Soutien à l’action des faucheurs volontaires

pour une viticulture sans OGM
dimanche 15 août 2010
popularité : 1%

Aujourd’hui, 15 août 2010, une vigne génétiquement modifiée résistante au court noué
a été neutralisée par les Faucheurs Volontaires à l’INRA de Colmar. Cette même parcelle avait déjà été coupée par Pierre Azelvandre le 7 septembre 2009. Quelques jours auparavant, le tribunal administratif de Strasbourg avait annulé l’autorisation de cet essai – déjà en place depuis 5 ans

Estimant que celle-ci, délivrée par le ministère de l’agriculture, était illégale. L’INRA a fait appel de cette décision. Le procès de Pierre Azelvandre pour destruction de biens destinés à l’utilité publique s’est tenu le 7 octobre 2009 et a abouti à une condamnation à une amende de 2000 euros.

La question de la définition des biens destinés à l’utilité publique se pose

Le court-noué est une virose de la vigne transmise par des vers microscopiques piquant les racines. Cette maladie est rare dans la région où la parcelle GM a été plantée. L’intérêt scientifique de cette expérimentation est également mis en doute par le fait que cette maladie est mineure et que l’on sait déjà la gérer : on arrache les pieds infectés puis on laisse reposer la terre pendant plusieurs années. La rotation des cultures a des vertus connues depuis des siècles : les temps de jachère entre 2 plantations de vigne reconstituent les réserves du sol et sont écologiquement et économiquement indispensables. D’autant que, le secteur viticole connaissant une crise de surproduction, supprimer les périodes de repos du sol aggrave cet excédent, fait baisser les cours du vin, et crée finalement une augmentation de la dépense communautaire liée aux primes d’arrachage et aux distillations exceptionnelles. Dans certaines régions où le foncier est inabordable et où les zones AOC sont totalement occupées, ce repos de la terre est difficilement envisagé pour des motifs économiques de rentabilité à outrance.

La mise sur le marché de porte-greffes GM résistants au court-noué inciterait donc les viticulteurs à développer des pratiques agricoles néfastes des points de vue sanitaire, économique et écologique.
En tant que vignerons, cavistes, restaurateurs et professionnels du vin, nous soutenons sans réserve l’action des Faucheurs Volontaires d’OGM du 15 août 2010 qui les a amenés à neutraliser l’essai de vignes génétiquement modifiées de l’INRA de Colmar. Nous sommes contre les essais de cultures d’OGM en plein champ, parce que nous considérons que :

    Les champs d’expérimentation d’OGM sont le premier pas d’une démarche commerciale visant à imposer, avec l’aval de la Commission européenne, des cultures actuellement non autorisées, et surtout non plébiscitées ni par la population ni par les professionnels.

    Cet essai est inutile et inabouti : les fleurs ayant été supprimées, cette étude ne peut statuer sur le possible passage d’éléments du transgène dans le fruit ou le vin.

    Nous ne pouvons fermer les yeux quand les firmes brevètent le vivant et rendent dépendants de leurs plants et semences, agriculteurs, vignerons, travailleurs de la terre.

Signer la pétition

7980.lapetition.be

(Mise à jour le 16 août 2010 à 9h13)

Tous bien rentrés de cette action de neutralisation.
C’est fait : il n’y a plus de vigne OGM. Cet essai qui n’avait pas
d’autre sens que de justifier des financements à l’INRA et de faire
accepter l’idée d’OGM en plein champ a été neutralisé par 60 citoyens
qui ont agi à visage découvert et en assumant pleinement leur acte.
Nous avons dénoncé aussi l’absence de recherche au niveau des
alternatives aux pesticides et au système productiviste dépendant des firmes.

Contrairement à certains messages qui ont circulé, il n’y a pas eu de
garde à vue. L’ensemble des faucheurs a été interpellé et entendu au
commissariat de Colmar et nous en sommes ressortis au bout de quelques heures, accueillis derrière les grilles par les militants de la Conf
Alsace qui nous ont ravitaillés avec leurs produits.

Tous les participants sont rentrés à la maison
À suivre maintenant le déroulement judiciaire. Il y aura sans doute
d’autres rendez-vous.

Les 14 participants de notre collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

NDDL : NON quand même !

mercredi 22 juin 2016
[

Je pense donc je gêne !

samedi 16 avril 2016

Éthique & animaux

jeudi 14 avril 2016

NON aux grands projets inutiles

dimanche 5 juillet 2015

CETA TAFTA : NON

lundi 2 juin 2014