Ne vous méprenez pas

mardi 25 mai 2010
popularité : 2%

Par Sébastien Fontenelle

Bonjour : mon nom est Woerth.

Éric Woerth.
(Prononcez « Veurthe », comme dans Veurthe-et-Vauzelle.)
Je suis votre ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique. (Comme je dis toujours : « Je suis honoré d’avoir été nommé au ministère du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique » - mais veuillez je vous prie noter que j’aurais de même été flatté qu’on me confie n’importe quel autre maroquin, je suis pas le gars difficile.)

Je suis donc Éric Woerth, et je suis venu - en paix - vous dire que ceci.

N’est pas une pipe.
Ne vous méprenez pas : je sais fort bien que d’aucun(e)s, parmi vous, continueront sottement de considérer, sur la seule foi d’une intime conviction notoirement faussée par des siècles d’idéologie communisante, que ceci est une pipe.
Or, je le répète : ce n’est pas le cas.
Ceci - je vous remets la photo.

Est un tétras des armoises.
Bon, maintenant que j’y réfléchis : j’admets que ce tétras des armoises ressemble assez, vu de près, à l’assemblage d’un fourneau et d’un tuyau, combinés de telle sorte que leur montage peut éventuellement donner l’impression que ceci est un «  tuyau terminé par un petit fourneau qu’on bourre de tabac » [1].
Mais pour autant : est-ce une pipe ?
Bien sûr que non, voyons - combien de fois devrai-je vous le répéter, bande de fanatiques ?

De même : d’aucun(e)s ont ces jours-ci prétendu que nous avions, au gouvernement, d’ores et déjà tranché le vif débat sur « la réforme des retraites » qui depuis de longs mois nous met aux prises avec les « socialistes », et dans lequel nous tenons que la retraite à 60 ans ne doit plus être un dogme, alors que les « socialistes » considèrent plutôt, de derrière leurs œillères, que la retraite à 60 ans ne devrait plus être un « dogme » - d’aucun(e)s, disais-je, ont prétendu que nous avions déjà tranché, en faveur d’un allongement de l’âge du départ en retraite.
Mensonge !
_Foutaise, crierais-je même si je n’étais si urbain, car ces menteries m’hérissent.

En réalité, nous avons tranché en faveur d’une augmentation de « la durée passée au travail dans une vie », et je ne voudrais pas donner l’impression de faire de rudes leçons de maintien, mais il me semble tout de même qu’il faut un souffle katrinesque, pour soutenir sans rougir que l’allongement de la durée passée au travail dans une vie équivaut à un allongement de l’âge du départ en retraite - le même souffle, précisément, qui fait affirmer à certain(e)s que ceci.

Ne serait pas un tétras des armoises.
Tout ça n’est pas joli, joli, et ça serait maintenant bien qu’on cesse de nous faire dire ce que nous n’avons jamais dit : je vous rappelle d’ailleurs que ceci n’est pas le portrait officiel du chef de l’État français, merci, bonsoir.

politis.fr


[1Le Petit Robert


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015