Sammy Ghozlan suspendu du CRIF

vendredi 4 mars 2011
popularité : 2%

Le préposé en chef à la provocation et à la désinformation du lobby sioniste en France, Sammy Ghozlan, vient d’être suspendu de ses fonctions de dirigeant de l’institution officielle, le CRIF, a-t-on appris mardi. Tant le président du CRIF Richard Prasquier que l’intéressé ont confirmé la sanction, dans des déclarations à l’AFP.


Les motifs ? Officiellement, ils sont exprimés de manière très vague par Prasquier, qui évoque sobrement un « manque de concertation » à propos des provocations à répétition de Ghozlan. Président d’une multitude d’officines pro-israéliennes, revendiquant sa collaboration avec le Mossad et vivant lui-même une partie de l’année dans une colonie de Cisjordanie, Ghozlan est un spécialiste des coups tordus.
Sa spécialité, en tant que président du mal nommé Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme (BNVCA), consiste à inventer des agressions antisémites qui n’ont jamais eu lieu. On lui doit notamment un rôle en pointe dans la tristement fameuse « affaire du RER D », en 2004, cette histoire inventée de toutes pièces d’une jeune femme agressée dans les transports en commun par une demi-douzaine de « barbares de type africain et maghrébin ». Tant qu’on était dans cette catégorie-ci de mensonges, Ghozlan continuait d’avoir toute sa place au sein du CRIF.

Mais le mois dernier, le désinformateur a peut-être poussé le cochonnet un peu trop loin. Depuis son bureau de la région parisienne, iI a inventé, dans le sud tunisien , et dans le contexte que l’on connait, la destruction d’une synagogue… qui n’existe pas. La provocation n’a pas plu aux responsables de la petite communauté juive de Tunisie, qui ont fermement condamné la nouvelle provocation de Ghozlan. Et puis, Ghozlan s’est également fait une spécialité de la dénonciation des actions de BDS (Boycott – Désinvestissement – Sanctions), un mouvement citoyen qui se développe en France et dans le monde, vue l’impunité dont continue de bénéficier Israël au niveau gouvernemental.

C’est lui et son BNVCA, avec l’appui du CRIF de Prasquier, qui sont à l’origine de la multiplication des plaintes contre les militants, et des pressions exercées sur le gouvernement (et son ex-ministre MAM aujourd’hui virée, elle, pas suspendue) pour des mises en examen effectives de nos camarades. Seulement, le papy flingueur Ghozlan ne fait pas dans la dentelle. Après avoir annoncé une centaine de plaintes contre des militants BDS, il s’est vanté d’en avoir déposé une contre Stéphane Hessel, rescapé du camp de la mort de Buchenwald, un homme qui n’a pas exactement de leçons à recevoir sur les thèmes des Droits de l’Homme et de l’antisémitisme.

Au grand dam du CRIF et de tout le lobby israélien, l’annonce de la plainte contre Hessel a alors eu un effet boomerang dans la France entière. Des personnalités de tous bords ont pris la défense du vieux résistant, et le livret « Indignez-vous ! », publié par Hessel, dans lequel ce dernier réaffirme son soutien à la lutte du peuple palestinien, a battu des records de diffusion : plus de 1,4 million d’exemplaires vendus, du jamais vu dans le monde de l’édition. Les dérapages incontrôlés de l’individu devenant décidément trop voyants, Prasquier et les autres membres du comité directeur du CRIF se sont alors résolus à le mettre au placard, pour un temps au moins.

En attendant, le combat pour imposer des sanctions à l’État israélien continue, et nous vous invitons à assister nombreux aux deux principaux rendez-vous de défense des 4 militants BDS convoqués devant le tribunal de Bobigny par la grâce de Ghozlan et de son BNVCA :
- Le 10 mars 2011, à 19h30, grand meeting Salle Pablo Neruda à Bobigny (métro ligne 5, arrêt Bobigny – Pablo Picasso)
- Et le jour du procès, le 17 mars 2011 à midi, devant le Palais de Justice de Bobigny (métro ligne 5, arrêt Bobigny – Pablo Picasso)

europalestine.com


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015