Appel de scientifiques sur les risques des champs électromagnétiques

mardi 24 mars 2009
popularité : 1%


Des scientifiques ont estimé lundi que les champs électromagnétiques pourraient "être à l’origine d’un problème de santé publique majeur", dans une déclaration publiée à l’occasion d’un colloque au Sénat sur l’enjeu sanitaire des technologies sans fil.

"Les effets des champs électromagnétiques sur notre santé sont démontrés par l’observation clinique de très nombreuses investigations toxicologiques et biologiques et certaines études épidémiologiques", soulignent quatre professeurs, l’Allemand Franz Adlkofer, coordinateur du projet de recherche européen Reflex rassemblant 12 équipes de 7 états membres, le Français Dominique Belpomme, cancérologue et les Suédois Lennart Hardell, cancérologue et chercheur, et Olle Johansson, du département de neuroscience du Karolinska Institute.

Ils notent encore qu’il existe "un nombre croissant de malades devenus intolérants aux champs électromagnétiques" et qu’"on ne peut exclure chez eux l’évolution vers une maladie dégénérative du système nerveux, voire certains cancers".

Pour eux, cette intolérance pourrait "être à l’origine d’un problème de santé publique majeur" et il y a urgence à appliquer le principe de précaution.

Les technologies sans fil et les champs électromagnétiques pulsés sont accusés régulièrement d’impacts sur la santé, même si le débat scientifique reste ouvert sur le sujet.

news.yahoo.com


Commentaires

Logo de nathP
Appel de scientifiques sur les risques des champs électromagnétiques
dimanche 10 mai 2009 à 19h44 - par  nathP

Dans un immeuble de l’Opac du Rhône, des locataires ont constaté qu’en 8 ans, 12 locataires sur seulement 20 logements ont attrapé un cancer.

Curieusement, trois antennes de téléphone mobile sont positionnés sur le toit de leur immeuble et les habitants sont également arrosés par plusieurs antennes d’immeubles voisins.

Coïncidence ?

Cet immeuble est situé à Caluire (69), une ville qui arriverait en 3e position des villes françaises sur 500 mesures électromagnétiques et dont le maire, député UMP, exprime sa sensibilité écologique par quelques fleurs arrosées de pesticides. (Certains habitants constatent qu’il n’y a plus d’abeilles, mais passons).

L’existence d’une crèche familiale a juste permis d’annuler l’installation d’une n-ième antenne mais pas d’en réduire la quantité.
Il faut dire que si on réduit le nombre d’antennes, les téléphones portables deviendraient plus dangereux pour leurs utilisateurs.
Alors, les élus (entre autres) qui aiment si souvent se pendre à leur téléphone portable, vont-ils accepter que ce danger disparaisse de l’environnement de quelques habitants d’HLM (qui n’ont rien choisi), pour le voir se rapprocher d’eux ?
En attendant, ils seront capables de se féliciter que des logements sociaux se libèrent ...à cause du cancer ? Chut !!!

Voir sur le site de l’ANFR, leur carte des antennes, ici :
http://www.cartoradio.fr/netenmap.php?cmd=zoomfull

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Annulation essais OGM de 2006

dimanche 30 novembre 2008

La Confédération paysanne vient enfin de se voir notifier à la suite des
recours déposés par le syndicat et d¹autres intervenants l¹annulation par
des arrêts successifs du Conseil d’État dans les dernières semaines de
toutes les autorisations d’essais OGM accordées en 2006.

Ainsi, Biogemma, Monsanto, Pioneer et Syngenta ont semé en 2006, 2007 et
pour certains en 2008 des essais aujourd’hui dépourvus de base légale.

Plus d’infos :
confederationpaysanne.fr

Le Collectif des Faucheurs Volontaires Rhône-Loire