toujours pour les vaccinés comme l’ont constaté les très nombreux parents en colère.
Espérons que cette initiative va changer la donne, éveiller les esprits et sauver des vies.

Sylvie Simon


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Protégez les loups

samedi 22 juillet

Protégez les loups
en vous promenant