S.D.F. : Des S.O.S !!!

mardi 26 décembre 2006
popularité : 1%

Ce n’est pas la canicule, ni encore les grands froids mais des Sans Domicile Fixe continuent à mourir... Samedi, dans le quartier des halles à PARIS, vendredi dernier, une femme de 55 ans à SAINT MANDE. Ils viennent de rejoindre la déjà trop longue liste des morts dans la rue. Ils n’étaient pourtant pas si isolés. Ces décès nous rappellent que les conditions de vie des S.D.F sont plus que pénibles. Ces morts relèvent également des carences dans les domaines de prise en charge de ces personnes : manque de places dans les structures d’hébergement, absence d’accompagnement social, etc...

Dans le même temps, à l’initiative de l’association "les enfants de don quichotte", plus d’une centaine de tentes rouges en enfilade ont été installées sur les quais du Canal Saint Martin à PARIS. Cette action prolongée dans certaines villes de province permet d’attirer l’attention des pouvoirs publics et de l’opinion sur les conditions que rencontrent les "mal-logés" dans notre pays, en 2OO6.

Les associations oeuvrant dans ce secteur tirent depuis bien des années déjà les sonnettes d’alarme ! Elles avaient été entendues par un candidat aux Présidentielles en 2OO2, Lionel JOSPIN avait lancé un "zéro S.D.F" pour la fin du mandat... prévu pour 2OO7 ! c’est à dire dans quelques mois. Lionel JOSPIN n’a pas été élu Président de la République. En cette période pré-électorale, il semble que les candidats principaux à l’échance de Mai 2OO7 ne veulent pas reprendre ce que M.JOSPIN annonçait !

Par prudence peut-être ! ou par réalisme !

Les occupants "provisoires" du Canal Saint Martin ont reçu le soutien actif des Verts, les hébergés et personnels d’une grande structure d’hébergement de LYON ont reçu pour leur part la visite de François BAYROU.

Les difficultés cruciales rencontrées par les salariés, par les bénèficiaires des minimas sociaux, par un grand nombre de retraités n’ont pas fléchies. Le terme de "travailleur pauvre" est devenu une... nouvelle réalité contemporaine.

Les inquiétudes exprimées et révélées par un sondage de l’association Emmaüs au début décembre dernier démontre "que près d’un Français sur deux a peur de devenir S.D.F" ( Enquête parue dans l’Humanité et la Vie) !!! C’est dire...

Au delà des décisions déjà prises en période estivale concernant l’augmentation de moyens pour l’hébergement d’urgence, il est nécessaire d’accroître encore en ce domaine les moyens en personnel. Comme le demande A.T.D QUART MONDE, il paraît indispensable de "rendre le droit au logement opposable sur le territoire". Le developpement de logements sociaux et collectifs sont également des priorités sans oublier l’humanisation des structures d’accueil et d’hébergement.

Vastes chantiers en perspective qui s’inscrivent dans le droit fil de la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions votée en 1998 stipulant notamment "la lutte contre les exclusions est un impératif national fondé sur le respect de l’égalité de tous les êtres humans et une priorité de l’ensemble des politiques publiques de la nation".

Daniel DERIOT
Travailleur social.


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Hopitaux en danger

jeudi 19 avril